Restez connectés avec nous

Adversaires

Valence l’admet, le PSG était trop fort…

Difficile de le nier, le PSG a largement dominé Valence mardi soir lors du match aller des huitièmes de finale de la Ligue des Champions. Ernesto Valverde, le coach du club espagnol, ne pouvait qu’avouer la supériorité des Parisiens après la rencontre.

« Le PSG est une grande équipe, avec de grands joueurs. On a essayé de surveiller leurs contre-attaques mais on n’a pas été très bons en première période, même si les buts sont arrivés alors qu’on était compacts. On a pris trop de risques. On a marqué, ça nous donne de l’espoir, mais ça va être très difficile. Le PSG nous a laissé l’initiative du jeu mais on a trop insisté dans l’axe. On allait toujours vers l’intérieur, il fallait aller plus sur les ailes. Evidemment, ce n’est pas un bon résultat. Deux buts encaissés à domicile, ce n’est jamais bon. Il reste 90 minutes mais ça va être très difficile. Le PSG a mieux joué. Ce sont de grands joueurs et il faut le dire. Pour remplacer Ibrahimovic, ils auront d’autres grands joueurs. Il faudra aller à Paris et jouer, même s’ils sont très bons », a concédé le technicien espagnol, pas vraiment contredit par ses joueurs.

En effet, Tino Costa admet par exemple qu’il sera très compliqué pour son équipe d’inverser la tendance le 6 mars prochain au Parc des Princes. « Pour le match retour, nous ne sommes pas très confiants. Nous avons affronté un PSG très dur derrière et très dangereux devant. C’est très compliqué. On avait le ballon, on le faisait circuler d’un côté à l’autre du terrain. On a essayé de jouer vite mais ils ne nous ont jamais laissé d’espace, que ce soit avec Ever (Banega) en première période, ou avec Canales en deuxième », a analysé le milieu de terrain espagnol, imité de près par un Sofiane Feghouli qu’on n’a pas beaucoup vu hier soir.

« C’est vraiment dommage car nous n’avons pas montré ce que nous savons faire. Ce n’était pas le Valence que l’on connaît. On a pêché par excès d’individualisme. On a multiplié les touches de balle, on a pas joué assez vite. C’est une énorme déception mais Paris nous a été tellement supérieur…Avoir marqué, c’est déjà ça. Il faudra gagner au retour. Mais même si Zlatan Ibrahimovic ne sera pas là, il y a d’autres grands joueurs », a réagi l’international algérien, qui sait que Valence devra marquer au moins à deux reprises au match retour pour espérer se qualifier en quart de finale.

Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Adversaires