Restez connectés avec nous

Club

Verratti : « C’est une chance d’être au PSG »

Après Carlo Ancelotti (lire l’article), Marco Verratti s’est également présenté en conférence de presse au Camp des Loges. Le prodige italien a tout d’abord été interrogé sur sa supposée envie de retourner en Italie.

« Je n’ai pas dit ça. Je suis très bien ici à Paris, c’était un choix personnel de venir. J’ai pris ce choix alors que j’avais eu des propositions de clubs de Série A. Je suis très content, je suis fier, je prends beaucoup de plaisir. C’est une énorme satisfaction d’évoluer aux côtés de grands joueurs comme Ibrahimovic, Thiago Silva, Lavezzi, Thiago Motta...C’est quelque chose qui n’arrive pas à tout le monde, c’est une chance. Je n’ai pas dit que j’avais envie de rentrer en Italie.  Peut-être que dans le futur, j’y retournerai car je suis Italien, mais j’espère ne pas le faire tout de suite car je suis très bien ici », a rappelé le milieu de terrain du PSG, afin de faire taire les rumeurs.

Ensuite, le jeune international italien s’est expliqué sur sa faculté à recevoir beaucoup de cartons. Et il promet de faire des progrès à ce niveau. « J’ai déjà eu ces problèmes l’année dernière, ce n’est pas nouveau. C’est vrai, j’ai toujours envie de récupérer rapidement le ballon, je ne peux pas attendre. Mais ce n’est pas un problème avec les arbitres français, je pense avoir mérité tous mes cartons. Je dois m’améliorer, maîtriser cette envie de récupérer trop rapidement le ballon. Les rapports entre les joueurs et les arbitres ne sont pas les mêmes en France qu’en Italie. En Italie, on peut discuter et demander des explications. Ici, les arbitres ne comprennent pas ce que je veux dire et croient que je veux toujours contester la décision, a expliqué l’ancien joueur de Pescara, qui apprend beaucoup sous les ordres de Carlo Ancelotti. La présence de Carlo Ancelotti est déterminante. J’ai une énorme estime pour lui, c’est une très grande personne, je n’ai pas besoin de le présenter. Il est toujours très proche de moi, il me donne beaucoup de conseils, je suis très heureux d’être entraîné par lui. Le changement de système en 4-4-2 ? Je m’y trouve très bien. On a beaucoup travaillé à l’entraînement donc ce n’est pas quelque chose qui a été mis en place sans le tester. Je ne m’attendais pas à être aussi bien. Je joue souvent à côté de Matuidi qui court pour deux donc ça va (rires). En tant que milieu, quand on perd le ballon, ça ne plait pas à l’entraîneur. J’essaie de travailler là-dessus et de garder le ballon. Je travaille sur une manière de jouer plus simplement. Si je suis prêt à jouer demain (face à Bastia) ? Oui, bien sûr. J’ai joué seulement 30 minutes avec l’Italie, c’était un bon entraînement. Je serai prêt demain et à la disposition de l’équipe. Tous les matches sont importants. Il faut être toujours concentré, quelque soit l’adversaire. Notre objectif est de gagner contre Bastia, on se concentre uniquement sur ça. On pensera à Valence à partir de dimanche. »

Enfin, le petit hibou a été invité à s’exprimer sur la concurrence qui fait rage au PSG et notamment les dernières déclarations de Mamadou Sakho, qui pourrait quitter le club s’il ne gagnait pas plus de temps de jeu. « L’équipe se compose de 20 joueurs et tout le monde a le droit de jouer. Si je ne suis pas choisi par l’entraîneur, j’accepte car je pense que la décision est réfléchie et justifiée. Si on me demande de jouer, je dois faire mon maximum pour justifier ma place et la garder. La concurrence est saine, cela nous fait grandir. Le coach a fait beaucoup de changements, tout le monde a pu jouer, j’ai joué bien au-delà de mes attentes », s’est satisfait Verratti, qui montre ici qu’un jeune joueur de son âge peut avoir un état d’esprit irréprochable.

Derniers articles

Autres articles présents dans Club