Restez connectés avec nous
Verratti "Le Real Madrid et Barcelone, je ne suis pas sûr qu'ils pourraient marquer autant en France"

Club

Verratti “Le Real Madrid et Barcelone, je ne suis pas sûr qu’ils pourraient marquer autant en France”

Marco Verratti, milieu de 24 ans du Paris Saint-Germain, tient une chronique sur le site de Goal. Et cette fois il a longuement évoqué la Ligue 1, dont le niveau est souvent décrié. L’Italien a défendu le niveau du championnat de France avec plusieurs arguments.

“J’ai envie aujourd’hui de vous parler de la Ligue 1, notre championnat qui est critiqué à l’étranger mais aussi beaucoup trop en France. Le championnat a évolué ces dernières années, dans le bon sens. Je ne le connaissais pas beaucoup quand je suis arrivé, je connaissais bien Lyon qui avait de grands joueurs. Je regardais des matches de temps en temps, mais j’ai surtout appris à connaitre les autres équipes ensuite. Je peux vous dire que c’est un championnat très difficile. Si tu n’es pas concentré dans un match, tu peux perdre contre n’importe qui. Je me rappelle de nos premiers matches avec Carlo Ancelotti, on ne gagnait pas beaucoup, on faisait souvent des matches nuls. C’était un peu une surprise pour moi, je ne pensais pas qu’on aurait du mal comme ça.

Ici, c’est très différent de l’Italie où le jeu est très tactique. La Ligue 1 est beaucoup plus physique. En Angleterre, on parle souvent de spectacle, en Allemagne de la fête dans les tribunes, en Italie de la tactique, en Espagne de la technique… Je pense que le mot qui décrit le mieux la Ligue 1, c’est physique. C’est très surprenant quand tu es sur le terrain. Quand tu veux éliminer un joueur, tu en as quatre qui arrivent sur ton dos. Et puis les joueurs vont très vite, je me rappelle d’Aubameyang quand on jouait contre Saint-Etienne. Tu pouvais l’éliminer, il revenait directement sur toi. (…)

Pour défendre la Ligue 1, il faudrait regarder les résultats en Ligue des champions. Monaco est premier, Lyon peut encore se qualifier, et ils ne sont que quatrième en championnat. J’ai vu les matches de l’OL contre la Juventus, ils ont réussi à être au niveau. En France surtout, c’est encore plus difficile contre les équipes qui sont un peu plus bas au classement. Ces équipes sont souvent regroupées et difficiles à jouer. Dans les autres championnats, c’est un peu différent. En Espagne par exemple, une équipe moyenne qui va jouer contre le Real Madrid ou Barcelone va oublier l’adversaire et va jouer au football. Ils sont habitués à un jeu plus ouvert, moins défensif. C’est aussi pour ça que c’est plus facile pour le Real Madrid ou Barcelone de marquer 5 ou 6 buts. Je ne suis pas sûr qu’ils pourraient en marquer autant en France. Surtout à l’extérieur.

J’aime cette manière de jouer, comme le font les Espagnols, mais c’est plus difficile de trouver des espaces en France. La Ligue 1 m’a beaucoup apporté. C’est le championnat qui me permet de jouer dans une grande équipe comme le PSG, avec une mentalité de vainqueur. Ensuite, l’aspect physique m’a appris à ne jamais rien lâcher. Toutes les équipes sont à 110% contre nous. Si tu es à 110% toi aussi, le match peut être facile, sinon c’est très très compliqué. Dans la tête, j’ai fait beaucoup de progrès grâce à ça.

Petit à petit, je pense que la Ligue 1 va réussir à garder ses jeunes joueurs. C’est un point important pour son développement. Les organisations dans les clubs sont de mieux en mieux. Les stades, grâce à l’Euro, sont de très grande qualité. On a la chance que les stades soient toujours pleins quand on joue à l’extérieur et c’est très important pour l’image du championnat. Le terrain ça compte, mais il n’y a pas que ça. Et puis, il y a les nouveaux investisseurs à Marseille ou Lille… S’ils viennent, ce n’est pas pour balancer leur argent. Ils peuvent trouver en Ligue 1 une manière de faire du profit. C’est un pays très sûr au niveau du football, il n’y a pas beaucoup de problèmes avec les supporters, c’est aussi un bon signe.”

La Ligue 1 n’est pas toujours belle, mais elle est difficile

Clairement, on peut dire que la Ligue 1 n’est pas le championnat le plus spectaculaire ou technique d’Europe.  Cependant cela ne veut pas dire qu’il est facile. On voit certes l’AS Monaco s’imposer largement cette saison à plusieurs reprises, mais il y a un phénomène étrange qui fait que les équipes se découragent vite contre les Monégasques.

On a pu souvent voir des joueurs extrêment motivés face aux Parisiens, en train de se battre sur chaque ballon avec une agressivité impressionnante. Ce qui explique aussi un certain de nombre de blessures (comme la dernière de Javier Pastore, milieu de 27 ans). Difficile alors de mettre en place un jeu rapide et créer des espaces contre des blocs bas et combatifs. Ce qui pourrait en effet poser des problèmes au FC Barcelone et au Real Madrid.

Et le problème est bien là, cette stratégie peut déranger les meilleures équipes. Alors que jouer de façon offensive, essayer de vraiment sortir, peut mener à une large déroute. Ce n’est pas très agréable à voir, mais plutôt compréhensible. Ce qui est vraiment regrettable, c’est de voir deux équipes moyennes de Ligue 1 jouer plutôt défensif entre elles. De quoi avoir des matchs peu pasionnants.

Maintenant, cette défense de la Ligue 1 et la difficulté évoquée ne peut pas servir au PSG comme excuse dans son début de saison décevant. C’est un championnat difficile, mais les Parisiens forment sur le papier une belle équipe. Et ils doivent être capables de mettre la combativité nécessaire pour que leur technique fasse la différence.

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Vidéos PSG

Autres articles présents dans Club