Restez connectés avec nous
CM2014- Top 5 de ce qui manque aux supporteurs du PSG pour que ce soit parfait

Coupe du Monde

CM2014- Top 5 de ce qui manque aux supporteurs du PSG pour que ce soit parfait

   Contrairement à la Coupe du Monde 2010, celle de cette année est très plaisante à suivre. En effet, les buts y sont nombreux, les résultats incertains et les surprises deviennent coutumes. Pourtant, il manque encore quelques joueurs et détails pour arriver à la perfection. Voilà un Top 5 possible de ce qui manque aux fans parisiens afin de vraiment vivre le rêve durant ce Mondial.

   5. M. Verratti, S. Sirigu et E. Lavezzi titulaires. C’est dĂ©jĂ  un plaisir de voir ces joueurs Ă©voluer avec leurs Ă©quipes nationales, mais on aimerait qu’ils soient encore plus prĂ©sent sur la pelouse. DĂ©jĂ  parce que cela rappelle les bons moments de la saison passĂ©s Ă  rĂŞver en voyant Ă©voluer le Paris-Saint-Germain. Ensuite, parce qu’ils amènent un vrai plus. Hier, d’ailleurs, la rentrĂ©e de El Pocho a fait du bien Ă  l’Argentine qui a enfin rĂ©ussi Ă  percer les lignes iraniennes, notamment grâce aux fameuses accĂ©lĂ©ration de l’ailier du PSG. Peut-ĂŞtre cela aura convaincu le sĂ©lectionneur, Alejandro Sabella, de le titulariser lors de la prochaine rencontre. Ensuite, La prestation du jeune italien, M. Verratti, face Ă  l’Angleterre Ă©tait aussi tout Ă  fais apprĂ©ciable. Son absence contre le Costa Rica peut certainement expliquer en partie les difficultĂ©s de la Squadra Azzura Ă  crĂ©er du jeu, mettre un peu de folie, une spĂ©cialitĂ© du numĂ©ro 24 parisien. Enfin, le portier parisien a remplacĂ© G. Buffon lors du premier match, et ce de très belle manière. MĂŞme si les anglais ont bien mis un but, sur lequel il ne peut rien, ses plongeons ont dĂ©goĂ»tĂ©s l’attaque des Three Lions. Il y avait presque l’espoir de le revoir jouer lors du second match, mais S. Sirigu doit encore patienter en place de numĂ©ro 2, derrière l’emblème qu’est G. Buffon. Seulement, certains parisiens prĂ©fĂ©raient voir leur « jeune » gardien (27 ans) plutĂ´t que celui âgĂ© de 36 ans, qui a sans doute perdu un peu de sa vivacitĂ© et son agilitĂ©.

   4- Le Parc des Princes et sa pelouse- Lui, bien sĂ»r, ne pouvait y ĂŞtre amenĂ©. Alors certes, depuis quelques annĂ©es, l’ambiance n’y est plus de feu en son sein, mais le Parc des Princes reste un très beau stade. Surtout lorsque l’on compare son terrain Ă  ceux proposĂ©s en moyenne au BrĂ©sil, on se dit qu’il aurait peut-ĂŞtre fallu trouver un moyen d’y jouer quelques rencontres. Et si les stades au BrĂ©sil ont des grosses capacitĂ©s, le façon dont est construit le Parc des Princes auraient aussi permis de faire beaucoup de bruit, comme lors des plus grosses soirĂ©es europĂ©ennes dans la capitale. Quand on a vĂ©cu la Ligue des champions dans ses tribunes, on ne peut qu’ĂŞtre sĂ»r que le spectacle, bouillant, serait au rendez-vous lors d’un BrĂ©sil-Argentine, par exemple ou encore un France-Italie.

   3. Cavani 2013-. Oui, Edinson Cavani est bien prĂ©sent au Mondial, oui il a marquĂ©, seulement c’Ă©tait sur penalty. Il a par la suite vendangĂ© ses occasions, comme un 1 contre 1 face Ă  Joe Hart, oĂą il manque complètement le cadre. C’est un constat, Ă  part son superbe centre pour Luis Suárez sur le premier but, E. Cavani est peu en vue pour le moment. Ce qui est peut-ĂŞtre le plus grave, c’est que ce n’est pas nouveau. DĂ©barquĂ© dans la capitale pour 64 millions d’euros, El Matador Ă©tait la promesse d’une attaque de feu avec Zlatan Ibrahimovic. Et cela a bien eu lieu, en 2013 en tout cas. Ensuite, pris par sa blessure et son divorce, le numĂ©ro 9 n’a jamais semblĂ© retrouver son meilleur niveau. Un terrible constat peut ĂŞtre fait pour le moment : Cavani 2014 ne marque presque plus . Les supporteurs parisiens espèrent certainement le voir vite retrouver sa forme, dès le match dĂ©cisif contre l’Italie. Ce qui serait aussi de bonne augure pour la saison prochaine afin de pouvoir « RĂŞver plus grand ».

   2- Lucas- Lui par contre, n’a pas Ă©tĂ© sĂ©lectionnĂ© pour le Mondial 2014, une grosse dĂ©ception pour lui, comme pour les fans parisiens. Il faut dire qu’il a encore eu un peu de mal Ă  s’acclimater au club de la capitale, enchaĂ®nement bonnes et mauvaises prestations, un manque de stabilitĂ© qui fait tâche au moment de devoir jouer la Coupe du Monde. Seulement, il a montrĂ© une belle progression sur la 2e partie de saison, enfilant buts et passes dĂ©cisives en fin de saison, ce qui confirme notamment ses progrès tactiques. Si lui a avouĂ© « avoir pleuré » avoir avoir su qu’il n’Ă©tait pas convoquĂ©, nul doute que les supporteurs du PSG pensent Ă  lui lorsqu’ils voient le BrĂ©sil ĂŞtre en difficultĂ© offensivement, avec notamment Fred qui est en dessous techniquement. D’ailleurs, mĂŞme Pierre MĂ©nès, qui n’hĂ©site pourtant pas Ă  ĂŞtre dur avec le nouveau numĂ©ro 7 du PSG, a dĂ©clarĂ© que « Lucas ne ferait pas tâche dans l’escouade offensive de l’auriverde ». Peut-ĂŞtre L. F. Scolari regrette-il son choix aujourd’hui, comme les parisiens. En tout cas, il ne reste plus qu’Ă  espĂ©rer qu’il confirmera les espoirs placĂ©s en lui et s’imposera en sĂ©lection dans un futur proche, tout comme au Paris-Saint-Germain d’ailleurs.

   1- Zlatan Ibrahimovic- C’est simple, il est partout, dans tous les tops, en haut de tous les classements oĂą il est prĂ©sent, sauf Ă  cette Coupe du Monde. Comme si il y avait une erreur dans la programmation, le numĂ©ro 10 de la Suède et du PSG doit regarder la compĂ©tition depuis les tribunes. Bien sĂ»r ce n’est pas parce qu’il n’a pas Ă©tĂ© pris par son sĂ©lectionneur, Erik Hamren, mais plutĂ´t parce que sa fière Ă©quipe est tombĂ©e sur le Portugal,  qui a Ă©tĂ© plus fort sur ce tour de barrage. Et forcĂ©ment lorsque l’on voit le bourreau des suĂ©dois tombĂ© 4-0 face Ă  l’Allemagne avec un Cristiano Ronaldo qui n’est que l’ombre de lui-mĂŞme, les pensĂ©es des fans parisiens vont vers celui qui Ă©tĂ© Ă©lu meilleure joueur de la saison ces deux dernières annĂ©es, que ce soit par toute la Ligue 1 ou les supporteurs parisiens. Il faut dire qu’un tel buteur, capable de marquer un simple match amical d’un quadruplĂ© et d’une retournĂ©e, qui est finalement Ă©lu but de l’annĂ©e, aurait pu amener le Mondial Ă  un niveau encore supĂ©rieur. Encore plus pour les parisiens, toujours ravis de voir leur buteur propulser la balle au fond des filets, ainsi qu’humilier quelques adversaires pendant une rencontre.

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Vidéos PSG

Autres articles présents dans Coupe du Monde