Adversaires

Arras a eu peur d’en prendre 10 face au PSG

Javier PASTORE
Publie le 07/01/2013 a 10:03



  • Si le PSG s’est imposé d’une seul petit but face à Arras, dimanche soir, les Arrageois ont eu très peur en début de rencontre après avoir été cherché très rapidement et à deux reprises le ballon au fond de leurs filets.

    C’est en tout cas ce qu’a avoué l’attaquant Mustapha Aït-Bouhou après la rencontre. « On a eu un peu peur oui ! On s’est dit qu’on allait en prendre dix ! Mais le coach nous a dit de rester calmes, qu’on était capables de faire quelque chose. Si on a cru à l’exploit ? Bien sûr, et c’est même incroyable ! Tout était réuni ce soir (hier). On est passés tout près de pouvoir les accrocher. Mais même sans Zlatan ni Lucas, c’était un gros PSG. Devant, ça allait trop, trop vite pour pardonner les erreurs. Et derrière, on en a fait une ou deux qui nous ont coûté cher. Heureusement, on a réussi à réagir. Mais c’était un drôle de match, ça allait d’un but à l’autre, il y avait un rythme qu’on ne connaissait pas. On est la seule équipe à avoir marqué trois buts au PSG cette saison ? Ah ouais ? C’est incroyable ! (…) Cette défaite, c’est quand même une victoire », a estimé le joueur arrageois dans L’Equipe, lui qui a inscrit le premier but de son équipe hier soir en fusillant Nicolas Douchez à bout portant.

    De son côté, le coach d’Arras s’est montré très satisfait de la prestation de son équipe et n’oubliera jamais ce match. « On a fait douter Paris. A 3-4, ils ont eu 5-6 minutes où ils ont joué plus bas. Au début, il y avait trop de stress, trop de pression chez certains joueurs. A 2-0 après dix minutes, c’était presque mission impossible. On peut avoir des regrets sur le résultat et l’élimination, mais pas sur la performance des joueurs. Le PSG nous a respectés. Quand on voit la qualité de Lavezzi, les appels de Gameiro… Quand Bodmer est rentré, il lui a fallu du temps pour rentrer dans son match, et c’est là qu’on marque le premier but. On est la première équipe à leur mettre trois buts ? Cela veut dire qu’on a de la qualité offensive, qu’on peut faire de belles choses. Je suis fier de mes joueurs, ce sont des pères de famille, pour la plupart, qui font quatre entraînements par semaine après le boulot. Maintenant, on sera les premiers supporters du PSG en Ligue des champions. C’était un honneur pour moi de rencontrer un entraîneur aussi capé que Carlo Ancelotti », a confié, très ému, Reynald Dabrowski.

    Publie le 07/01/2013 a 10:03

    Arras a eu peur d’en prendre 10 face au PSG

    Si le PSG s’est imposé d’une seul petit but face à Arras, dimanche soir, les Arrageois ont eu très peur en début de rencontre après avoir été cherché très rapidement et à deux reprises le ballon au fond de leurs filets.

    C’est en tout cas ce qu’a avoué l’attaquant Mustapha Aït-Bouhou après la rencontre. « On a eu un peu peur oui ! On s’est dit qu’on allait en prendre dix ! Mais le coach nous a dit de rester calmes, qu’on était capables de faire quelque chose. Si on a cru à l’exploit ? Bien sûr, et c’est même incroyable ! Tout était réuni ce soir (hier). On est passés tout près de pouvoir les accrocher. Mais même sans Zlatan ni Lucas, c’était un gros PSG. Devant, ça allait trop, trop vite pour pardonner les erreurs. Et derrière, on en a fait une ou deux qui nous ont coûté cher. Heureusement, on a réussi à réagir. Mais c’était un drôle de match, ça allait d’un but à l’autre, il y avait un rythme qu’on ne connaissait pas. On est la seule équipe à avoir marqué trois buts au PSG cette saison ? Ah ouais ? C’est incroyable ! (…) Cette défaite, c’est quand même une victoire », a estimé le joueur arrageois dans L’Equipe, lui qui a inscrit le premier but de son équipe hier soir en fusillant Nicolas Douchez à bout portant.

    De son côté, le coach d’Arras s’est montré très satisfait de la prestation de son équipe et n’oubliera jamais ce match. « On a fait douter Paris. A 3-4, ils ont eu 5-6 minutes où ils ont joué plus bas. Au début, il y avait trop de stress, trop de pression chez certains joueurs. A 2-0 après dix minutes, c’était presque mission impossible. On peut avoir des regrets sur le résultat et l’élimination, mais pas sur la performance des joueurs. Le PSG nous a respectés. Quand on voit la qualité de Lavezzi, les appels de Gameiro… Quand Bodmer est rentré, il lui a fallu du temps pour rentrer dans son match, et c’est là qu’on marque le premier but. On est la première équipe à leur mettre trois buts ? Cela veut dire qu’on a de la qualité offensive, qu’on peut faire de belles choses. Je suis fier de mes joueurs, ce sont des pères de famille, pour la plupart, qui font quatre entraînements par semaine après le boulot. Maintenant, on sera les premiers supporters du PSG en Ligue des champions. C’était un honneur pour moi de rencontrer un entraîneur aussi capé que Carlo Ancelotti », a confié, très ému, Reynald Dabrowski.




  • Toute l'actualité du PSG en vidéo
    Tags de l'article : , , ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire
    • Cena7_5

      Bodmer, malgré ses (récentes) mauvaises présetation reste un joueur qui peux vendre du rêve, en témoigne ses buts contre l’OL ou en Europa league.
      Il faut aussi savoir qu’il n’est pas titulaire, et a très peu de temps de jeu et qu’il rentre au milieux.

      En plus, je suis sûr que s’il arrête de trop manger, et qu’il prendrait sa carrière de sportif très au sérieux, il aurait fait un malheur.
      Car il a des qualités footballistiques indéniables.

    • Shadcfc

      Même le coach d’Arras parle de la performance de Bodmer.
      Espérons qu’il s’agisse d’un jour sans, bien que je n’y crois pas du tout.
      Courage à lui.

    • C’est au milieux qui y’a un soucis sans motta,matu,et bodmer c’est une étoile sérieux ^^

      Et puis quand tu vois camara tous sa avec un faible temps de jeux,franchement cette équipe me rassuré pas la preuve..

      Avec Sirigu, alex,silva,jallet,matu,motta,chantome,lucas,lavezzi,pastore,ibra c’été ingèrable pour arras je pense ..  mais là,au moins y’a eu un match et l’importance,pour ma part c’est sa! Voir un match et non une équipe rétamer l’autre 15  a rien ou est le plaisir?

    • ROrotoul

      Je pense que c’est le premier but qui leur a donné espoir et ils ont cru en eux , s’il n’avait pas mis ce but avant la mi temps je pense que la 2ème allait être une boucherie
      Bravo a eux ils ont montrés du courage et du caractère

      • Soso Soso

         c’est bodmer qui leur a donné espoir

    • psg77300

      Ouch ca va pas aider bodmer la petite remarque technique sur notre passage à vide, puis le 1er but d’Arras, qui sont étroitements liés avec l’entrée de bodmer.

      • baiseur94danigo

         grave bodmer a tout ruiner en 5 mn il est nase ce joeueur j en peut plus de ce grand con meme si on avait pas une tune je ne veut pas lourd lent con bref tout ce que je deteste

        • psg77300

          Même si je ne serai pas aussi dur que toi avec lui, hier il m’a bien agacé, car c’est une chose d’avoir la volonté de bien faire mais de ne pas y arriver mais lui a montré qu’il n’avait pas l’envie et donnait l’impression de s’en taper royalement.
          Il représente bien la mentalité française de loser de cette génération de joueurs qui ont côtoyés l’edf. Aucune détermination et mental! Il n’est peut être pas content d’être dans cette situation mais cela résume son jeu, il n’a toujours pas compris après autant de temps passé en pro que le travail paie et se dépasser pour gagner sa place est une moindre chose quand on est pas performant!
          Purée j’espérais que la venue d’ibra, de ts, de lavezzi allait lui montrer le chemin car il a des qualités certaines mais malheureusement il finira par jouer dans l’ombre dans le club qu’il préside car le très haut niveau n’est pas adapté pour lui.

          • majestik49

            je pense que ca lui plait tres bvien comme ca… donc dehors matthieu!

        • thalatta

          Il est un peu comme Cheyrou ^^

          mais autant on peut ne pas l’aimer, évite certain propos tout de même … après je suis d’accord, il n’a plus le niveau, il peut partir.

          • Pastore15

            Cheyrou est bien meilleur si on compare le Bodmer du moment. Après Bodmer il a des qualités de Footballeur superbes, et ça se sent quand il balance de superbe passe longue et de belles frappes. Mais il a une hygiène de vie horrible. Et il est trop gros, pas assez affûté, pas assez rapide. Faudrait lui refaire une bonne prépa physique, lui prendre un coach mental et lui réapprendre à jouer plus vite. 

    Dernieres news

    Classement PSG Ligue 1

    # Equipe MJ V N D Pts
    1 Angers 0 0 0 0 0
    2 Bastia 0 0 0 0 0
    3 Girondins de Bordeaux 0 0 0 0 0
    4 Caen 0 0 0 0 0
    5 Dijon 0 0 0 0 0
    6 Guingamp 0 0 0 0 0
    7 LOSC Lille Métropole 0 0 0 0 0
    8 Lorient 0 0 0 0 0
    9 Metz 0 0 0 0 0
    10 Monaco 0 0 0 0 0

    Suivez-nous sur les reseaux



    # Equipe MJ V N D Pts
    1 Angers 0 0 0 0 0
    2 Bastia 0 0 0 0 0
    3 Girondins de Bordeaux 0 0 0 0 0
    4 Caen 0 0 0 0 0
    5 Dijon 0 0 0 0 0

    L'actualité européenne

    Meunier "on attendait Aurier à l’aéroport...il y a assez de qualités dans le groupe pour s'adapter aux forfaits

    T.Meunier « On a vu une première mi-temps excellente,un bloc aussi bien défensif qu’offensif »

    LDC

    Le Paris Saint-Germain s’est réveillé ce matin avec le sourire. Grâce au match nul acquis à ...

    Les dernières activités

    Fermer
    Activité récente
    Mikael Ba publié un new post."MHSC/PSG – Disponibilités et composition possible de l'équipe parisienne"
    5 hours ago
    Flavien Casinia publié un new post."Balbir: Cavani "Le buteur trace sa route et quelle route...les obstacles sont éliminés""
    13 hours ago

    Actualité Féminine

    Les parisiennes Cissoko et Geyoro en finale de la FIFA Coupe du Monde U20 féminine 2016

    Les Parisiennes Cissoko et Geyoro en finale de la FIFA Coupe du Monde U20 féminine 2016

    Actu Féminin

    Lundi, les Féminines de l’Equipe de France U20, avec les joueuses du Paris Saint-Germain Hawa Cissoko (défenseur) ...

    Vidéos PSG

    Arras a eu peur d’en prendre 10 face au PSG

    Javier PASTORE <Adversaires , Coupe de France , Interviews

    Si le PSG s’est imposé d’une seul petit but face à Arras, dimanche soir, les Arrageois ont eu très peur en début de rencontre après avoir été cherché très rapidement et à deux reprises le ballon au fond de leurs filets.

    C’est en tout cas ce qu’a avoué l’attaquant Mustapha Aït-Bouhou après la rencontre. « On a eu un peu peur oui ! On s’est dit qu’on allait en prendre dix ! Mais le coach nous a dit de rester calmes, qu’on était capables de faire quelque chose. Si on a cru à l’exploit ? Bien sûr, et c’est même incroyable ! Tout était réuni ce soir (hier). On est passés tout près de pouvoir les accrocher. Mais même sans Zlatan ni Lucas, c’était un gros PSG. Devant, ça allait trop, trop vite pour pardonner les erreurs. Et derrière, on en a fait une ou deux qui nous ont coûté cher. Heureusement, on a réussi à réagir. Mais c’était un drôle de match, ça allait d’un but à l’autre, il y avait un rythme qu’on ne connaissait pas. On est la seule équipe à avoir marqué trois buts au PSG cette saison ? Ah ouais ? C’est incroyable ! (…) Cette défaite, c’est quand même une victoire », a estimé le joueur arrageois dans L’Equipe, lui qui a inscrit le premier but de son équipe hier soir en fusillant Nicolas Douchez à bout portant.

    De son côté, le coach d’Arras s’est montré très satisfait de la prestation de son équipe et n’oubliera jamais ce match. « On a fait douter Paris. A 3-4, ils ont eu 5-6 minutes où ils ont joué plus bas. Au début, il y avait trop de stress, trop de pression chez certains joueurs. A 2-0 après dix minutes, c’était presque mission impossible. On peut avoir des regrets sur le résultat et l’élimination, mais pas sur la performance des joueurs. Le PSG nous a respectés. Quand on voit la qualité de Lavezzi, les appels de Gameiro… Quand Bodmer est rentré, il lui a fallu du temps pour rentrer dans son match, et c’est là qu’on marque le premier but. On est la première équipe à leur mettre trois buts ? Cela veut dire qu’on a de la qualité offensive, qu’on peut faire de belles choses. Je suis fier de mes joueurs, ce sont des pères de famille, pour la plupart, qui font quatre entraînements par semaine après le boulot. Maintenant, on sera les premiers supporters du PSG en Ligue des champions. C’était un honneur pour moi de rencontrer un entraîneur aussi capé que Carlo Ancelotti », a confié, très ému, Reynald Dabrowski.

    By
    @
    OTER ?>