Restez connectés avec nous
ASSE / PSG - Perrin "la marche était trop haute", "le match s'est joué à de petits détails"

Adversaires

ASSE / PSG – Perrin « la marche était trop haute », « le match s’est joué à de petits détails »

Pour l’AS Saint-Etienne les matchs contre le Paris Saint-Germain se suivent et se ressemblent, finissant toujours par une défaite pour les Verts. Sur le site officiel de l’ASSE, Loic Perrin, défenseur stéphanois, revient sur le match :

« La marche était trop haute. De toute façon on sait que contre Paris c’est toujours compliqué. Est-ce qu’on a fait le maximum de ce qu’on pouvait faire ? C’est sur qu’en étant mené 2-0, ça ne nous a pas arrangés. Le but avant la mi-temps nous fait du bien, ça nous permet de rester dans le match.

(…) Le match s’est joué à de petits détails. Ils n’ont pas énormément d’opportunités, mais c’est des grands joueurs, ils ont été réalistes. Je pense qu’en première mi-temps ils marquent sur deux occasions. Même s’ils ont le ballon, on savait qu’ils allaient avoir le ballon, on a essayé de bien les contenir, d’aller les presser, d’aller les gêner et mettre un peu de folie, mais c’est des grands joueurs.

Il manque plus de concentration derrière. On a encore pris trois buts. Il ne manque pas grand-chose, c’est des petits détails, mais contre des grands joueurs et de grandes équipes, on les paie cash. »

Saint-Etienne n’a pas vraiment fait le match que l’on pouvait attendre d’eux. Galtier avait déclaré que la prestation lyonnaise lui avait donné des idées, celles ci n’étaient pas visibles sur le terrain. Même si il faut bien l’admettre l’effectif stéphanois est moins bien fourni qualitativement.

Clairement, sur ce quart de finale, le seul regret que peuvent avoir Perrin et ses coéquipiers c’est celui de ne pas avoir entamé cette rencontre avec suffisamment d’abnégation.

Le Paris Saint-Germain n’a pas été étincelant et avec plus d’audace les vers auraient pu donner plus de fil à retordre aux tenants du titre.

Au final les parisiens l’ont donc emporté logiquement et le troisième but parisien est symbolique de tout ce qu’il a manqué aux joueurs de Galtier pour gagner tant la défense est apparue aux abois.

 

Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Adversaires