Restez connectés avec nous

Coupe de France

CdF : Paris en toute logique

«Un sacré défi». Voilà ce qui attendait ce soir, en 16e de finale de la Coupe de France, le petit club de Sablé-sur-Sarthe (CFA2), tombeur de Sedan (L2) au tour précédent. Des adversaires que les joueurs de la capitale allaient devoir «bouger pour l’emporter» selon l’entraîneur sabolien. Bref, «un match de guerriers» similaire à l’opposition offerte par Locminé, selon Sissoko.

L’entame de match a d’ailleurs été la même que celle des 32e de finale. Les joueurs de Sablé ont cherché à mettre tout de suite la pression sur le but de Sirigu, notamment grâce à cette percée de Journet (1e) ou cette frappe de Billeaux (26e). Mais les Parisiens ont appris de leurs erreurs en terre lorientaise et ont logiquement ouvert le score après avoir repris le contrôle du ballon. Nenê a ainsi inscrit son premier but en Coupe de France cette saison en transformant le pénalty qu’il avait obtenu (0-1, 36e).

Gameiro enfin récompensé

Sorti sur blessure à la demi-heure de jeu (27e), Javier Pastore a dû apprécier. Mais à l’heure où un autre Argentin affole la rubrique Transferts du club de la capitale, Kévin Gameiro est sorti de son mutisme. L’ancien Lorientais a d’abord manqué deux duels face à Sybille (51e, 62e) avant d’être à la conclusion d’un jeu en triangle parfait avec Nenê et Ménez (0-2, 65e). Bien lancé en profondeur par le Brésilien, décidément dans tous les bons coups, le numéro 19 parisien a ensuite tué le match avec le réalisme qu’on lui connaissait (0-3, 73e).

Le doublé de Nenê, suite à une ultime interception d’Hoarau (0-4, 92e), confirmera la tendance. Paris a non seulement fait ce qu’il n’avait pas réussi face à Locminé, à savoir, se mettre à l’abri, mais aussi respecter son adversaire et se qualifie en toute logique pour la suite de la compétition.

Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Coupe de France