Restez connectés avec nous
CDF- PSG/OM, Lorik Cana raconte la dernière finale perdue de l'OM contre le PSG

Adversaires

CDF- PSG/OM, Lorik Cana raconte la dernière finale perdue de l’OM contre le PSG

Alors que la finale de Coupe de France opposera le Paris Saint-Germain à l’Olympique de Marseille, Lorik Cana (ex-PSG & ex-OM) raconte pour le journal L’Equipe sa dernière finale perdu avec les Marseillais contre les Parisiens.

Après les qualifications poussives du Paris Saint-Germain (à Lorient) et de l’Olympique de Marseille (à Sochaux) sur le même score (0-1), Lorik Cana s’est confié auprès du quotidien sportif à propos du Classico qu’il avait vécu en Coupe de France en 2006.

Dix ans auparavant, le finale de Coupe de France était donc déjà un Clasico “PSG-OM” que l’international albanais, jouant alors pour l’Olympique de Marseille, avait perdu 2-1 contre les joueurs de la capitale.

A l’inverse de celle de 2016, les joueurs marseillais se présentaient en 2006 au Stade de France en tant que favoris face aux Parisiens:

« On était sur une très bonne dynamique et on arrivait comme favoris. On avait peut-être abordé ce match avec un esprit supérieur au PSG. ». Toutefois, même si les Marseillais étaient les favoris, l’envie était bien parisienne: « Ils avaient une très grosse envie de se racheter après leur match contre les minots quelques semaines auparavant (…)».

Lorik Cana reconnait que les Marseillais avaient été trop attentifs et s’était réveillés trop tard pour pouvoir l’emporter contre les Parisiens ». L’albanais avait apprécié pourtant la chaude ambiance du Stade de France pour cette finale: « Le stade était plein il y avait une ambiance extraordinaire. C’était quelque chose d’impressionnant. ».

Toutefois l’ancien parisien et marseillais regrette d’avoir perdu cette finale car :«  Mais une finale, si tu ne la gagnes pas, c’est … ».

Espérons pour le PSG que l’histoire se répète. Ce serait une belle façon de finir la saison, qui restera un peu décevante à cause de la défaite face à Manchester City. Mais partir en vacances avec un titre obtenu face au grand rival, qui de son côté ne sauverait pas son année, c’est une saveur qui ferait du bien. Aussi, le club pourrait aborder le mercato sereinement. Et beaucoup de choix importants sont à faire cet été.

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Adversaires