Coupe de France

Pas le temps de pleurer au PSG

Publie le 16/05/2011 a 15:12



  • A part un Nenê amer et en rogne contre l’arbitrage, la tendance était plutôt à la remobilisation après cette finale perdue. Car les parisiens ne font pas une mauvaise saison, loin de là, et peuvent encore accrocher le podium pour disputer la Champion’s League qui les fait tant rêver.

    Le Paris Saint-Germain a fait la fête comme un vainqueur, la coupe en moins, dans la nuit de samedi à dimanche histoire de relâcher la pression de tous les matchs accumulés depuis le début de cette saison et de ressouder toujours plus ce groupe.

    Installé à la même table, Sébastien Bazin, Robin Leproux, Alain Roche, Bruno Skropeta et Antoine Kombouaré ont même pu apprécier quelques pas de danse qu’offraient Giuly et Coupet.

    Le club de la capitale n’a pas déjoué samedi face à de solides nordistes et n’a pas à avoir honte de sa prestation, même si Hoarau a la balle de match dans les pieds, le PSG s’incline sur un coup de pied arrêté. Cette saison est loin d’être à l’image de sa précédente, Paris a retrouvé un groupe, une solidité défensive, un mental… et beaucoup d’ambition.

    Publie le 16/05/2011 a 15:12

    Pas le temps de pleurer au PSG

    A part un Nenê amer et en rogne contre l’arbitrage, la tendance était plutôt à la remobilisation après cette finale perdue. Car les parisiens ne font pas une mauvaise saison, loin de là, et peuvent encore accrocher le podium pour disputer la Champion’s League qui les fait tant rêver.

    Le Paris Saint-Germain a fait la fête comme un vainqueur, la coupe en moins, dans la nuit de samedi à dimanche histoire de relâcher la pression de tous les matchs accumulés depuis le début de cette saison et de ressouder toujours plus ce groupe.

    Installé à la même table, Sébastien Bazin, Robin Leproux, Alain Roche, Bruno Skropeta et Antoine Kombouaré ont même pu apprécier quelques pas de danse qu’offraient Giuly et Coupet.

    Le club de la capitale n’a pas déjoué samedi face à de solides nordistes et n’a pas à avoir honte de sa prestation, même si Hoarau a la balle de match dans les pieds, le PSG s’incline sur un coup de pied arrêté. Cette saison est loin d’être à l’image de sa précédente, Paris a retrouvé un groupe, une solidité défensive, un mental… et beaucoup d’ambition.




  • Tags de l'article : , ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire

    Comments are closed.

    Dernieres news

    Suivez-nous sur les reseaux



    Live football scores . Current table, fixtures & results.

    L'actualité européenne

    LDC – Inquiétude pour Corentin Tolisso, sorti sur blessure lors de la victoire du Bayern

    Adversaires

    Hier soir, le Bayern Munich affrontait Schalke 04 lors de la 5e journée de Bundesliga. Une ...

    Les dernières activités

    Fermer
    Activité récente
    NicolasBa mis à jour un post"Cavani "Neymar ? Je ne sais pas pourquoi on crée ces histoires...il n'y a aucun problème""
    2 days ago
    Flavien Casinia mis à jour un post"Moulin «la différence entre les deux équipes : deux tirs cadrés pour eux, deux buts»"
    3 days ago

    Actualité Féminine

    Les Féminines du PSG n'ont toujours pas de stade fixe, mais joueront au Camp des Loges dimanche

    Les Féminines du PSG n’ont toujours pas de stade fixe, mais joueront au Camp des Loges dimanche

    Actu Féminin

    Il y a peu, le Paris Saint-Germain a fait savoir à son équipe professionnelle féminine qu’elle ...

    Vidéos PSG

    Pas le temps de pleurer au PSG

    <Coupe de France

    A part un Nenê amer et en rogne contre l’arbitrage, la tendance était plutôt à la remobilisation après cette finale perdue. Car les parisiens ne font pas une mauvaise saison, loin de là, et peuvent encore accrocher le podium pour disputer la Champion’s League qui les fait tant rêver.

    Le Paris Saint-Germain a fait la fête comme un vainqueur, la coupe en moins, dans la nuit de samedi à dimanche histoire de relâcher la pression de tous les matchs accumulés depuis le début de cette saison et de ressouder toujours plus ce groupe.

    Installé à la même table, Sébastien Bazin, Robin Leproux, Alain Roche, Bruno Skropeta et Antoine Kombouaré ont même pu apprécier quelques pas de danse qu’offraient Giuly et Coupet.

    Le club de la capitale n’a pas déjoué samedi face à de solides nordistes et n’a pas à avoir honte de sa prestation, même si Hoarau a la balle de match dans les pieds, le PSG s’incline sur un coup de pied arrêté. Cette saison est loin d’être à l’image de sa précédente, Paris a retrouvé un groupe, une solidité défensive, un mental… et beaucoup d’ambition.

    By
    @
    OTER ?>