Coupe de France

Pas le temps de pleurer au PSG

Publie le 16/05/2011 a 15:12



  • A part un Nenê amer et en rogne contre l’arbitrage, la tendance était plutôt à la remobilisation après cette finale perdue. Car les parisiens ne font pas une mauvaise saison, loin de là, et peuvent encore accrocher le podium pour disputer la Champion’s League qui les fait tant rêver.

    Le Paris Saint-Germain a fait la fête comme un vainqueur, la coupe en moins, dans la nuit de samedi à dimanche histoire de relâcher la pression de tous les matchs accumulés depuis le début de cette saison et de ressouder toujours plus ce groupe.

    Installé à la même table, Sébastien Bazin, Robin Leproux, Alain Roche, Bruno Skropeta et Antoine Kombouaré ont même pu apprécier quelques pas de danse qu’offraient Giuly et Coupet.

    Le club de la capitale n’a pas déjoué samedi face à de solides nordistes et n’a pas à avoir honte de sa prestation, même si Hoarau a la balle de match dans les pieds, le PSG s’incline sur un coup de pied arrêté. Cette saison est loin d’être à l’image de sa précédente, Paris a retrouvé un groupe, une solidité défensive, un mental… et beaucoup d’ambition.

    Publie le 16/05/2011 a 15:12

    Pas le temps de pleurer au PSG

    A part un Nenê amer et en rogne contre l’arbitrage, la tendance était plutôt à la remobilisation après cette finale perdue. Car les parisiens ne font pas une mauvaise saison, loin de là, et peuvent encore accrocher le podium pour disputer la Champion’s League qui les fait tant rêver.

    Le Paris Saint-Germain a fait la fête comme un vainqueur, la coupe en moins, dans la nuit de samedi à dimanche histoire de relâcher la pression de tous les matchs accumulés depuis le début de cette saison et de ressouder toujours plus ce groupe.

    Installé à la même table, Sébastien Bazin, Robin Leproux, Alain Roche, Bruno Skropeta et Antoine Kombouaré ont même pu apprécier quelques pas de danse qu’offraient Giuly et Coupet.

    Le club de la capitale n’a pas déjoué samedi face à de solides nordistes et n’a pas à avoir honte de sa prestation, même si Hoarau a la balle de match dans les pieds, le PSG s’incline sur un coup de pied arrêté. Cette saison est loin d’être à l’image de sa précédente, Paris a retrouvé un groupe, une solidité défensive, un mental… et beaucoup d’ambition.




  • Tags de l'article : , ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire

    Comments are closed.

    Dernieres news

    Suivez-nous sur les reseaux



    Live football scores . Current table, fixtures & results.

    L'actualité européenne

    Verratti «Nous ne sommes pas au niveau du Bayern, du Barça et du Real»

    Verratti «Nous ne sommes pas au niveau du Bayern, du Barça et du Real»

    LDC

     Lors d’un entretien accordé à Rai Sport, le milieu du Paris Saint-Germain, Marco Verratti, est revenu ...

    Les dernières activités

    Fermer
    Activité récente
    Flavien Casinia publié un new post."Ménès : Matuidi quand il pioche sur le plan physique " il ne reste plus grand-chose ""
    17 hours ago
    Flavien Casinia mis à jour un post"Marquinhos « Un jour, je pense que oui, je reviendrai »"
    2 days ago

    Actualité Féminine

    PSG Féminines

    Féminines – La victoire face à Soyaux permet au PSG de se tourner sereinement vers le Bayern

    Actu Féminin

    A quelques jours de défier le Bayern Munich dans le cadre de l’UEFA Women’s Champions League, ...

    Vidéos PSG

    Pas le temps de pleurer au PSG

    <Coupe de France

    A part un Nenê amer et en rogne contre l’arbitrage, la tendance était plutôt à la remobilisation après cette finale perdue. Car les parisiens ne font pas une mauvaise saison, loin de là, et peuvent encore accrocher le podium pour disputer la Champion’s League qui les fait tant rêver.

    Le Paris Saint-Germain a fait la fête comme un vainqueur, la coupe en moins, dans la nuit de samedi à dimanche histoire de relâcher la pression de tous les matchs accumulés depuis le début de cette saison et de ressouder toujours plus ce groupe.

    Installé à la même table, Sébastien Bazin, Robin Leproux, Alain Roche, Bruno Skropeta et Antoine Kombouaré ont même pu apprécier quelques pas de danse qu’offraient Giuly et Coupet.

    Le club de la capitale n’a pas déjoué samedi face à de solides nordistes et n’a pas à avoir honte de sa prestation, même si Hoarau a la balle de match dans les pieds, le PSG s’incline sur un coup de pied arrêté. Cette saison est loin d’être à l’image de sa précédente, Paris a retrouvé un groupe, une solidité défensive, un mental… et beaucoup d’ambition.

    By
    @
    OTER ?>