Restez connectés avec nous

Clasico

A la fin de ce Clasico, il n’en restera qu’un !

Moins d’un mois après leur dernière confrontation en championnat (2-2, 8e journée), le PSG et l’OM se retrouvent ce soir au Parc des Princes (20h50). Cette fois, à l’issue de ce 8e de finale de la Coupe de la Ligue, une équipe sortira forcément vainqueur.

C’est en position de triple détenteur du titre que la formation phocéenne se présente dans la capitale ce mercredi. Dominés lors de leurs dernières rencontres, par Troyes en Ligue 1 (1-0) et le Borussia Mönchengladbach en Europa Ligue jeudi dernier (2-0), les hommes d’Elie Baup marquent un sévère coup d’arrêt après un début de saison tonitruant. Côté francilien, la machine semble lancée et, même si la Coupe de la Ligue ne constitue pas l’objectif principal de la saison, une élimination face au rival marseillais ferait tâche. « C’est une compétition importante où nous devons faire bonne figure. Contre Marseille, c’est toujours spécial. Le clasico, tout le monde veut le gagner. Nous voulons remporter toutes les compétitions qu’on jouera », a prévenu Carlo Ancelotti mardi après-midi, lors de la traditionnelle conférence de presse d’avant-match.

Ibra sur le banc ?

Pour ce deuxième classique de la saison, le technicien italien a décidé de laisser Salvatore Sirigu au repos. Nicolas Douchez sera donc titularisé dans les buts, ce qui ne lui était plus arrivé depuis le 11 août dernier (première journée de Ligue 1, face à Lorient). Marco Verratti et Sylvain Armand seront également ménagés. Maxwell devrait ainsi pouvoir retrouver sa place dans le couloir gauche de la défense. Sur le côté droit de celle-ci, Christophe Jallet débutera certainement sachant qu’il n’avait pas joué à Nancy (0-1). Dans l’entrejeu, trois éléments seront en balance pour évoluer aux côtés de Blaise Matuidi : Mathieu Bodmer, Mohamed Sissoko et Clément Chantôme. Au moins l’un d’entre-eux s’assiéra sur le banc de touche. En attaque, Ibrahimovic, qui ne souffre d’aucun pépin physique, pourrait être laissé au repos. La décision concernant la titularisation –ou non- du géant suédois sera prise dans le courant de la journée. Rappelons que Alex, Lavezzi, Thiago Motta, Nene, tous blessés ou en phase de reprise, sont absents.

Baup n’a pas l’embarras du choix

A l’OM, Elie Baup a communiqué un groupe quasi-similaire à celui qui était prévu dimanche face à Lyon. L’entraîneur olympien, qui ne dispose pas de la profondeur de banc d’Ancelotti, alignera une équipe relativement proche d’un onze-type. Benoît Cheyrou et André Ayew, préservés à Mönchengladbach jeudi dernier, seront probablement titularisés cette fois. Lundi matin, Mandanda se trouvait dans les buts à l’entraînement, derrière un quatuor défensif composé d’Abdallah, Fanni, Nkoulou et Morel. Offensivement, Loïc Rémy sera aligné dans l’axe face au PSG. « C’est vrai que Gignac avait répondu coup pour coup à Ibrahimovic, mais mercredi, il y aura un autre joueur qui jouera à sa place. Si ça ne change pas, ce sera Loïc Rémy qui est le plus proche de ce poste d’avant-centre », a reconnu Baup à propos de l’ancien Lyonnais, qui n’a pas encore trouvé le chemin des filets cette saison en championnat.

Statistiques et cotes

Le PSG reste sur quatre victoires de rang à domicile et l’OM, qui demeure sur douze victoires consécutives en Coupe de la Ligue (son dernier revers remonte à septembre 2008), a été a été battu lors de ses deux derniers déplacements. Dans cette compétition, les deux formations ne sont rencontrées qu’une seule fois. Le 10 novembre 2004, le club de la capitale s’était imposé au Stade Vélodrome grâce à un doublé de Branko Boskovic et un but de Bernard Mendy. Sur les différents sites de paris sportifs, les Rouge et Bleu sont donnés favoris (cotes : 1,60 la victoire, 3,40 le nul et 5,25 la défaite).

Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Clasico