Restez connectés avec nous

Adversaires

L’OM a joué à « 10 contre 12 » face au PSG

Hier soir, à la 28ème minute du match entre le PSG et l’OM, Antony Gautier, l’arbitre de la rencontre, siffle un penalty en faveur des Parisiens et expulse Rod Fanni, coupable d’une faute sur Guillaume Hoarau. Un fait de jeu qui permet au club de la capitale d’ouvrir le score, ce qui a largement compliqué la tâche des Phocéens, déjà dominés.

Elie Baup, l’entraîneur de l’OM, était donc remonté après la rencontre et ne s’est pas privé de critiquer un arbitrage orienté selon lui. « J’ai appris quelque chose ce soir, c’est qu’une faute commise à l’extérieur de la surface pouvait être sanctionnée d’un penalty. On se retrouve à dix et c’est forcément plus compliqué. A la mi-temps, on a vu que la générosité ne nous faisait pas défaut. On a essayé d’y croire. Après, le deuxième but est venu, c’était compliqué. On a essayé de poser le jeu, on a eu des séquences intéressantes dans l’utilisation du ballon. Même si on est conscient que c’est injuste, il y a l’envie d’aller au bout du match et de réussir un résultat. Cela a été une décision qui a fait basculer le match en notre défaveur. Paris a exercé un pressing haut en début de match, mais on y a répondu, et passé ces premières minutes, on a sorti le ballon, on s’est approché du but de Douchez, puis il y a eu cette décision. On retombera toujours sur ce fait de jeu incompréhensible. Le problème n’était pas l’absence de Gignac, mais le fait de jouer à dix contre douze. La faute est commise à l’extérieur, puis se termine à l’intérieur. A partir du moment où on considère que c’est le dernier défenseur, la double peine est applicable. Je dissocie le match de ce soir des deux autres défaites », a analysé le technicien marseillais après la rencontre, frustré de ne pas avoir vu son équipe en pleine possession de ses moyens.

De son côté, Rod Fanni a également tenu à faire part de son mécontentement envers l’arbitrage. « On nous apprend en début de saison que s’il y a faute dans la surface, mais que le joueur se décale de l’axe du but, il y a carton jaune, et là, je prends rouge. Au pire, il y a penalty, mais le carton rouge est injustifié. Ca fait deux erreurs, je ne suis vraiment pas d’accord avec l’arbitre. A onze contre onze, le match aurait été totalement différent, mais avec des si… », a réagi le défenseur marseillais, qui devrait plutôt s’en vouloir d’avoir commis une faute bête aux abords de la surface plutôt que d’incriminer l’arbitre.

Car si sur les ralentis vidéo, on peut se rendre compte que la faute a été commise en dehors de la surface de réparation, il n’empêche qu’elle annihile complètement une occasion franche de but. Mr Gautier a donc simplement respecté les règles instaurées par la FIFA en expulsant Rod Fanni. Quant au débat sur la double peine, il est évoqué à chaque expulsion du genre et n’est pas propre au match d’hier soir.

Derniers articles

Autres articles présents dans Adversaires