Restez connectés avec nous
PSG/LOSC - Sankharé "Ce pénalty nous fait basculer dans le négatif"

Coupe de la Ligue

PSG/LOSC – Sankharé « Ce pénalty nous fait basculer dans le négatif »

Le Paris Saint-Germain recevait Lille ce mercredi soir au Parc des Princes, dans le cadre des 8e de finale de la coupe de Ligue. Malgré une équipe remaniée avec notamment Jésé Rodriguez (23 ans, attaquant du PSG) et Jean-Kevin Augustin (19 ans, attaquant du PSG), le PSG n’a fait qu’une bouchée des Dogues (3-1). Younousse Sankharé (27 ans, milieu du LOSC) avait la défaite amère au coup de sifflet final et il a livré son analyse au micro de France Télévision :

«C’était compliqué, on était bien dans le match en 1e mi-temps mais il y a ensuite ce penalty qui est sifflé et nous fait sortir de notre match. Sur la 2ème mi-temps, on a essayé de créer des choses mais bon… C’est une équipe qui est supérieure à la nôtre. C’est le haut niveau c’est comme ça.»

Puis le journaliste le relance en lui demandant si Lille n’a pas loupé le coche dans les 20 premières minutes, l’ancien parisien n’en démord pas, le pénalty a plombé les Lillois :

«Comme je l’ai dit, c’est ce penalty qui nous fait basculer dans le négatif. Eux prennent confiance. Dans un match comme ça, quand l’arbitre siffle le penalty… Et je sais pas s’il y est vraiment vu qu’il touche le ballon en premier. C’est dommage pour nous mais on a fait un match sérieux et félicitations à Paris.»

On veut bien croire le milieu lillois lorsqu’il dit que le pénalty sifflé leur a coupé les jambes. Seulement sur l’action, Mike Maignan (21 ans, gardien du LOSC) touche bien les jambes d’Augustin qui joue bien le coup, même si le gardien touche le ballon, l’arbitre a jugé que Jean-Kevin aurait pu continuer sa course. Sur ce match, les joueurs de Patrick Collot (entraîneur du LOSC) ont certes été dangereux de façon épisodique mais le PSG leur a été supérieur et le score est amplement mérité.

Utiliser le pénalty sifflé pour expliquer la défaite de ce soir paraît un peu réducteur alors qu’il restait aux Dogues toute une mi-temps pour inverser la tendance surtout que pour reprendre les mots de Yassine Benzia (22 ans, attaquant du LOSC) avant le match « Paris est au plus mal en ce moment ».
Le terrain a parlé, Paris l’a emporté.

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Vidéos PSG

Autres articles présents dans Coupe de la Ligue