Europa League

Bei : « Le Parc, une arène magique ! »

FOOT DN FC03 DIFFERDANGE - JEUNESSE CANACH. Fabrizio Bei.  Dimanche 17 avril 2011. PHOTO/Nicolas Bouvy
Publie le 25/08/2011 a 12:06



  • Lors du match aller, le président luxembourgeois s’est bien rendu compte du potentiel du PSG. « On voit que c’est une équipe qui se cherche encore un peu. Mais au niveau offensif, d’ici quelques semaines, ça va faire mal en France. Je les vois très haut au classement de la L 1

    Un potentiel offensif impressionnant, en partie grâce à la présence de Javier Pastore, un joueur qu’il n’a pas été déçu de voir apparaître sur la pelouse du Stade Josy-Barthel de Luxembourg. Tout comme Leonardo, pour qui il a énormément de respect.  « Au contraire, je l’avais suivi quand il jouait à Palerme, et c’était bien pour le public. Il a fait mal à notre équipe. Lui et Ménez, ça joue sur un mètre carré. Grâce à Leonardo, qui est un grand monsieur, mon fils aîné a même reçu son maillot à l’issue du match. On a déjeuné ensemble. Il m’a impressionné par sa simplicité, son charisme, sa grande connaissance du football. Je sais pourquoi il est à cette place-là. C’est tellement fort pour moi de rencontrer des gens comme Leonardo (41 ans) ou Alain Roche (43 ans). On a le même âge (44 ans). Je jouais en D1 au Luxembourg quand eux évoluaient au PSG ou à l’AC Milan.»

    Même si le match de ce soir s’annonce compliqué, le fait de jouer au Parc des Princes est quelque chose d’extraordinaire pour la petite équipe luxembourgeoise. « C’est magique. Ce stade a une histoire : la victoire de la France à l’Euro 1984, le France – Pays-Bas (2-0, 18 novembre 1981) où Platini marque sur coup franc . C’est plus une arène que le Vélodrome ou le Stade de France. Ça va me faire très drôle d’être en présidentielle. J’en ai la chair de poule. J’espère que ça ne va pas passer vite ! »

    Et le président de Differdange a profité de cette fin d’interview accordé à L’Equipe pour plaisanter sur l’issue de la rencontre de ce soir. « Quand on joue une grande équipe comme ça, on a toujours peur de prendre une raclée. L’objectif, c’est de marquer un but et de ne pas en prendre cinq ou six. Si par miracle on se qualifie, vous me donnez un défi, vous me dites ce que je dois faire à Paris et je le ferai.»

    Publie le 25/08/2011 a 12:06

    Bei : « Le Parc, une arène magique ! »

    Lors du match aller, le président luxembourgeois s’est bien rendu compte du potentiel du PSG. « On voit que c’est une équipe qui se cherche encore un peu. Mais au niveau offensif, d’ici quelques semaines, ça va faire mal en France. Je les vois très haut au classement de la L 1

    Un potentiel offensif impressionnant, en partie grâce à la présence de Javier Pastore, un joueur qu’il n’a pas été déçu de voir apparaître sur la pelouse du Stade Josy-Barthel de Luxembourg. Tout comme Leonardo, pour qui il a énormément de respect.  « Au contraire, je l’avais suivi quand il jouait à Palerme, et c’était bien pour le public. Il a fait mal à notre équipe. Lui et Ménez, ça joue sur un mètre carré. Grâce à Leonardo, qui est un grand monsieur, mon fils aîné a même reçu son maillot à l’issue du match. On a déjeuné ensemble. Il m’a impressionné par sa simplicité, son charisme, sa grande connaissance du football. Je sais pourquoi il est à cette place-là. C’est tellement fort pour moi de rencontrer des gens comme Leonardo (41 ans) ou Alain Roche (43 ans). On a le même âge (44 ans). Je jouais en D1 au Luxembourg quand eux évoluaient au PSG ou à l’AC Milan.»

    Même si le match de ce soir s’annonce compliqué, le fait de jouer au Parc des Princes est quelque chose d’extraordinaire pour la petite équipe luxembourgeoise. « C’est magique. Ce stade a une histoire : la victoire de la France à l’Euro 1984, le France – Pays-Bas (2-0, 18 novembre 1981) où Platini marque sur coup franc . C’est plus une arène que le Vélodrome ou le Stade de France. Ça va me faire très drôle d’être en présidentielle. J’en ai la chair de poule. J’espère que ça ne va pas passer vite ! »

    Et le président de Differdange a profité de cette fin d’interview accordé à L’Equipe pour plaisanter sur l’issue de la rencontre de ce soir. « Quand on joue une grande équipe comme ça, on a toujours peur de prendre une raclée. L’objectif, c’est de marquer un but et de ne pas en prendre cinq ou six. Si par miracle on se qualifie, vous me donnez un défi, vous me dites ce que je dois faire à Paris et je le ferai.»




  • Toute l'actualité du PSG en vidéo
    Tags de l'article : , ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire
    • Baba_cv_77

      Belle interview!!!

    • Equipe mixte ce soir,des jeunes au milieu ,le retour de Douchez ,d’Hoarau, une défense fait de valide,du monde annoncé au Parc, mais hélas C+ à le match, Lugano serait à 2 doigts de signer ,un trés bon stoppeur-axe- droit, recrue pas cher,avec beaucoup d’expérience ….

    • ribouxka

      Bah moi je trouve que ce mec est plus que respectable ! Super interview, et bonne chance à lui et son club pour la suite ! Et je leur souhaite d’ouvrir le score ce soir, mais pas plus, faut pas déconner quand même ! Enfin par respect pour cette équipe on se doit d’aligner quelques joueurs « stars » au lieu de notre réserve, mais ça semble être le cas !

      • Flgcorp Flg

        exactement c’est un bel hommage d’un adversaire j’adore sa fait du bien de lire ce genres de choses au lieu des critiques habituelle

        mais ce soir AK doit continuer a faire jouer les memes faut dégager une equipe titulaire qui ce connait sans aucun soucis et ce trouve avec facilité 
        mais oui faut aussi lancer les jeunes c’est le genre de match parfait un avantage de 4 buts c’est énorme tout de meme faudrait un miracle pour qu’il nous en mettent 5 

    • magic nene

      excellent nouvelle,diego lugano va signer au psg,le montant de son transfert serait de l’ordre de 3,5m,c’est la recrue idéale

      • Inaya60

        la source?

        • magic nene

          l’équipe.fr,selon un média turc c’est fait

    • Ste75

      ils vont se faire défoncer 5-0  

    • il est serieux il a cru qu il allait se qualifier . mdr il s enfflame trop lui
       

      • aa-r-o-n

        profité de cette fin d’interview accordé à L’Equipe pour plaisanter sur l’issue… il s’enflamme pas il plaisante  roo

      • LFBENTHIS

        « Si par MIRACLE* on se qualifie »… lis bien et essaye de comprendre le ton qu’il utilise avant de te foutre de sa gueule, d’autant plus que dans l’intro c’est écrit « pour plaisanter sur l’issue de la rencontre de ce soir ».

    Dernieres news

    Classement PSG Ligue 1

    # Equipe MJ V N D Pts
    1 Angers 0 0 0 0 0
    2 Bastia 0 0 0 0 0
    3 Girondins de Bordeaux 0 0 0 0 0
    4 Caen 0 0 0 0 0
    5 Dijon 0 0 0 0 0
    6 Guingamp 0 0 0 0 0
    7 LOSC Lille Métropole 0 0 0 0 0
    8 Lorient 0 0 0 0 0
    9 Metz 0 0 0 0 0
    10 Monaco 0 0 0 0 0

    Suivez-nous sur les reseaux



    # Equipe MJ V N D Pts
    1 Angers 0 0 0 0 0
    2 Bastia 0 0 0 0 0
    3 Girondins de Bordeaux 0 0 0 0 0
    4 Caen 0 0 0 0 0
    5 Dijon 0 0 0 0 0

    L'actualité européenne

    Meunier "on attendait Aurier à l’aéroport...il y a assez de qualités dans le groupe pour s'adapter aux forfaits

    T.Meunier « On a vu une première mi-temps excellente,un bloc aussi bien défensif qu’offensif »

    LDC

    Le Paris Saint-Germain s’est réveillé ce matin avec le sourire. Grâce au match nul acquis à ...

    Les dernières activités

    Fermer
    Activité récente
    NicolasBa publié un new post."Mercato - Thiago Maia pourrait finalement signer à Saint-Pétersbourg pour remplacer Alex Witsel"
    18 hours ago
    Emjeïsa publié un new post."Lizarazu "Monaco est un prétendant au titre...Le PSG n'a pas beaucoup de marge""
    1 day ago

    Actualité Féminine

    Les parisiennes Cissoko et Geyoro en finale de la FIFA Coupe du Monde U20 féminine 2016

    Les Parisiennes Cissoko et Geyoro en finale de la FIFA Coupe du Monde U20 féminine 2016

    Actu Féminin

    Lundi, les Féminines de l’Equipe de France U20, avec les joueuses du Paris Saint-Germain Hawa Cissoko (défenseur) ...

    Vidéos PSG

    Bei : « Le Parc, une arène magique ! »

    FOOT DN FC03 DIFFERDANGE - JEUNESSE CANACH. Fabrizio Bei.  Dimanche 17 avril 2011. PHOTO/Nicolas Bouvy <Europa League , Interviews

    Lors du match aller, le président luxembourgeois s’est bien rendu compte du potentiel du PSG. « On voit que c’est une équipe qui se cherche encore un peu. Mais au niveau offensif, d’ici quelques semaines, ça va faire mal en France. Je les vois très haut au classement de la L 1

    Un potentiel offensif impressionnant, en partie grâce à la présence de Javier Pastore, un joueur qu’il n’a pas été déçu de voir apparaître sur la pelouse du Stade Josy-Barthel de Luxembourg. Tout comme Leonardo, pour qui il a énormément de respect.  « Au contraire, je l’avais suivi quand il jouait à Palerme, et c’était bien pour le public. Il a fait mal à notre équipe. Lui et Ménez, ça joue sur un mètre carré. Grâce à Leonardo, qui est un grand monsieur, mon fils aîné a même reçu son maillot à l’issue du match. On a déjeuné ensemble. Il m’a impressionné par sa simplicité, son charisme, sa grande connaissance du football. Je sais pourquoi il est à cette place-là. C’est tellement fort pour moi de rencontrer des gens comme Leonardo (41 ans) ou Alain Roche (43 ans). On a le même âge (44 ans). Je jouais en D1 au Luxembourg quand eux évoluaient au PSG ou à l’AC Milan.»

    Même si le match de ce soir s’annonce compliqué, le fait de jouer au Parc des Princes est quelque chose d’extraordinaire pour la petite équipe luxembourgeoise. « C’est magique. Ce stade a une histoire : la victoire de la France à l’Euro 1984, le France – Pays-Bas (2-0, 18 novembre 1981) où Platini marque sur coup franc . C’est plus une arène que le Vélodrome ou le Stade de France. Ça va me faire très drôle d’être en présidentielle. J’en ai la chair de poule. J’espère que ça ne va pas passer vite ! »

    Et le président de Differdange a profité de cette fin d’interview accordé à L’Equipe pour plaisanter sur l’issue de la rencontre de ce soir. « Quand on joue une grande équipe comme ça, on a toujours peur de prendre une raclée. L’objectif, c’est de marquer un but et de ne pas en prendre cinq ou six. Si par miracle on se qualifie, vous me donnez un défi, vous me dites ce que je dois faire à Paris et je le ferai.»

    By
    @
    OTER ?>