Restez connectés avec nous

Europa League

EL : Paris gagne mais ne passe pas

Le huitième match du PSG en Europa League allait-il être le dernier de la saison 2011-2012 ? La question était sur toutes les lèvres ce mercredi soir au Parc des Princes, où le club de la capitale recevait Bilbao. Vous étiez en tout cas une petite majorité à le penser selon le sondage mis en place sur notre site. «Bousculés» (selon AK), «laminés» (selon Nenê) à l’aller (2-0), les Parisiens savaient que la tâche ne serait pas aisée face à cette formation basque qui restait sur deux victoires en autant de déplacements européens.

D’autant plus qu’il fallait également faire confiance au Slovan Bratislava pour espérer se qualifier. Et coup de théâtre ! Après 180 secondes de jeu, Salzbourg était mené en Slovaquie alors qu’Aurtenetxe permettait à Bilbao de prendre l’avantage au Parc (0-1, 3e). Ce n’était que le début d’une soirée à rebondissements. Un quart d’heure plus tard, étrangement seul aux 6 mètres, Pastore égalisait pour Paris suite à une tête ratée de Bahebeck (1-1, 21e). À ce moment-là, le Slovan menait toujours (2-1) sur son terrain face aux Autrichiens !

Cet avantage n’a cependant pas duré longtemps, Salzbourg égalisant par l’intermédiaire de leur Leonardo (24e). Cueillis à froid par l’ouverture du score, les Parisiens ont tout de même réussi à rentrer aux vestiaires en étant virtuellement qualifiés. Après plusieurs occasions manquées par Bahebeck (35e, 39e), c’est Bodmer qui a placé sa tête sur un nouveau coup de pied arrêté de Nenê (2-1, 41e).

Premier pénalty raté de la saison pour Nenê

Malheureusement, la seconde période a démarré sur le même tempo que la première. Deux buts ont été inscrits quelques secondes après le coup de sifflet de l’arbitre. Un à Bratislava (2-3) et un à Paris, l’œuvre de David Lopez, d’une frappe lointaine qui a surpris Douchez (2-2, 55e). Les Basques ont ensuite clairement repris le contrôle du jeu au fur et à mesure que les Parisiens, à part peut-être Lugano, baissaient le pied physiquement. L’entrée de Guillaume Hoarau, ovationné mais à court de forme, n’a d’ailleurs pas arrangé les choses, même si le Réunionnais a réussi son pénalty (4-2, 90e), contrairement à Nenê (84e). Entre temps, c’est Inigo Perez qui avait redonné l’avantage au PSG en marquant contre son camp (3-2, 85e).

Invaincu depuis 19 rencontres de Coupe d’Europe à domicile (12 victoires, 7 nuls), le Paris Saint-Germain ne verra pas les seizièmes de finale de l’Europa League. Comme l’a dit Nenê avant le match, les Parisiens ont «déconné» face à Salzbourg et quittent donc prématurément la scène européenne. L’occasion de mieux se concentrer sur le Championnat et la Coupe de France.

Derniers articles

Autres articles présents dans Europa League