Europa League

EL : Paris réussit son entrée

Publie le 15/09/2011 a 21:00



  • Ce PSG a-t-il le potentiel pour bien figurer sur la scène européenne ? Tandis que Paris entamait ce soir son épopée vers les seizièmes de finale de l’Europa League, cette question était sur toutes les lèvres. Difficile en effet de se faire une idée après l’échauffement offert par les amateurs de Differdange au tour précédent. Cette rencontre face au leader invaincu du championnat autrichien s’avérait en revanche particulièrement révélatrice des ambitions parisiennes.

    Ils l’avaient annoncé. Ils l’ont prouvé. «Pas impressionnés» par cette équipe parisienne «Made in Qatar», les Autrichiens ont tout de suite mis la pression sur Douchez, titulaire pour l’occasion. Sans complexes, Leitgeb (2e), Leonardo (3e), Maierhofer (12e) et Lindgren (23e) ont notamment fait passer quelques frissons dans les travées du Parc. Mais il en fallait plus pour tromper la vigilance d’une défense pourtant remaniée suite aux retours d’Armand et Jallet.

    L’attaque parisienne, elle, dispose d’individualités qui lui permettent aisément de faire la différence. À l’image de Ménez. L’ancien Romain a en effet débloqué le match à la 34e en tentant une accélérant plein axe. Fauché par Schiemer, il a obtenu un pénalty que Nenê a converti sans problème (1-0, 35e). Dans la foulée, Pastore y est également allé de son festival en pleine surface autrichienne mais il n’a pu doubler la mise (39e). Au meilleur des moments possibles, Bodmer ne s’est cependant pas fait prier pour catapulter un centre millimétré d’Erding dans le petit filet de Gustafsson, médusé par la reprise de volée limpide du capitaine parisien (2-0, 45e).

    Mais ils sont où les Autrichiens ?

    Ces deux buts d’avance, les Parisiens les ont conservés sans souci jusqu’à la 67e minute. Profitant d’une passe en retrait mal ajustée, Ménez a dribblé son adversaire direct et crucifié le gardien autrichien (3-0, 67e). Des «Olé» ont alors commencé à descendre des tribunes au fur et à mesure que les Autrichiens lâchaient prise physiquement.

    Côté parisien, Kebano et Gameiro sont entrés pour asseoir un peu plus la victoire parisienne. L’ancien Lorientais aurait d’ailleurs pu alourdir la marque s’il avait profité d’une nouvelle erreur autrichienne (67e). Finalement, c’est Sekagya qui a fait évoluer le tableau d’affichage en trompant Douchez de la tête en fin de match (3-1, 87e). Malgré cette belle victoire, il est donc encore trop tôt pour faire du PSG un favori de la compétition. Mais le club de la capitale a déjà l’étoffe d’un très bel outsider.

    Publie le 15/09/2011 a 21:00

    EL : Paris réussit son entrée

    Ce PSG a-t-il le potentiel pour bien figurer sur la scène européenne ? Tandis que Paris entamait ce soir son épopée vers les seizièmes de finale de l’Europa League, cette question était sur toutes les lèvres. Difficile en effet de se faire une idée après l’échauffement offert par les amateurs de Differdange au tour précédent. Cette rencontre face au leader invaincu du championnat autrichien s’avérait en revanche particulièrement révélatrice des ambitions parisiennes.

    Ils l’avaient annoncé. Ils l’ont prouvé. «Pas impressionnés» par cette équipe parisienne «Made in Qatar», les Autrichiens ont tout de suite mis la pression sur Douchez, titulaire pour l’occasion. Sans complexes, Leitgeb (2e), Leonardo (3e), Maierhofer (12e) et Lindgren (23e) ont notamment fait passer quelques frissons dans les travées du Parc. Mais il en fallait plus pour tromper la vigilance d’une défense pourtant remaniée suite aux retours d’Armand et Jallet.

    L’attaque parisienne, elle, dispose d’individualités qui lui permettent aisément de faire la différence. À l’image de Ménez. L’ancien Romain a en effet débloqué le match à la 34e en tentant une accélérant plein axe. Fauché par Schiemer, il a obtenu un pénalty que Nenê a converti sans problème (1-0, 35e). Dans la foulée, Pastore y est également allé de son festival en pleine surface autrichienne mais il n’a pu doubler la mise (39e). Au meilleur des moments possibles, Bodmer ne s’est cependant pas fait prier pour catapulter un centre millimétré d’Erding dans le petit filet de Gustafsson, médusé par la reprise de volée limpide du capitaine parisien (2-0, 45e).

    Mais ils sont où les Autrichiens ?

    Ces deux buts d’avance, les Parisiens les ont conservés sans souci jusqu’à la 67e minute. Profitant d’une passe en retrait mal ajustée, Ménez a dribblé son adversaire direct et crucifié le gardien autrichien (3-0, 67e). Des «Olé» ont alors commencé à descendre des tribunes au fur et à mesure que les Autrichiens lâchaient prise physiquement.

    Côté parisien, Kebano et Gameiro sont entrés pour asseoir un peu plus la victoire parisienne. L’ancien Lorientais aurait d’ailleurs pu alourdir la marque s’il avait profité d’une nouvelle erreur autrichienne (67e). Finalement, c’est Sekagya qui a fait évoluer le tableau d’affichage en trompant Douchez de la tête en fin de match (3-1, 87e). Malgré cette belle victoire, il est donc encore trop tôt pour faire du PSG un favori de la compétition. Mais le club de la capitale a déjà l’étoffe d’un très bel outsider.




  • Toute l'actualité du PSG en vidéo
    Tags de l'article : , ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire
    • Inaya60

      je l’aime bien erding mais faut quand même être réaliste à un moment donné, pour un attaquant qui plante pas, il a eu beaucoup d’accasions de se montrer, depuis l’an passé et le match avant la réception de l’om au parc, on dit qu’il cherche à retrouver la confiance, son but contre l’om n’y a rien fait, ni pour lui, ni pour hoarau d’ailleurs, les occasions il les a, il fout le ballon hors cadre à tous les coups ou fait une frappe pas meilleure que celle de ma grand-mère sur le gardien, franchement, j’suis la première à être derrière lui, mais ça commence à faire long, on a pas à se satisfaire de c passe d (c pas son rôle déjà) s’il est là, c pr claquer d buts! secoue toi Erding!

    • Nat75

      voila enfin le but de bodmer magnifique ceux qui le critiquer on la réponse ; ménez super pastore toujour aussi classe : bon les joueur savent ceux qui leur restent à faire gagner à evian ne devrait franchement pas être compliqué du tout si il sont juste serieux .

    • paris

      le but kil a rater ma scotcher pendant une minutes jeter la ak le sourire o levre .. me bn ce ppo grave .. moi je vs comprend vs parler de pastore ( tres bon ) nene ( ossi ) etc .. mais vs oublier menez ( parfait et home du matthc ) 

    • pauletinho

      Pastore il est juste enorme ce type, mais il n’y a pas beaucoup d’appel en profondeur à part l’attaquant de pointe c’est dommage.
      Par contre certe menez il est encore décisif mais quand il a la balle il leve beaucoup trop rarement la tete, il veut souvent aller au bout tout seul dans ses actions alors qu’il y avait de beaux appels de balles de erding.
      Puis aussi trop de perte de balle de menez.

      • Psgfab

        vu mais en voulant aller au bout il obtient un peno et marque desoler !!!!!!!!
        erding mais arrete des appels de quoi telephonique oui il pu la merde !!!!!!!!!!

    • ParisSaintRenlo

      belle victoire, je suis bien content et vous??!!! ;) ;) enfin si je puis me permettre j’y mettrais un petit bémol ah bah que voulez-vous on peut bien faire les difficiles.
      alors Paris a encore oublier qu’un match se jouait sur 90 minutes et non 45 :o alala il y a toujours 2 mi-temps complètement différentes, il va falloir régler ça car on l’a vu hier soir nos amis Lillois eux pensaient que le match s’arrêter à la 70ème minutes mais bon, il y avait vraiment des individualités qui font plaisirs ;)
      le bilan risque d’être pas mal pour nous petits clubs Français ;) si Rennes faisait un bon résultat victoire ou
      match nul enfin on va leur montrer cette année que le béret et la baguette c’est du passé :)

      • Inaya60

        surtout ne pas charier les lillois qui afrontaient quand même le CSK Moscou de Vagner love (sergei semak n’y est plus lol) dont tu n’as surement pas oublié le souvenir de notre dernière ligue d champions ou à domicile nous avions été incapable de les mener, et en +, ils nous en ont planté 3.

    • Krysostome

      on a vu un beau psg ce soir, l’équipe progresse et  ça fait plaisir, il reste juste quelque connexion a travailler surtout entre nos attaquants qui jouent encore trop individuel a mon gout… Pastore est juste énorme….menez a de fulgurantes fulgurances… néné je l’ai trouvé plus collectif, sur la bonne voie bref que du bonheur ce soir

      • CHAD 75

        Oui, d’accord sur ton analyse… faut encore huiler les combinaisons devant mais il est évident que le groupe progresse… Il y a aussi, et c’est rassurant pour l’avenir, une vraie volonté collective, certains attitudes et regards ne trompent pas… Et je suis positivement épaté par la vitesse d’intégration des nouveaux – un autre signe qui prouve que le groupe vit bien ensemble !

    • CHAD 75

      On a démarré assez cool et puis, les gars se sont mis à se trouver… Un Matuidi énorme pour moi, un excellent Menez, un Pastore qui confirme sa qualité hors normes, une défense tranquille face à une équipe autrichienne volontaire mais limitée, un Camara toujours sérieux, un bon Nénê qui est revenu défendre un paquet de fois, un Armand qui rentre dans le match comme s’il avait joué depuis le début de saison – un match parfait pour lui pour reprendre – un Erding, qui en veut, mais qui ne marque pas des points pour son futur… On sent surtout, et ce ce qui me fait le plus plaisir, que le groupe vit bien ensemble, cherche à s’amuser et produire du jeu vers l’avant…   

      • passe décisive de Erding … 

      • Hip-hop

        Oubli pas Erding il a fait un super centre pour Bodmer

        • Psgfab

          il pu la merde mmerde erding point barre !!!!!!!!!

          • Hip-hop

            Mais va jouer aux bille toi noob de footix

          • magic nene

            passeur décisif et il a lancé notre saison à toulouse avec 1but et une pas ds,au cas ou t’aurais la mémoire courte

            • Psgfab

              une grosse merde ce joueur qu’il ouvre un grec il y arrivera mieux

            • Be

              Des fois on se demande si certains ont une once de respect pour les joueurs de leur club « préféré », pfffffff

              Va ouvrir un grec toi même !

        • CHAD 75

          Oui, bien sur, il fait une passe décisive mais son rôle est de planter et ce soir, il a 2 occases énormes… Je suis un peu vache, c’est vrai, mais pour piquer la place à Gameiro, il faudra faire mieux…

          • magic nene

            la 1ère matuidi lui met dans le dos,pour moi il loupe une vraie occasion quand il croise trop son tir en 2ème période sur une ouverture de pastore

        • magic nene

          il centre mais bodmer fait le plus difficile quoi

    • BOURN

      Quant ont aura un jeu plus maitrisé sa fera encor plus mal mais c normal ce n est que le debut mais chapeau au joueur et a leur individualité sa fait plaisir allez paris!!!!

    • nicolas

      tranquilleeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeee  ici c est parisssssssssssssssssssssssssssssssssss

    • Hip-hop

      Pastore été ENORME dommage qu’il est pas marqué. Sinon il est beau le but de Bodmer !!

    Dernieres news

    Suivez-nous sur les reseaux



    L'actualité européenne

    Xavi Verratti fait partie des joueurs possibles pour le futur du Barça

    LDC – Les socios du Barça souhaitent plutôt affronter le PSG en huitième.

    Adversaires

    Lundi prochain à midi aura lieu le tirage au sort des huitièmes de finale de la ...

    Les dernières activités

    Fermer
    Activité récente
    NicolasBa publié un new post."Bruno Salomon "Cavani a entièrement raison""
    2 hours ago
    NicolasBa publié un new post."Le PSG disputera le Trophée Ooredoo des Champions contre le Club Africain de Tunis le 4 janvier"
    16 hours ago

    Actualité Féminine

    Féminines - Delannoy "On espère qu’il y aura du monde pour nous soutenir au Stade Georges Lefèvre"

    Féminines – Delannoy « On espère qu’il y aura du monde pour nous soutenir au Stade Georges Lefèvre »

    Actu Féminin

    Demain après-midi, le Paris Saint Germain et Juvisy se retrouvent à nouveau en Division 1 féminine, ...

    Vidéos PSG

    EL : Paris réussit son entrée

    <Europa League , Une

    Ce PSG a-t-il le potentiel pour bien figurer sur la scène européenne ? Tandis que Paris entamait ce soir son épopée vers les seizièmes de finale de l’Europa League, cette question était sur toutes les lèvres. Difficile en effet de se faire une idée après l’échauffement offert par les amateurs de Differdange au tour précédent. Cette rencontre face au leader invaincu du championnat autrichien s’avérait en revanche particulièrement révélatrice des ambitions parisiennes.

    Ils l’avaient annoncé. Ils l’ont prouvé. «Pas impressionnés» par cette équipe parisienne «Made in Qatar», les Autrichiens ont tout de suite mis la pression sur Douchez, titulaire pour l’occasion. Sans complexes, Leitgeb (2e), Leonardo (3e), Maierhofer (12e) et Lindgren (23e) ont notamment fait passer quelques frissons dans les travées du Parc. Mais il en fallait plus pour tromper la vigilance d’une défense pourtant remaniée suite aux retours d’Armand et Jallet.

    L’attaque parisienne, elle, dispose d’individualités qui lui permettent aisément de faire la différence. À l’image de Ménez. L’ancien Romain a en effet débloqué le match à la 34e en tentant une accélérant plein axe. Fauché par Schiemer, il a obtenu un pénalty que Nenê a converti sans problème (1-0, 35e). Dans la foulée, Pastore y est également allé de son festival en pleine surface autrichienne mais il n’a pu doubler la mise (39e). Au meilleur des moments possibles, Bodmer ne s’est cependant pas fait prier pour catapulter un centre millimétré d’Erding dans le petit filet de Gustafsson, médusé par la reprise de volée limpide du capitaine parisien (2-0, 45e).

    Mais ils sont où les Autrichiens ?

    Ces deux buts d’avance, les Parisiens les ont conservés sans souci jusqu’à la 67e minute. Profitant d’une passe en retrait mal ajustée, Ménez a dribblé son adversaire direct et crucifié le gardien autrichien (3-0, 67e). Des «Olé» ont alors commencé à descendre des tribunes au fur et à mesure que les Autrichiens lâchaient prise physiquement.

    Côté parisien, Kebano et Gameiro sont entrés pour asseoir un peu plus la victoire parisienne. L’ancien Lorientais aurait d’ailleurs pu alourdir la marque s’il avait profité d’une nouvelle erreur autrichienne (67e). Finalement, c’est Sekagya qui a fait évoluer le tableau d’affichage en trompant Douchez de la tête en fin de match (3-1, 87e). Malgré cette belle victoire, il est donc encore trop tôt pour faire du PSG un favori de la compétition. Mais le club de la capitale a déjà l’étoffe d’un très bel outsider.

    By
    @
    OTER ?>