Restez connectés avec nous
Dominique Bathenay

Anciens

Bathenay: « Le PSG? On a l’impression qu’ils ne savent pas se lâcher et qu’ils sont toujours en contrôle »

Ancien joueur du Paris Saint-Germain, Dominique Bathenay (1978-1985) a observé de près la confrontation entre Liverpool et le PSG Mardi soir. Selon lui, la défaite du club est basé principalement sur l’intensité et l’envie des joueurs. Son analyse montre le faible bilan du jeu produit par les parisiens.

“L’intensité, c’est peut-être ce qu’il manque à Paris, qui a l’habitude de contrôler les matches dans le Championnat de France. Là, ils ont couru après le ballon alors c’est compliqué. Après, ils sont fatigués et n’ont pas les ressources nécessaires pour se projeter vers l’avant, commente l’ancien capitaine dans L’Equipe. On a l’impression qu’ils ne savent pas se lâcher et qu’ils sont toujours en contrôle.

Contre des équipes comme Liverpool, ça ne marche pas toujours. Quitte à perdre, autant se lâcher. Ça fait partie du jeu. Compromis pour Paris ? Je ne pense pas. Ils sont quand même restés dans la partie, même s’ils ont été dominés par Liverpool, qui est un grand d’Europe. L’important, c’est de se qualifier. On sait que les grandes équipes doivent être prêtes au mois de mars ».

Retour sur un match désastreux

Le Paris Saint-Germain s’apprête à affronter un des clubs les plus mythiques de la scène européenne. Les fans du PSG sont 2000 à Anfield. Le duo Klopp-Tuchel se retrouve et laisse place au choc tant attendu. Dès le début du match, le club de la capitale affiche des difficultés devant les nombreux assauts du club anglais. Il n’y a aucun jeu qui est produit, et collectivement l’équipe ne va pas de l’avant et préfère jouer derrière. Les attaquants de la MCN ne sont pas disponibles et perdent énormément de ballon. En manque de solutions, le club parisien arrive tout de même à revenir au score (2-2) à la 83ème minute grâce à Mbappé. Ce dernier perdra un ballon à 30 mètres de son but et verra son équipe prendre un 3ème but à 2 minutes de la fin du match.

La Ligue 1 fait défaut au PSG

Constat amère pour un club qui a de grandes ambitions européennes et qui a dépensé beaucoup d’argent pour obtenir une telle équipe. Comme le dit Dominique Bathenay, le Paris Saint-Germain est habitué à jouer contre des équipes inférieures en Ligue 1. La possession de balle est souvent en sa faveur. Les joueurs évoluent donc dans un confort, mais si ces derniers veulent faire la différence en Ligue des Champions, ils doivent chacun mettre de l’intensité. Au PSG, le problème n’est pas le talent mais l’aspect psychologique. La motivation et l’envie sur un terrain manque cruellement au club des Rouges et Bleus. Dans un groupe aussi difficile, le PSG se sent obligé d’être performant pour la suite.

Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Anciens