Restez connectés avec nous
Barça/PSG - Bruno Roger-Petit dresse sa liste d'accusations

LDC

Bruno Roger-Petit: Le PSG « peut battre Barcelone » en finale, « nulle part ailleurs »

Sur son blog, le journaliste Bruno Roger-Petit a commenté la victoire du FC Barcelone à Arsenal (0-2, 8e de finale aller de Ligue des Champions). Selon lui, les Catalans sont au-dessus de l’Europe et le Paris Saint-Germain doit prier pour ne pas tomber sur eux avant la finale, où ils auraient une chance.

« Oui, aujourd’hui, le FC Barcelone est invincible en Europe. Il peut certes perdre un match, à l’exemple de sa défaite à Séville, il y a trois mois (une éternité) mais il ne peut pas être éliminé sur deux matchs aller et retour en Ligue des Champions. C’est ontologiquement impossible. Messi, Neymar et Suarez et les autres évoluent dans une autre dimension du monde football. Il faut bien le reconnaitre.

On touche cependant là à un paradoxe étonnant. S’il est impossible d’éliminer le Barça en huitième, quart ou demi-finale de Ligue des Champions, l’exploit peut s’avérer possible, sur une rencontre. Ce qui signifie qu’en finale, la victoire est envisageable. La morale de l’histoire s’impose alors d’elle-même. Si le PSG passe Chelsea, il lui faudra prier pour que jamais, au grand jamais, le tirage au sort des quarts de finale ne vienne lui offrir une nouvelle fois Barcelone. Tout, sauf le Barça !

On veut bien croire aux forces de l’esprit du PSG. On veut même bien croire que cette saison, enfin, Ibrahimovic ait décidé de briller en Ligue des Champions. De même que l’on ne désespère pas de Cavani. De même que l’on ne veut pas enterrer l’espoir Trapp. Et l’on serait même prêt à accepter le retour d’Aurier.

On pense que le PSG peut éliminer Chelsea. Le Real. Le Bayern même. Mais on sait que sur deux matchs, il lui est impossible d’éliminer le Barça. Tandis qu’en finale. Sur une rencontre. Sur un malentendu. Sur un accident. Tout est possible. Si le PSG peut battre Barcelone en Ligue des Champions, ce sera en finale, et nulle part ailleurs. »

Le Barça aurai pu être en difficulté, si son interdiction de recrutement n’avait pas été repoussée d’un an. A tous les postes, les Catalans auraient eu des soucis. Mais ils ont pu recruter. Et force est de constater qu’ils l’ont très bien fait.

Aujourd’hui, Barcelone a certainement la meilleure équipe d’Europe. Même si, comme le souligne Roger-Petit, les accidents sont possibles. Mais le système de matchs aller-retour permet de se rattraper.

On peut croire à un exploit des Parisiens, sur-motivés et en pleine confiance s’ils arrivent à atteindre la finale de la Ligue des Champions (avec un effectif à 100%). Le football et ses soirées incroyables permet d’y croire, la qualité de certains joueurs aussi.

Certains s’énervent quand on parle de chance pour arriver au bout de cette compétition. Il est pourtant indéniable que jouer contre le Benfica, la Gantoise ou Wolfsburg (ces équipes ne sont pas du même niveau) est plus abordable que de devoir éliminer le FC Barcelone sur deux matchs.

Bien sûr qu’il faut être capable de battre les plus grands pour gagner la Champions League. Mais le plus tard et avec le moins de match est le mieux, surtout face à ce Barça.

Derniers articles

Autres articles présents dans LDC