Restez connectés avec nous

LDC

LDC – Bruno Salomon: « c’est du 60/40 pour le PSG », le 50-50 est un « écran de fumer » des anglais

A l’occasion des 8e de finale de la Ligue des Champions, le Paris Saint Germain a, au terme d’une rencontre assez rugueuse, réussi à se défaire du club londonien de Chelsea (2-1). Pour autant, le maigre avantage dont disposent les Parisiens, au terme de cette première manche, sera-t-il suffisant pour espérer entrevoir les quarts de finale.

A cette question, le journaliste de France Bleu 107.1, Bruno Salomon répond positivement. Bien que la rencontre ait eu lieu au Parc des Princes, le club de la capitale a su parfaitement museler le jeu londonien et à prendre à son compte le match.

« Hier on m’a demandé au moins dix fois si le PSG allait se qualifier pour les quarts de finale de la Ligue des Champions et ma réponse a été chaque fois, OUI !

Même si chez les Anglais, certains observateurs pensent que c’est du 50/50 pour le retour, moi je n’y crois pas. Je pense que c’est un écran de fumée de leur part et qu’ils savent pertinemment nos amis anglais que c’est du 60/40. »

Amoindrie par les absences combinées de Kurt Zouma ainsi que de Terry, l’équipe anglaise de Chelsea ne jouait que par l’intermédiaire de contres incisifs afin d’éviter de trop dégarnir sa défense. 

« Je pense que Paris marquera au moins un but à Stamford Bridge surtout que la défense de Chelsea n’est pas celle de Madrid. Malgré la prestation moyenne d’Angel Di Maria, il délivre une passe lumineuse à Cavani, il devrait faire mal aux Blues au retour. »

Même si l’argentin Angel Di Maria a livré une prestation moyenne, celui-ci aura de tout même eu le mérite de délivrer une passe décisive à destination de Cavani, pour le second but parisien. En outre, les entrées de Pastore ainsi que de Rabiot ont montré que le PSG disposait d’un banc largement fourni et de qualité afin de parer à toutes difficultés intempestives.

« Alors messieurs les anglais, c’est du 60/40. Va falloir que Chelsea soit costaud et surtout que Chelsea soit dans l’action plutôt que la réaction. »

Bien que le PSG ait remporté cette première manche aux poings, il faudra nécessairement se montrer prudent à Stamford Bridge. Le souvenir de ce quart de final perdu dans les dernières minutes reste prégnant. Gageons que l’entraîneur Laurent Blanc dispose de l’entièreté de son équipe et que l’attaquant Edison Cavani retrouve un supplément d’efficacité à l’heure de cette rencontre charnière.

Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans LDC