Restez connectés avec nous
Internationaux - Les Parisiens de sortie aujourd'hui

LDC

LDC – Pastore pas déçu, « même un peu content » pour son ami Messi

      Le Paris Saint-Germain a perdu hier soir, mais ce n’est pas la pire chose. Ce qui est dur à avaler c’est ce sentiment que les joueurs n’ont pas tout donné, ne se sont pas battus. Javier Pastore, très décevant hier, confirme un peu ce problème d’état d’esprit, un peu malgré lui.

« Le Barça a trois attaquants qui sont magnifiques. Ils ont une plus grande équipe que nous, qui évolue à un niveau incroyable. Ça fait beaucoup de choses. Il nous a manqué le talent, pour parvenir à gagner ici. Franchement, je ne suis même pas déçu de perdre contre un tel adversaire. Je suis même un peu content pour mon copain Leo (Messi, ndlr). », a-t-il affirmé dans Metronews.

Alors certes, le Barça a été supérieur. Oui, son trio d’attaque est impressionnant, fait chavirer toutes les défenses. Le jeu catalan est un modèle. Là dessus, il n’a aucune contestation à faire. Mais si l’on ne fait que accepter la supériorité de l’adversaire, la défaite est logique, inévitable. Il faut compenser par l’envie, la combativité, la solidarité. Jamais hier on n’a pu voir 11 guerriers sur le terrain. Les équipes de Ligue 1 perdent souvent contre le PSG, mais on sent qu’il y a de l’envie, les Parisiens sont bousculés. Là, le Barça a été assez tranquille sur sa pelouse.

Pastore a le droit d’être ami avec Messi, d’être content pour lui après tout. Mais qu’il en parle aussi vite après la défaite, dans le constat, c’est peut-être un signe que la rage n’était pas là. C’est aussi ce qui avait été remarqué avant le match aller, plein de sourires et d’embrassades entre les compatriotes et anciens coéquipiers. C’est bien. Mais cela donnait aucune chance à Paris. Sans une volonté de fer, une rage de vaincre, le PSG n’avait aucune chance contre un aussi bel adversaire techniquement. Sans aucune volonté de faire mal (dans le sens d’une bonne agressivité), les Parisiens ne pouvaient pas y arriver. Ce n’est pas ici un procès de Pastore, il n’est pas le seul. Mais, forcément, après le match décevant qu’il a fait, on peut se demander si l’équipe n’était pas simple résigner bien avant la fin du match.

Bien sûr qu’il peut être content pour ses amis, mais on aurait aimé voir une bande de « copains », de guerriers, évolués et se battre ensemble.

Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans LDC