Restez connectés avec nous
Thiago Motta "La clé du match contre le Real, c'est d'être nous-mêmes... ne pas changer notre philosophie de jeu"

Autour du PSG

Thiago Motta « La clé du match contre le Real, c’est d’être nous-mêmes… ne pas changer notre philosophie de jeu »

A la veille du choc entre le Paris Saint-Germain et le Real Madrid, en 8e de finale aller de La Ligue des Champions. Thiago Motta, milieu relayeur de 35 ans du PSG, a évoqué ce match d’un point de vu tactique et émotionnel, dans un entretien accordé à France Football (édition de demain).

‘La clef du match c’est d’être nous-mêmes’.

« La clef du match c’est d’être nous-mêmes. Construire, créer, marquer (…) La différence elle se fait au niveau de l’attention, du détail, de la confiance. Il faut avant tout essayer d’être soi, de ne pas oublier bien sur le plan du jeu, et toutes les choses faites avant. Ce n’est pas parce que vous jouez contre le Real qu’il faut changer votre philosophie. 

‘On ne doit pas aller là-bas pour défendre’.

Le plus important dans nos têtes, c’est le premier match là-bas. Il faudra le jouer sans penser au retour, sauf peut-être dans les deux ou trois dernières minutes. Mais il ne faut pas se manger la tête avec des calculs qui ne serviraient à rien. Il y a des choses qu’on ne peut pas contrôler. Les choses que l’on peut contrôler ce sont nos émotions, pas les impondérables du jeu. Ce qui est certain c’est qu’on ne doit pas aller là-bas pour défendre, parce que c’est impossible face à une équipe comme le Real Madrid. »

Il est clair que Thiago Motta est bien placé pour parler tactique. Son poste de n°6 lui permet de visualiser au mieux le jeu de son équipe, et à 35 ans il possède une grande expérience, notamment dans ce genre de match. Malgré son absence annoncée par l’entraîneur du PSG, Unai Emery, l’italo-brésilien donne des conseils à ses coéquipiers, afin d’aborder au mieux la rencontre face aux merengues mercredi soir. Le message qu’il tente de faire passer est en rapport avec le fait qu’il ne faudra absolument pas changer de façon de jouer au football.

Les émotions de chaque joueurs devront être contrôlées pour ne pas revivre un scénario similaire, à celui de la remontada face à Barcelone le 8 Mars dernier. Cet aspect psychologique est vraisemblablement une composante lors des phases éliminatoires en Ligue des Champions. C’est désormais au club de la ville lumière de montrer que l’argent dépensé l’été dernier (400 M€) et le projet le plus ambitieux d’Europe instauré par les Qataris, sont en cohérence avec ce que les joueurs proposeront sur la pelouse de Santiago Bernabeu.

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG