Restez connectés avec nous

EDF

Deschamps : « Ménez est comme il est »

Jérémy Ménez est le portrait-type du footballeur moderne pointé du doigt en France, en raison de son attitude sur et en dehors du terrain.

Peu souriant, le numéro 7 parisien ne jouit pas d’une forte cote de popularité dans l’Hexagone. Son comportement, comme son jeu, ont souvent tendance à agacer les spectateurs. « Je ne vais pas faire un cas de Jérémy Ménez. Il y a une relation de confiance à créer. Mais je ne suis pas là non plus pour leur dire: « Tu ne peux pas faire ça, tu dois faire ça ». Ce ne sont pas des enfants non plus, je ne suis pas un instit à la maternelle ou au collège. Je suis là pour les accompagner et tout ce qui leur permettra d’être à l’aise les aidera dans leur expression sur le terrain. Certains joueurs sont plus souriants que d’autres, plus ouverts que d’autres, plus expressifs, certains aiment rigoler, d’autres sont plus introvertis », a expliqué Didier Deschamps ce mercredi, en conférence de presse.

Suspendu un match ferme par la commission de discipline de la FFF, Ménez a fait son retour en équipe de France cette semaine. Saura-t-il capable de laisser transparaître un peu plus d’amabilité sur son visage, samedi, en Finlande ? « Je ne suis pas là pour changer la personnalité et le caractère, je n’ai pas cette capacité. Ménez est comme il est. Il a fait des efforts pour qu’on ne puisse pas lui coller cette étiquette de joueur qui fait la tête. C’est important, ce n’est pas ça qui va le rendre meilleur sur le terrain mais pour un footballeur de haut niveau, très médiatisé, il y a l’image et l’attitude. Mais il vaut mieux avoir des joueurs qui sont bons sur le terrain », a conclu le sélectionneur des Bleus. Celui-ci a déjà eu un entretien avec le numéro 7 francilien, afin de lui expliquer ce qu’il attendait de sa part, à divers niveaux.

Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans EDF