Restez connectés avec nous

EDF

Deschamps revient sur le statut de Mbappé et motive Kimpembe

Le sélectionneur des Bleus, Didier Deschamps, était présent en conférence de presse avant d’accueillir la Mannschaft ce mercredi soir au stade de France. Le double champion du monde en a profité pour revenir sur deux des trois parisiens, Kylian Mbappé (attaquant de 19 ans) et Presnel Kimpembe (défenseur de 23 ans).

Mbappé ? Il n’a pas le melon. Il n’a pas besoin de l’éviter. Ce n’est pas parce que il fait la Une du Time qu’il va avoir le melon. Kylian vit très bien sa notoriété, sa popularité et ça ne le fait pas dévier de la route qu’il a tracé. Il a conscience de ce qu’il fait, de ce qu’il doit faire encore. Il n’y a pas de melon chez lui. Kylian peut être performant dans différentes positions, mais c’est un profil différent qu’Olivier Giroud. J’étais parti sur cette idée là jeudi contre l’Islande. Ça dépend de son poste. Quand il est dans l’axe, il se déplace sur un côté aussi.

Le tacticien basque revient sur l’emballement général de la sphère médiatique autour des prestations de Mbappé. En effet, le natif de Bondy a fait la couverture du très prestigieux Time et s’est mué en sauveur de l’équipe de France, bien mal engagée face à l’Islande (2-2). Deschamps exprime assez clairement l’impressionnante capacité du prodige français à garder la tête froide et à se concentrer sur l’essentiel, être performant sur le terrain. D’ailleurs, le sélectionneur est revenu sur la possibilité de le titulariser dans l’axe en tant que numéro 9, et insiste sur le fait que sa mobilité sur le front de l’attaque s’avère être un véritable avantage pour les Bleus.

Didier Deschamps s’est ensuite exprimé sur Presnel Kimpembe, très en difficulté jeudi soir face aux Islandais.

Kimpembe ? C’est un joueur qui est avec nous depuis un moment, mais c’était juste sa deuxième titularisation. Il a une progression constante avec son club, mais il a des étapes à franchir. Il s’est retrouvé dans un match où l’équipe dans sa globalité n’était pas au mieux et il faut passer par là. Ils sont tous passés par là. Il a voulu bonifier un ballon dans une situation où il aurait du dégager. C’est l’analyse d’une situation sur ce match-là. Je ne juge pas les joueurs sur un match, certains ont eu des débuts plus difficiles que d’autres.”

Fautif sur les deux buts encaissés au Roudourou, Kimpembe ne semble pas avoir perdu la confiance de Deschamps. Ce dernier relativise la situation, tout en expliquant que la marge de progression du stoppeur parisien est encore longue. Le numéro 3 du PSG devrait même être aligné d’entrée face à l’Allemagne aux côtés de Raphaël Varane. Espérons qu’il soit plus appliqué et concentré, à l’image de ce qu’il parvient à apporter au Paris Saint-Germain, tout au long de la saison.


Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans EDF