Restez connectés avec nous
Serge Aurier élu meilleur joueur ivoirien de l'année 2016

EDF

France/Côte d’Ivoire (0-0): L’analyse du match des Parisiens: Rabiot épatant, Aurier solide.

   L’équipe de France était opposée à la Cote d’Ivoire au Stade Bollaert dans le cadre d’un match amical international. Pour cela, Didier Deschamps avait choisi de titulariser Adrien Rabiot en milieu de terrain, au sein d’un trio composé de N’Golo Kanté, et Paul Pogba. Du côté de la Côte d’Ivoire, Serge Aurier prenait place dans son habituel couloir droit, lui qui revenait dans la ville où il a effectué ses premiers pas de footballeur. Une rencontre assez plaisante, qui s’est soldée par un match nul équitable clôturant une belle année 2016 pour l’Équipe de France.

On a senti d’entrée de jeu, un Serge Aurier très concerné et concentré. Sans véritable opposition  face à lui en phase défensive, il s’est retrouvé là-plupart du temps face à Lucas Digne en adversaire direct. Alternant le bon et le moins bon, il a été notamment en difficulté en phase défensive, sur des ballons dans son dos. À sa décharge, il faut dire qu’il n’a pas été trop aidé par le repli défensif de ses coéquipiers. Offensivement, il n’a pas eu le même impact qu’avec le PSG, mais ses rares centres ont apporté le danger sur le but des Français. Toujours très solide dans les duels en un contre un, il a réalisé une meilleure seconde mi-temps et a montré qu’il était au point physiquement.

Concernant Adrien Rabiot, qui fêtait sa première sélection ce soir, sa prestation a été à l’image de son très bon début de saison avec le Paris Saint-Germain. Frôlant, d’entrée de jeu, l’ouverture du score sur une tête décroisée de peu à côté, il n’a pas mis longtemps à rentrer dans la rencontre. Très disponible et actif dans un rôle de relayeur côté gauche qui lui va comme un gant, il a encore franchi un cap ce soir. En deuxième mi-temps, il a été associé à N’Golo Kanté dans un système à deux milieux récupérateurs et a été tout aussi étincelant dans la construction du jeu. Une très grande prestation pour une première sélection. Seul petit bémol,  il a tout de même, sur certaines séquences de jeu, semblé un peu trop nonchalant, ce qui lui a coûté des pertes de balle inutiles. Sorti sur blessure à un quart d’heure de la fin du match, suite à une douleur à l’arrière de la cuisse.

Après une énième bonne prestation d’Adrien Rabiot, on peut se demander si Unai Emery peut encore mettre sur le banc un joueur qui répond présent quasi-systématiquement dans les grands rendez-vous. La concurrence se fait de plus en plus importante au sein du milieu parisien et la prestation de Rabiot ce soir, n’a pas arrangé les choses pour les prochaines compositions d’équipe de l’entraîneur basque. Ceci dit, c’est tout de même rassurant pour la qualité et la profondeur de l’effectif du club parisien de pouvoir compter sur un joueur qui monte en puissance depuis le début de saison.

 

Derniers articles

Autres articles présents dans EDF