Restez connectés avec nous

Adversaires

Ajaccio veut surtout éviter une correction

A quelques heures de la rencontre entre Ajaccio et le PSG, le président du club corse, Alain Orsoni, a paru très serein avant un match qu’il voit plus comme une fête qu’autre chose. Car s’il espère évidemment que son équipe créera la surprise, il sait qu’un gouffre sépare les deux formations et qu’il faudra simplement profiter de cette joie d’accueillir un club comme Paris, et surtout ne pas gâcher la fête en prenant une déculottée.

« Athlétiquement, ils nous sont supérieurs. Alors on doit être meilleurs qu’eux sur le plan technique (rires). Plus sérieusement, ce match n’est pas une grande préoccupation pour moi. On n’est pas dans le même Championnat. Si on gagne, vous titrerez que c’était un miracle. Si on perd, personne ne pourra le reprocher aux joueurs. C’est un honneur et un plaisir de les recevoir. Et la semaine prochaine, on ira à Marseille, encore un truc facile… Je suis serein. Ça sera plus une fête qu’autre chose. J’espère qu’elle ne sera pas gâchée par un trop grand écart au score. Je prie pour que la logique ne soit pas respectée », a espéré le dirigeant corse sur le site de L’Equipe.

Derniers articles

Autres articles présents dans Adversaires