Restez connectés avec nous
TDC - Aulas insiste en évoquant BeIn Sports, le budget et Ibrahimovic

Adversaires

TDC – Aulas insiste en évoquant BeIn Sports, le budget et Ibrahimovic

Depuis quelques jours, Jean-Michel Aulas est de nouveau sur le devant de la scène médiatique. On pouvait espérer que les vacances l’aient aidé, mais il semble toujours aussi remonté contre le Paris Saint-Germain. Ici, la suspension de Nabil Fekir pour le Trophée des Champions est le sujet choisit, afin d’aborder de nombreux thèmes auprès de L’Equipe.

“Si le président de Bein Sports (Nasser Al-Khelaïfi, ndlr) appelle le président du PSG (Nasser Al-Khelaïfi, ndlr) pour lui demander de faire lever la suspension de Nabil Fekir, je saute dans un avion ! Sinon, non, je boude !

En plus de diffuser le match, Bein Sports fait la promotion de celui-ci avec l’image de Nabil. Quand on a 600M€ de budget, ne pas vouloir que Nabil joue un match comme ça… Ils ont peur de quoi ? Je ne trouve pas ça bien !

Priver Nabil d’une affiche diffusée sur Bein, car il a eu un troisième avertissement en Championnat l’année d’avant alors qu’on est décimé par les blessures, je ne trouve pas ça fair-play. Maintenant, chacun défend sa paroisse, mais il est parfois bon d’être œcuménique.

En tout cas, j’ai demandé à ce que Nabil soit dans le groupe. Comme ça, si le PSG change d’avis, il pourra jouer. J’ai demandé à la Fédération d’étudier la possibilité d’annuler la suspension, et on m’a répondu qu’il fallait d’abord que le PSG soit d’accord.

En fait, cela ne concerne pas les autres clubs, seul le PSG serait dévalorisé. Ce n’est pas comme un match de Championnat. Ce n’est pas comme lorsque les suspensions d’un certain nombre de joueurs sont réduites.”

Si la proposition d’Aulas, de suspendre Fekir pour la Ligue 1, semble plutôt acceptable, si le PSG était d’accord, il devient ici très agaçant.

Il n’y a aucun rapport avec le fait que le président du PSG soit aussi celui de BeIn Sports, ou le budget de Paris, ou une quelconque “peur”. Il serait très surprenant que les Parisiens aient peur de l’OL.

Non, c’est tout simple, Fekir a pris 3 cartons jaunes en moins de 10 matchs et est automatiquement suspendu. C’est le règlement, c’est très clair.

Si Aulas fait encore référence à Payet et Ibrahimovic, la situation était pourtant différente. Suspendus à cause de propos de tenu dans les couloirs après le match, les deux joueurs avaient été jugés par la Commission de discipline de la LFP afin de trouver une suspension adéquat à la situation. Il y a eu appel, et gain de cause.

Dans le cas de Fekir, il n’y a pas de jugement à faire, son cas est parfaitement précis. Il est suspendu, c’est tout.

Espérons qu’Aulas en aura bientôt fini avec cette espèce de croisade contre le méchant et l’argent qui ternie l’image de son club. Le président de l’OL semble surtout agacer de voir qu’il n’obtient plus de titre et d’être forcé de constater qu’il n’est pas à la tête du plus grand club en France.

Par contre, grâce à ses attaques, il prend presque autant de place médiatiquement.

 

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Vidéos PSG

Autres articles présents dans Adversaires