Interviews

Da Fonseca : «Pastore, le nouveau Kaka»

Publie le 12/10/2011 a 11:18



  • Aujourd’hui commentateur sur Canal+ pour les matchs de Liga, Omar Da Fonseca livre son analyse concernant Javier Pastore qu’il a vu éclore en Argentine. Pour lui, un des points positifs pour le joueur cette saison est sa position plus offensive sur le terrain. «Au PSG, il joue plus avancé, dans un rôle ou il apparait plus libéré. Sa technique lui donne beaucoup d’aisance. S’il était obligé de se replacer tout le temps, de défendre beaucoup, ça se passerait peut-être moins bien

    Le choix de Javier Pastore de rejoindre le PSG et plus globalement le championnat de France est aussi un élément sur lequel Omar Da Fonseca rejoint le meneur de jeu parisien. «Je crois que le foot français lui convient bien : il y a de l’impact physique, notamment de la part des défenseurs adverses, mais il n’y a pas le vice, la malice qu’on trouve en Italie ou en Argentine.». «D’abord, il est tombé sur des coéquipiers qui peuvent lui parler en italien, comme Sirigu, ou bien en espagnol, comme Lugano, Ceara, Nenê et même Makelele.» ajoute-il pour expliquer la bonne adaptation du joueur argentin.

    L’ex buteur Monégasque bénéficie surtout d’une position de choix pour parler de Pastore en l’ayant vu à ses débuts en argentine. « Il joue comme il vit. Avec beaucoup d’insouciance. Comme lorsqu’il était gamin, à Cordoba. Il est insensible à la pression car il considère toujours le football comme un jeu.  Je me souviens d’un match entre la réserve de Talleres, son club, et celle de Boca Juniors, ou il avait réalisé quatre ou cinq petits ponts. Mais il ne cherche pas à chambrer, à humilier l’adversaire, il s’amuse, c’est tout

    Contrairement à beaucoup d’analyses faisant état des similitudes entre Pastore et Zidane, Da Fonseca a un autre avis. «C’est plutôt le nouveau Kaka. Il va très vite balle au pied, a une remarquable conduite de balle et un sacré pouvoir d’accélération. Il va deux fois plus vite que Lucho»

    Il conclue son interview en tempérant un peu les éloges fleurissant actuellement au sujet de la star parisienne mais en misant aussi sur une bonne évolution. «Pastore est capable de faire la différence à un moment crucial, mais il ne peut pas réussir des exploits toutes les deux minutes ! Ses passes n’aboutissent pas toujours. Tous ses coéquipiers n’ont pas la même  technique et la même créativité et parfois les échanges de passes n’aboutissent pas car ses coéquipiers n’ont pas compris ce qu’il cherchait à réaliser. Mais ça va venir car ses choix sont, en général, d’une grande simplicité et d’une grande logique. »

    Publie le 12/10/2011 a 11:18

    Da Fonseca : «Pastore, le nouveau Kaka»

    Aujourd’hui commentateur sur Canal+ pour les matchs de Liga, Omar Da Fonseca livre son analyse concernant Javier Pastore qu’il a vu éclore en Argentine. Pour lui, un des points positifs pour le joueur cette saison est sa position plus offensive sur le terrain. «Au PSG, il joue plus avancé, dans un rôle ou il apparait plus libéré. Sa technique lui donne beaucoup d’aisance. S’il était obligé de se replacer tout le temps, de défendre beaucoup, ça se passerait peut-être moins bien

    Le choix de Javier Pastore de rejoindre le PSG et plus globalement le championnat de France est aussi un élément sur lequel Omar Da Fonseca rejoint le meneur de jeu parisien. «Je crois que le foot français lui convient bien : il y a de l’impact physique, notamment de la part des défenseurs adverses, mais il n’y a pas le vice, la malice qu’on trouve en Italie ou en Argentine.». «D’abord, il est tombé sur des coéquipiers qui peuvent lui parler en italien, comme Sirigu, ou bien en espagnol, comme Lugano, Ceara, Nenê et même Makelele.» ajoute-il pour expliquer la bonne adaptation du joueur argentin.

    L’ex buteur Monégasque bénéficie surtout d’une position de choix pour parler de Pastore en l’ayant vu à ses débuts en argentine. « Il joue comme il vit. Avec beaucoup d’insouciance. Comme lorsqu’il était gamin, à Cordoba. Il est insensible à la pression car il considère toujours le football comme un jeu.  Je me souviens d’un match entre la réserve de Talleres, son club, et celle de Boca Juniors, ou il avait réalisé quatre ou cinq petits ponts. Mais il ne cherche pas à chambrer, à humilier l’adversaire, il s’amuse, c’est tout

    Contrairement à beaucoup d’analyses faisant état des similitudes entre Pastore et Zidane, Da Fonseca a un autre avis. «C’est plutôt le nouveau Kaka. Il va très vite balle au pied, a une remarquable conduite de balle et un sacré pouvoir d’accélération. Il va deux fois plus vite que Lucho»

    Il conclue son interview en tempérant un peu les éloges fleurissant actuellement au sujet de la star parisienne mais en misant aussi sur une bonne évolution. «Pastore est capable de faire la différence à un moment crucial, mais il ne peut pas réussir des exploits toutes les deux minutes ! Ses passes n’aboutissent pas toujours. Tous ses coéquipiers n’ont pas la même  technique et la même créativité et parfois les échanges de passes n’aboutissent pas car ses coéquipiers n’ont pas compris ce qu’il cherchait à réaliser. Mais ça va venir car ses choix sont, en général, d’une grande simplicité et d’une grande logique. »




  • Tags de l'article : ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire
    • magic nene

      je suis d’accord avec da fonseca,comme je l’ai deja dit,pastore ressemble plus à kaka qu’à zidane,comme le brésilien,il va plus vite balle au pied que sans,il accélère le jeu par ses percées surtout meme si c’est un bon passeur et enfin il marque des buts comme le joueur du real plus que zizou

    • mec_de_paname_93

      Dire de quelqu’un c’est le nouveau Kaka je sais pas si c’est un compliment…

      • Sami

        Kakà est un des plus grands joueurs du XXI siecle sale lynx, sans ses ennuis physique il aurait tout casser, avec le Real à chaque fois qu’il joue il est excellent, bref ta tout compris toi…

        • magic nene

          sa carrière est finie depuis ses pubalgies chroniques,c’est pour ça que milan l’a vendu malheureusement

      • cronaldo7man.united

        Dommage qu’il n’y a pas de ‘j’aime pas’, des fois certains écrit des choses je me demande pourquoi, alors j’espère pour toi que tu parles du nom un peu merdouille, c’est vrai que ‘caca’ c’est pas le top, mais concernant kaka j’était en première loge en 2007 quand il a mystifié Heinze et Evra, qu’est-ce qu’il a été bon ce jour là wowww, franchement j’était conquit. Tu parles là d’un ballon d’or.

      • Charles Henri Budor

        C’est pas croyable de lire ça. Garde ton commentaire inutile pour les imbéciles !

    Dernieres news

    Suivez-nous sur les reseaux



    Live football scores . Current table, fixtures & results.

    L'actualité européenne

    Féminines - Geyoro "Il faut y croire jusqu'au bout...le regard va se porter un peu plus sur nous"

    Féminines – Geyoro « Il faut y croire jusqu’au bout…le regard va se porter un peu plus sur nous »

    Actu Féminin

    Grace Geyoro, la milieu de terrain de 19 ans de l’équipe féminine du Paris Saint-Germain, s’est ...

    Les dernières activités

    Fermer
    Activité récente
    Flavien Casinia publié un new post."CDF : Un tifo exceptionnel prévu par les supporters de l'US Avranches"
    16 hours ago
    Flavien Casinia mis à jour un post"Coupe de la Ligue: Quillot « il n’y avait aucune autre date disponible »"
    2 days ago

    Actualité Féminine

    Féminines - Geyoro "Il faut y croire jusqu'au bout...le regard va se porter un peu plus sur nous"

    Féminines – Geyoro « Il faut y croire jusqu’au bout…le regard va se porter un peu plus sur nous »

    Actu Féminin

    Grace Geyoro, la milieu de terrain de 19 ans de l’équipe féminine du Paris Saint-Germain, s’est ...

    Vidéos PSG

    Da Fonseca : «Pastore, le nouveau Kaka»

    <Interviews , Médias

    Aujourd’hui commentateur sur Canal+ pour les matchs de Liga, Omar Da Fonseca livre son analyse concernant Javier Pastore qu’il a vu éclore en Argentine. Pour lui, un des points positifs pour le joueur cette saison est sa position plus offensive sur le terrain. «Au PSG, il joue plus avancé, dans un rôle ou il apparait plus libéré. Sa technique lui donne beaucoup d’aisance. S’il était obligé de se replacer tout le temps, de défendre beaucoup, ça se passerait peut-être moins bien

    Le choix de Javier Pastore de rejoindre le PSG et plus globalement le championnat de France est aussi un élément sur lequel Omar Da Fonseca rejoint le meneur de jeu parisien. «Je crois que le foot français lui convient bien : il y a de l’impact physique, notamment de la part des défenseurs adverses, mais il n’y a pas le vice, la malice qu’on trouve en Italie ou en Argentine.». «D’abord, il est tombé sur des coéquipiers qui peuvent lui parler en italien, comme Sirigu, ou bien en espagnol, comme Lugano, Ceara, Nenê et même Makelele.» ajoute-il pour expliquer la bonne adaptation du joueur argentin.

    L’ex buteur Monégasque bénéficie surtout d’une position de choix pour parler de Pastore en l’ayant vu à ses débuts en argentine. « Il joue comme il vit. Avec beaucoup d’insouciance. Comme lorsqu’il était gamin, à Cordoba. Il est insensible à la pression car il considère toujours le football comme un jeu.  Je me souviens d’un match entre la réserve de Talleres, son club, et celle de Boca Juniors, ou il avait réalisé quatre ou cinq petits ponts. Mais il ne cherche pas à chambrer, à humilier l’adversaire, il s’amuse, c’est tout

    Contrairement à beaucoup d’analyses faisant état des similitudes entre Pastore et Zidane, Da Fonseca a un autre avis. «C’est plutôt le nouveau Kaka. Il va très vite balle au pied, a une remarquable conduite de balle et un sacré pouvoir d’accélération. Il va deux fois plus vite que Lucho»

    Il conclue son interview en tempérant un peu les éloges fleurissant actuellement au sujet de la star parisienne mais en misant aussi sur une bonne évolution. «Pastore est capable de faire la différence à un moment crucial, mais il ne peut pas réussir des exploits toutes les deux minutes ! Ses passes n’aboutissent pas toujours. Tous ses coéquipiers n’ont pas la même  technique et la même créativité et parfois les échanges de passes n’aboutissent pas car ses coéquipiers n’ont pas compris ce qu’il cherchait à réaliser. Mais ça va venir car ses choix sont, en général, d’une grande simplicité et d’une grande logique. »

    By
    @
    OTER ?>