Handball

Intenable, le PSG Hand ne s’enflamme pas

Publie le 19/10/2012 a 11:15



  • En battant Chambéry jeudi soir (28-24), le PSG Handball a enregistré une sixième victoire en six matches. Les Parisiens, leader du championnat, semblent intraitables en ce début de saison mais refusent de s’enflammer.

    Mladen Bojinovic, le demi-centre parisien, sait que la route est encore très longue et qu’il faudra être réguliers dans la performance pour terminer champion de France. « On voulait marquer ce championnat. On est venu pour gagner et on a réalisé un très grand match, à la fois tactiquement, physiquement, mais aussi psychologiquement. Si Paris est déjà champion ? Non, la route est encore longue. Chambéry, Montpellier, Dunkerque ou Saint-Raphaël ont encore toutes leurs chances. Mais c’est vrai qu’il y avait deux rendez-vous identifiés en début de parcours et nous les avons bien négociés. On est là, on est prêts. On assume notre statut. Mais je le répète, il peut encore se passer beaucoup de choses. Le PSG n’est pas imbattable, personne ne l’est. Comment peut-on nous dominer ? Je sais comment il faut faire, mais je garde ça pour moi… », a réagi l’ancien joueur de Montpellier pour L’Equipe après la rencontre.

    De son côté, Philippe Gardent, qui faisait son grand retour à Chambéry hier soir après avoir entraîné le club savoyard pendant dix-huit ans, avait très bien préparé son équipe psychologiquement, que ce soit pour ce match ou tout simplement pour la saison entière. « On savait que l’accueil serait rude ici. On a su s’y préparer. On a perdu du temps au détriment du jeu, mais c’était indispensable. C’était un bon investissement. On a d’abord cherché à créer un groupe en début de saison, à tisser des relations entre nous pour bien vivre ensemble. On partait de si loin dans la connaissance des uns et des autres qu’il fallait en passer par là pour créer un état d’esprit. On ne se cache pas, on a envie d’aller chercher quelque chose, mais il y a encore du boulot. On est en tête, mais on est qu’au début du championnat donc il faut rester humble et vigilant. Chambéry est tout à fait capable de remplir son objectif et d’aller chercher quelque chose cette année. Dunkerque est une excellente équipe comme Nantes ou Montpellier, qui ne restera pas comme ça. Le plus important c’est d’être en tête à la fin. L’importance que j’y apporte, c’est la victoire à Chambéry car beaucoup d’équipes vont se casser le nez ici, et nous avons réussi à gagner », a conclu l’entraîneur d’un PSG Handball qui affrontera Selestat, mercredi, lors de la 7ème journée de D1.

    Publie le 19/10/2012 a 11:15

    Intenable, le PSG Hand ne s’enflamme pas

    En battant Chambéry jeudi soir (28-24), le PSG Handball a enregistré une sixième victoire en six matches. Les Parisiens, leader du championnat, semblent intraitables en ce début de saison mais refusent de s’enflammer.

    Mladen Bojinovic, le demi-centre parisien, sait que la route est encore très longue et qu’il faudra être réguliers dans la performance pour terminer champion de France. « On voulait marquer ce championnat. On est venu pour gagner et on a réalisé un très grand match, à la fois tactiquement, physiquement, mais aussi psychologiquement. Si Paris est déjà champion ? Non, la route est encore longue. Chambéry, Montpellier, Dunkerque ou Saint-Raphaël ont encore toutes leurs chances. Mais c’est vrai qu’il y avait deux rendez-vous identifiés en début de parcours et nous les avons bien négociés. On est là, on est prêts. On assume notre statut. Mais je le répète, il peut encore se passer beaucoup de choses. Le PSG n’est pas imbattable, personne ne l’est. Comment peut-on nous dominer ? Je sais comment il faut faire, mais je garde ça pour moi… », a réagi l’ancien joueur de Montpellier pour L’Equipe après la rencontre.

    De son côté, Philippe Gardent, qui faisait son grand retour à Chambéry hier soir après avoir entraîné le club savoyard pendant dix-huit ans, avait très bien préparé son équipe psychologiquement, que ce soit pour ce match ou tout simplement pour la saison entière. « On savait que l’accueil serait rude ici. On a su s’y préparer. On a perdu du temps au détriment du jeu, mais c’était indispensable. C’était un bon investissement. On a d’abord cherché à créer un groupe en début de saison, à tisser des relations entre nous pour bien vivre ensemble. On partait de si loin dans la connaissance des uns et des autres qu’il fallait en passer par là pour créer un état d’esprit. On ne se cache pas, on a envie d’aller chercher quelque chose, mais il y a encore du boulot. On est en tête, mais on est qu’au début du championnat donc il faut rester humble et vigilant. Chambéry est tout à fait capable de remplir son objectif et d’aller chercher quelque chose cette année. Dunkerque est une excellente équipe comme Nantes ou Montpellier, qui ne restera pas comme ça. Le plus important c’est d’être en tête à la fin. L’importance que j’y apporte, c’est la victoire à Chambéry car beaucoup d’équipes vont se casser le nez ici, et nous avons réussi à gagner », a conclu l’entraîneur d’un PSG Handball qui affrontera Selestat, mercredi, lors de la 7ème journée de D1.




  • Tags de l'article : , , , ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire
    • Emmanuel

      selestat c est mercredi 24 et non mardi

    • PatrickMazzucotelliChellouf

      c’était vraiment un excellent match avec beaucoup de suspens et surtout une envie débordante de la part des joueurs.

    • Allamsamy

      très beau match avec beaucoup de suspens mais le bulldozer a gagner ………………….ALLEZ PARIS

    • cedric7593

      c’est impressionnant, en si peut de temps cette équipe est devenu un rouleau compresseur.

      • Maldoror

        C’est plus facile à 5 titulaires de se trouver qu’à 11 aussi ;)

        Mais belle perf’!

    Dernieres news

    Suivez-nous sur les reseaux



    Live football scores . Current table, fixtures & results.

    L'actualité européenne

    Verratti «Nous ne sommes pas au niveau du Bayern, du Barça et du Real»

    Verratti «Nous ne sommes pas au niveau du Bayern, du Barça et du Real»

    LDC

     Lors d’un entretien accordé à Rai Sport, le milieu du Paris Saint-Germain, Marco Verratti, est revenu ...

    Les dernières activités

    Fermer
    Activité récente
    Flavien Casinia publié un new post."Fernandez «En plus de leur proposer le salaire qu'ils veulent, derrière le PSG ne nous les vend pas»"
    2 hours ago
    Flavien Casinia publié un new post."Ménès : Matuidi quand il pioche sur le plan physique " il ne reste plus grand-chose ""
    1 day ago

    Actualité Féminine

    PSG Féminines

    Féminines – La victoire face à Soyaux permet au PSG de se tourner sereinement vers le Bayern

    Actu Féminin

    A quelques jours de défier le Bayern Munich dans le cadre de l’UEFA Women’s Champions League, ...

    Vidéos PSG

    Intenable, le PSG Hand ne s’enflamme pas

    <Handball , Interviews

    En battant Chambéry jeudi soir (28-24), le PSG Handball a enregistré une sixième victoire en six matches. Les Parisiens, leader du championnat, semblent intraitables en ce début de saison mais refusent de s’enflammer.

    Mladen Bojinovic, le demi-centre parisien, sait que la route est encore très longue et qu’il faudra être réguliers dans la performance pour terminer champion de France. « On voulait marquer ce championnat. On est venu pour gagner et on a réalisé un très grand match, à la fois tactiquement, physiquement, mais aussi psychologiquement. Si Paris est déjà champion ? Non, la route est encore longue. Chambéry, Montpellier, Dunkerque ou Saint-Raphaël ont encore toutes leurs chances. Mais c’est vrai qu’il y avait deux rendez-vous identifiés en début de parcours et nous les avons bien négociés. On est là, on est prêts. On assume notre statut. Mais je le répète, il peut encore se passer beaucoup de choses. Le PSG n’est pas imbattable, personne ne l’est. Comment peut-on nous dominer ? Je sais comment il faut faire, mais je garde ça pour moi… », a réagi l’ancien joueur de Montpellier pour L’Equipe après la rencontre.

    De son côté, Philippe Gardent, qui faisait son grand retour à Chambéry hier soir après avoir entraîné le club savoyard pendant dix-huit ans, avait très bien préparé son équipe psychologiquement, que ce soit pour ce match ou tout simplement pour la saison entière. « On savait que l’accueil serait rude ici. On a su s’y préparer. On a perdu du temps au détriment du jeu, mais c’était indispensable. C’était un bon investissement. On a d’abord cherché à créer un groupe en début de saison, à tisser des relations entre nous pour bien vivre ensemble. On partait de si loin dans la connaissance des uns et des autres qu’il fallait en passer par là pour créer un état d’esprit. On ne se cache pas, on a envie d’aller chercher quelque chose, mais il y a encore du boulot. On est en tête, mais on est qu’au début du championnat donc il faut rester humble et vigilant. Chambéry est tout à fait capable de remplir son objectif et d’aller chercher quelque chose cette année. Dunkerque est une excellente équipe comme Nantes ou Montpellier, qui ne restera pas comme ça. Le plus important c’est d’être en tête à la fin. L’importance que j’y apporte, c’est la victoire à Chambéry car beaucoup d’équipes vont se casser le nez ici, et nous avons réussi à gagner », a conclu l’entraîneur d’un PSG Handball qui affrontera Selestat, mercredi, lors de la 7ème journée de D1.

    By
    @
    OTER ?>