Restez connectés avec nous

EDF

Ménez a tout d’un grand chez les Bleus

Auteur de trois très bons derniers mois au PSG, Jérémy Ménez a eu l’honneur d’être sélectionné par Laurent Blanc pour participer à l’Euro 2012 avec l’équipe de France. Remplaçant lors du premier match face à l’Angleterre, l’attaquant parisien était titulaire vendredi soir face à l’Ukraine et en a profité pour se montrer virevoltant et décisif.

Ceux qui ont ouvert les yeux devant ce match face à l’Ukraine, ce qui n’était pas le cas de Jean-Michel Larqué, absolument insupportable sur l’antenne de M6, sont tous d’accord pour dire que Ménez a été l’un des joueurs français les plus précieux sur la pelouse humide de la Donbass Arena de Donetsk. Karim Benzema, passeur sur le but de Ménez, était en tout cas très heureux de voir l’un de ses meilleurs amis trouver le chemin des filets, et ainsi permettre aux Bleus de prendre le dessus sur une équipe ukrainienne accrocheuse. « En plus, c’est Ménez qui marque. Je suis content, c’est mon pote. Il pourrait marquer encore plus de buts si, dans sa tête, il se mettait d’autres objectifs. C’est un très, très grand joueur. Il a raté des occasions mais il a fini par mettre ce but, je suis vraiment content » , a confié le buteur du Real Madrid après la rencontre, aussitôt imité par Franck Ribéry. « Jérémy, c’est quelqu’un qui a besoin de confiance, qui a besoin de jouer. Je suis très content car on s’entend très bien. Quand il a raté sa première occasion, ce n’était pas évident car il risquait de perdre confiance. Sur le terrain, je lui ai dit : « Continue, tu vas nous faire gagner le match.  » Le coach a eu la même réaction à la mi-temps. C’est ce qu’il s’est passé. Ce but va lui faire du bien », a assuré l’ailier du Bayern Munich, excellent lors de ce deuxième match des Bleus à l’Euro. Un sentiment également partage par Samir Nasri, lui aussi très proche du N°7 parisien. « Ça me fait plaisir, surtout  qu’en première mi-temps il en loupe une et il commence à avoir la tête dans le sac. A la mi-temps on lui a parlé en lui disant qu’il allait marquer. Ça lui a souri. Je suis vraiment content pour lui. Il est sur sa lancée de fin de saison avec le PSG où les trois derniers mois il a été remarquable. »

Et en plus de ses trois amis et coéquipiers, Jérémy Ménez a reçu les louanges de ses deux entaîneurs. Carlo Ancelotti, présent devant son poste de télévision vendredi soir, a apprécié la prestation de son joueur, qui a selon lui été l’homme du match (le quotidien espagnol Marca a également estimé que Ménez avait été l’homme de la rencontre). « Pour moi, c’était le meilleur joueur sur le terrain. Il a souvent été dangereux, a attaqué la profondeur, souvent combiné avec ses coéquipiers. Surtout, il a mis un but très important pour son équipe. Avec Ménez à droite, Ribéry à gauche, la France, c’est pas mal quand même, a avoué l’entraîneur du PSG, qui sait que Ménez peut être aussi efficace en équipe de France que sous le maillot francilien. J’espère surtout qu’il jouera comme ça, la saison prochaine, avec nous. Mais depuis mars, il reste sur trois très bons mois en club. »

De son côté, Laurent Blanc a également été séduit et n’a pas manqué de féliciter son numéro 14.  « Je ne veux pas sortir une individualité ce soir. Mais Jérémy est quelqu’un qui a besoin de confiance et qui possède une qualité, de plus en plus rare : il est capable de prendre la profondeur. On savait que l’Ukraine laisserait des espaces, elle est joueuse. Ménez a du talent, il faut qu’il prenne plus confiance au niveau international pour donner la pleine mesure de son talent. C’est encourageant pour lui », a noté le sélectionneur des Bleus, heureux de la prestation de son équipe.

En tout cas, s’il n’a pas été assez efficace dans le dernier geste en première période, et qu’il a frôlé l’expulsion, Jérémy Ménez a prouvé qu’il était doté d’une grosse force mentale. Il l’avait d’ailleurs annoncé vendredi matin en confiant qu’il « ne doutait jamais très longtemps », même après avoir manqué une grosse occasion ou avoir été sifflé par des « supporters » (si on peut appeler ça comme ça) français au Mans lors du match amical face à l’Estonie. Une force qui pourrait faire de lui l’un des meilleurs attaquants d’Europe s’il venait à gagner en régularité et en efficacité. Car pour le reste, notre Jérémy a absolument tout pour lui.


Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans EDF