Interviews

Pastore : «Je me sens très à l’aise»

Publie le 27/08/2011 a 12:11



  • Quelques jours après son arrivée au PSG, l’ancien joueur de Palerme se sent bien, et se montre très satisfait par son adaptation. « Bien, mon adaptation se passe bien. Tout est nouveau et excitant, tout me semble magnifique. Quant aux différences entre ici et Palerme, au niveau des clubs, presque tout est différent. Vu que ça fait peu de temps que je suis arrivé ici, il faut que je prenne le temps de faire connaissance avec l’équipe technique et avec mes coéquipiers. Cependant, je me sens très à l’aise, l’accueil que j’ai reçu a été spectaculaire. Je crois que le fait qu’un joueur se sente à l’aise dans le club qu’il représente est fondamental pour son rendement sur le terrain. »

    La Liga Espagnole est un championnat où beaucoup de sud-américains évoluent. Mais le milieu de terrain parisien souhaite d’abord se concentrer sur la Ligue 1 avant de « déjà » parler d’avenir. « Je ne sais pas. À ce moment de ma carrière, je ne pense qu’au PSG et à aider l’équipe à obtenir des titres. La Liga espagnole me semble une compétition formidable, mais pour l’instant, je ne me concentre que sur mon équipe et sur la Ligue 1. »

    Il est évident que la barrière de la langue est un handicap, surtout pour communiquer avec ses coéquipiers. « El Flaco », qui a déjà du apprendre l’italien en Série A, songe à se lancer au français. « C’est l’idée. Le staff technique parle français et ça serait important pour moi de bien communiquer avec eux. En Italie, j’ai appris à parler italien et je le parlais relativement bien. Le fait de vivre et de passer toute la journée avec des personnes parlant cette langue facilite l’apprentissage. Ou tu apprends ou tu ne peux pas sortir faire les courses. »

    Certains joueurs souhaitent un jour être entrainé avec un entraineur en particulier, mais Javier lui ne se pose pas cette question. « Je crois que tous les entraîneurs sont différents, qu’ils ont tous de bonnes choses à proposer et que tous les joueurs apprennent d’eux pour améliorer leur jeu et leur attitude, autant sur le terrain qu’à l’extérieur. J’ai appris quelque chose de tous les entraîneurs que j’ai eus. Je pense donc que je ne peux pas en choisir un en particulier pour le futur. »

    Publie le 27/08/2011 a 12:11

    Pastore : «Je me sens très à l’aise»

    Quelques jours après son arrivée au PSG, l’ancien joueur de Palerme se sent bien, et se montre très satisfait par son adaptation. « Bien, mon adaptation se passe bien. Tout est nouveau et excitant, tout me semble magnifique. Quant aux différences entre ici et Palerme, au niveau des clubs, presque tout est différent. Vu que ça fait peu de temps que je suis arrivé ici, il faut que je prenne le temps de faire connaissance avec l’équipe technique et avec mes coéquipiers. Cependant, je me sens très à l’aise, l’accueil que j’ai reçu a été spectaculaire. Je crois que le fait qu’un joueur se sente à l’aise dans le club qu’il représente est fondamental pour son rendement sur le terrain. »

    La Liga Espagnole est un championnat où beaucoup de sud-américains évoluent. Mais le milieu de terrain parisien souhaite d’abord se concentrer sur la Ligue 1 avant de « déjà » parler d’avenir. « Je ne sais pas. À ce moment de ma carrière, je ne pense qu’au PSG et à aider l’équipe à obtenir des titres. La Liga espagnole me semble une compétition formidable, mais pour l’instant, je ne me concentre que sur mon équipe et sur la Ligue 1. »

    Il est évident que la barrière de la langue est un handicap, surtout pour communiquer avec ses coéquipiers. « El Flaco », qui a déjà du apprendre l’italien en Série A, songe à se lancer au français. « C’est l’idée. Le staff technique parle français et ça serait important pour moi de bien communiquer avec eux. En Italie, j’ai appris à parler italien et je le parlais relativement bien. Le fait de vivre et de passer toute la journée avec des personnes parlant cette langue facilite l’apprentissage. Ou tu apprends ou tu ne peux pas sortir faire les courses. »

    Certains joueurs souhaitent un jour être entrainé avec un entraineur en particulier, mais Javier lui ne se pose pas cette question. « Je crois que tous les entraîneurs sont différents, qu’ils ont tous de bonnes choses à proposer et que tous les joueurs apprennent d’eux pour améliorer leur jeu et leur attitude, autant sur le terrain qu’à l’extérieur. J’ai appris quelque chose de tous les entraîneurs que j’ai eus. Je pense donc que je ne peux pas en choisir un en particulier pour le futur. »




  • Tags de l'article :
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire
    • Laiidoo

      Elle date d’au moins 4 jours cette interview !!!!!

      • Ferdi

        ouaip, et ce n’est que la première partie puisque ces réponses aux questions posées par des internautes sur son blog http://javierpastore-dodici.blogspot.com/ , comportent deux parties…

        • Guillaume

          Et ca date du 26, soit hier : )

    Dernieres news

    Suivez-nous sur les reseaux



    Live football scores . Current table, fixtures & results.

    L'actualité européenne

    LDC - Rai "C’est un caprice des dieux... qui restera dans l’histoire du football"

    LDC – Rai « C’est un caprice des dieux… qui restera dans l’histoire du football »

    LDC

    Rai, ancien milieu offensif de 51 ans du Paris Saint-Germain (1993-1998), est revenu auprès de Marca sur ...

    Les dernières activités

    Fermer
    Activité récente
    Flavien Casinia publié un new post."Verratti : Ménès « Le PSG ne peut se laisser dicter sa loi par un gamin de 24 ans »"
    21 hours ago
    Flavien Casinia publié un new post."CDF : Un tifo exceptionnel prévu par les supporters de l'US Avranches"
    3 days ago

    Actualité Féminine

    Féminines - Jean-Michel Aulas "jurisprudence PSG à tous les étages !"

    Féminines – Jean-Michel Aulas « jurisprudence PSG à tous les étages ! »

    Actu Féminin

    Jeudi soir, si le Paris Saint-Germain s’est incliné contre le Bayern Munich (1-0), l’Olympique Lyonnais a ...

    Vidéos PSG

    Pastore : «Je me sens très à l’aise»

    <Interviews

    Quelques jours après son arrivée au PSG, l’ancien joueur de Palerme se sent bien, et se montre très satisfait par son adaptation. « Bien, mon adaptation se passe bien. Tout est nouveau et excitant, tout me semble magnifique. Quant aux différences entre ici et Palerme, au niveau des clubs, presque tout est différent. Vu que ça fait peu de temps que je suis arrivé ici, il faut que je prenne le temps de faire connaissance avec l’équipe technique et avec mes coéquipiers. Cependant, je me sens très à l’aise, l’accueil que j’ai reçu a été spectaculaire. Je crois que le fait qu’un joueur se sente à l’aise dans le club qu’il représente est fondamental pour son rendement sur le terrain. »

    La Liga Espagnole est un championnat où beaucoup de sud-américains évoluent. Mais le milieu de terrain parisien souhaite d’abord se concentrer sur la Ligue 1 avant de « déjà » parler d’avenir. « Je ne sais pas. À ce moment de ma carrière, je ne pense qu’au PSG et à aider l’équipe à obtenir des titres. La Liga espagnole me semble une compétition formidable, mais pour l’instant, je ne me concentre que sur mon équipe et sur la Ligue 1. »

    Il est évident que la barrière de la langue est un handicap, surtout pour communiquer avec ses coéquipiers. « El Flaco », qui a déjà du apprendre l’italien en Série A, songe à se lancer au français. « C’est l’idée. Le staff technique parle français et ça serait important pour moi de bien communiquer avec eux. En Italie, j’ai appris à parler italien et je le parlais relativement bien. Le fait de vivre et de passer toute la journée avec des personnes parlant cette langue facilite l’apprentissage. Ou tu apprends ou tu ne peux pas sortir faire les courses. »

    Certains joueurs souhaitent un jour être entrainé avec un entraineur en particulier, mais Javier lui ne se pose pas cette question. « Je crois que tous les entraîneurs sont différents, qu’ils ont tous de bonnes choses à proposer et que tous les joueurs apprennent d’eux pour améliorer leur jeu et leur attitude, autant sur le terrain qu’à l’extérieur. J’ai appris quelque chose de tous les entraîneurs que j’ai eus. Je pense donc que je ne peux pas en choisir un en particulier pour le futur. »

    By
    @
    OTER ?>