EDF

Sakho : « Je suis en progrès »

Publie le 16/11/2011 a 11:50



  • De retour en équipe de France face à la Belgique, mardi soir, Mamadou Sakho a montré beaucoup de solidité, de très bon augure à quelques mois de l’Euro. Et si les places de titulaire semblent promises à Philippe Méxès et Adil Rami, le capitaine parisien espère se servir de ses progrès et de sa bonne entente avec l’ancien Lillois pour gagner la confiance de Laurent Blanc.

    «Je suis en progrèsAvec du temps de jeu, on peut accumuler de la confiance. Avec Adil (Rami), l’entente a été bonne, on s’est bien parlé. Je ne suis pas là pour marquer des points. Quand on me donne du temps de jeu, je fais le maximum. Mes débuts au PSG étaient compliqués aussi, parce qu’il fallait prendre le rythme, la température, s’adapter à ses partenaires. C’est normal, et c’est pareil en sélection. Avec du temps de jeu, on commence à s’habituer, mais il y a encore du boulot, a déclaré le défenseur du PSG après un match nul un peu frustrant face à la Belgique. Je regrette de ne pas avoir terminé l’année sur une victoire. Il nous a manqué un peu de folie dans le jeu offensif, mais globalement, on a concédé peu d’occasions, on a eu le monopole du ballon. Derrière, on aurait pu apporter plus sur les relances… C’est un travail collectif.»

    Publie le 16/11/2011 a 11:50

    Sakho : « Je suis en progrès »

    De retour en équipe de France face à la Belgique, mardi soir, Mamadou Sakho a montré beaucoup de solidité, de très bon augure à quelques mois de l’Euro. Et si les places de titulaire semblent promises à Philippe Méxès et Adil Rami, le capitaine parisien espère se servir de ses progrès et de sa bonne entente avec l’ancien Lillois pour gagner la confiance de Laurent Blanc.

    «Je suis en progrèsAvec du temps de jeu, on peut accumuler de la confiance. Avec Adil (Rami), l’entente a été bonne, on s’est bien parlé. Je ne suis pas là pour marquer des points. Quand on me donne du temps de jeu, je fais le maximum. Mes débuts au PSG étaient compliqués aussi, parce qu’il fallait prendre le rythme, la température, s’adapter à ses partenaires. C’est normal, et c’est pareil en sélection. Avec du temps de jeu, on commence à s’habituer, mais il y a encore du boulot, a déclaré le défenseur du PSG après un match nul un peu frustrant face à la Belgique. Je regrette de ne pas avoir terminé l’année sur une victoire. Il nous a manqué un peu de folie dans le jeu offensif, mais globalement, on a concédé peu d’occasions, on a eu le monopole du ballon. Derrière, on aurait pu apporter plus sur les relances… C’est un travail collectif.»




  • Tags de l'article : , , , ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire

    1. Gargantua75 on 16 novembre 2011 at 12:26 said:

      Je t’adore Mamad mais qu’est-ce qu’on s’est fait chier !!

    Dernieres news

    Suivez-nous sur les reseaux



    Live football scores . Current table, fixtures & results.

    L'actualité européenne

    Marca évoque l'esprit remontada au PSG en vue de la réception du Real Madrid

    Marca évoque l’esprit « remontada » au PSG en vue de la réception du Real Madrid

    Autour du PSG

    Après sa défaite 3-1 contre le Real Madrid en 8e de finale aller de Ligue des ...

    Actualité Féminine

    Féminines - Le PSG conforte sa 2e place avec son succès à Albi

    Féminines – Le PSG conforte sa 2e place avec son succès à Albi

    Actu Féminin

    Ce dimanche, l’équipe féminines du Paris Saint-Germain était en déplacement à Albi. Un voyage très bien ...

    Vidéos PSG

    Sakho : « Je suis en progrès »

    <EDF , Interviews

    De retour en équipe de France face à la Belgique, mardi soir, Mamadou Sakho a montré beaucoup de solidité, de très bon augure à quelques mois de l’Euro. Et si les places de titulaire semblent promises à Philippe Méxès et Adil Rami, le capitaine parisien espère se servir de ses progrès et de sa bonne entente avec l’ancien Lillois pour gagner la confiance de Laurent Blanc.

    «Je suis en progrèsAvec du temps de jeu, on peut accumuler de la confiance. Avec Adil (Rami), l’entente a été bonne, on s’est bien parlé. Je ne suis pas là pour marquer des points. Quand on me donne du temps de jeu, je fais le maximum. Mes débuts au PSG étaient compliqués aussi, parce qu’il fallait prendre le rythme, la température, s’adapter à ses partenaires. C’est normal, et c’est pareil en sélection. Avec du temps de jeu, on commence à s’habituer, mais il y a encore du boulot, a déclaré le défenseur du PSG après un match nul un peu frustrant face à la Belgique. Je regrette de ne pas avoir terminé l’année sur une victoire. Il nous a manqué un peu de folie dans le jeu offensif, mais globalement, on a concédé peu d’occasions, on a eu le monopole du ballon. Derrière, on aurait pu apporter plus sur les relances… C’est un travail collectif.»

    By
    @
    OTER ?>