Restez connectés avec nous

Adversaires

AS Saint-Étienne/PSG – Gasset « Il faut réaliser un vrai match de coupe…On n’a peur de rien »

Vendredi soir dans le cadre de la 32e journée de Ligue 1, l’AS Saint-Étienne (9e) reçoit le Paris Saint-Germain (1er) au Stade Geoffroy-Guichard (coup d’envoi à 20h45, diffusion sur Canal+). Une rencontre particulière évoquée par le coach stéphanois Jean-Louis Gasset (ancien adjoint de Laurent Blanc au PSG, 2013-2016) en conférence de presse.

« Si on m’avait dit le 1er janvier que nous aurions 42 points avant de recevoir le PSG, j’aurais signé des deux mains. L’Europe ne sera pas une obligation mais les joueurs sont conscients que, sur notre réussite actuelle, on peut faire quelque chose. 

Paris moins bien à cause de son élimination en Ligue des Champions ?

Le PSG reste le PSG. Une fois l’élimination européenne digérée, ils ne laissent pas beaucoup de chance à l’adversaire. 

Face au PSG, il faut accepter de courir, les affronter de manière compacte’

On a la chance d’avoir atteint un objectif à 7 matchs de la fin. On a désormais une notion de plaisir à jouer. Vendredi, j’espère voir un Geoffroy-Guichard à guichets fermés. J’ai connu ce stade comme adversaire : c’est une cocotte minute ! Nous allons jouer un match de gala et j’espère que ce sera une belle fête. Face au PSG, il faut accepter de courir, les affronter de manière compacte, réaliser un vrai match de coupe. Et, surtout, faire un match parfait. Peur ? On n’a peur de rien. Tous les scénarios sont envisageables. C’est ce qui est beau dans le football »

Après un début de saison très compliqué, Saint-Étienne va bien mieux en 2018 et est invaincu dans l’année civile. Cela notamment grâce à Gasset et un mercato très réussi. Il faut donc que le PSG se méfie de cet adversaire qui n’est qu’à 3 points des places européennes. Surtout que les Stéphanois savent être très gênants sur leur pelouse. On peut s’attendre à une équipe très motivée et agressive contre Paris.

Cependant, les Parisiens ont bien sûr de quoi répondre et faire la différence techniquement. On pouvait penser que le PSG serait abattu juste après la défaite eb Ligue des Champions, mais cela fait déjà un peu de temps et Paris a pu se remobiliser. De toute façon, l’équipe d’Unai Emery s’est remise à gagner juste après et n’a fait que ça depuis. Alors il est sans doute temps pour les journalistes d’oublier un peu cet élément et cesser de le ramener dans leurs questions avant chaque match.

X

Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Adversaires