Restez connectés avec nous
PSG/ASSE - Gasset "Ce sera difficile évidemment mais dans ce championnat il n'y a pas d'adversaires faciles

Adversaires

AS Saint-Etienne/PSG – Gasset « Prendre un point contre Paris, c’est bien, rivaliser contre eux, c’est très bien »

Vendredi soir, le Paris Saint-Germain a évité la « catastrophe » (relative avec sa large avance au classement) face à l’AS Saint-Etienne avec un but dans les ultimes secondes de jeu (1-1, 32e journée de Ligue 1). Pourtant, on a longtemps pu être presque sûr que les Stéphanois s’imposeraient contre dzs Parisiens passifs. Le coach des Verts Jean-Louis Gaset n’a pas caché sa frustration en conférence de presse, mais a insisté sur la fierté. :

« Le sentiment dominant ? La fierté ! Je suis très fier de mes joueurs, du public, de Saint-Etienne. Nous avons fait un grand match. Le scénario est terrible contre nous. Mais quand on ne met pas le second but contre une telle équipe, nous restons en danger. Le vestiaire était abattu, les joueurs rêvaient de faire tomber le futur champion de France. Nous avons fait le match qu’il fallait. Nous aurions pu faire une équipe très défensive, jouer à 5 dernière. Nous avons refusé cette idée et nous avons joué.

Le scénario nous déçoit mais…’

Bien sûr il fallait se mettre un petit peu bas, c’est dur de rivaliser techniquement contre les Parisiens. Nous avons fait beaucoup d’efforts. Prendre un point contre Paris, c’est bien, rivaliser contre eux, c’est très bien. Le scénario nous déçoit mais, au réveil, nous aurons pris un point face au PSG. La dynamique des bons résultats est maintenue. La série d’invincibilité se poursuit. »

L’ancien entraîneur adjoint du PSG (2013-2016) aurait bien voulu faire un mauvais tour à son ancien club mais le contre-son-camp de Debuchy sauve la soirée parisienne. Ce qui récompense tout de même une seconde période plus intéressante malgré le carton rouge de Presnel Kimpembe (défenseur central de 22 ans). Ce qui montre une certaine force mentale et envie de continuer à faire. Cela contraste fortement avec ma première mi-temps catastrophique.

Il faut aussi féliciter Saint-Étienne, qui a montré qu’il est possible de chercher à faire du jeu contre le PSG et avoir un vrai match de football. C’est d’ailleurs à la fin, en reculant par crainte de prendre un but, que l’ASSE a concédé l’égalisation. Cela reste un bon point pour eux même si le scénario est cruel.

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Adversaires