Restez connectés avec nous

Adversaires

Contout : « Pourquoi pas créer l’exploit »

Samedi, lors de la 7ème journée de Ligue 1, le Paris Saint-Germain recevra Sochaux, au Parc des Princes. Roy Contout, le milieu de terrain sochalien, s’attend à un match compliqué.

« Ce match au Parc des Princes est toujours une rencontre particulière. Cet été, on a beaucoup entendu parler du PSG et de son changement de statut avec de grosses recrues qui sont arrivées. Le PSG est désormais l’attraction de la Ligue 1. C’est à notre tour de jouer contre eux, donc nous sommes excités. Le PSG est l’une des meilleures équipes de L1. C’est une équipe qui joue le titre et va également tenter un coup en Ligue des champions. Ils ont de grands objectifs et l’effectif qui va avec car ils peuvent mettre plusieurs équipes en place. C’est difficile quand on voit leurs remplaçants. Je pense à Kevin Gameiro qui a été meilleur buteur de la Ligue 1 il n’y a pas si longtemps. Ils ont vraiment un gros effectif. C’est une grosse équipe et ça va être un bon match à disputer », a déclaré l’ancien Auxerrois pour But! Paris, avant d’indiquer que le PSG était tout simplement une machine à gagner. « Après, j’ai surtout été impressionné par l’efficacité qu’ils dégagent et notamment par Ibrahimovic. C’est une machine à marquer. Mais tous les joueurs ont une grosse qualité individuelle.Il faut jouer notre jeu et ne pas essayer de nous adapter à celui du PSG. Je pense que les équipes qui la joueront trop défensif pour tenter de ramener le match nul vont se planter, ce n’est pas la bonne solution. C’est du football, il faut du spectacle, on est là pour montrer des choses au public. On va y aller pour gagner, et si Paris l’emporte, la logique sera respectée. Mais pour les mettre en danger, il faut jouer sans craintes.»

Après un début de championnat catastrophique, les Sochaliens commencent petit à petit à reprendre des couleurs. A six points des Parisiens, les joueurs de Eric Hely iront au Parc sans peur de perdre, ni de prendre une « raclée ». « Une raclée ? Non, non, non ! Je n’ai peur de personne et d’aucune équipe. Si j’ai peur de prendre une raclée, il faut mieux que je change de métier. Il n’y a aucune peur » a t-il indiqué avant d’annoncer qu’un exploit était envisageable. « Le premier match nous a entraîné dans une spirale négative. On aurait dû gagner face à Bastia. Après, il y a une défaite logique face à Marseille, un coup du sort face à Reims avec un but contre notre camp à la dernière minute et une défaite face au champion en titre. Nous avons enchaîné quatre défaites, mais ça ne reflétait pas le réel niveau de notre équipe. Nos deux dernières victoires (ndlr : Saint-Étienne et Troyes) nous remontent au classement, ça nous ressemble plus et ça donne de la confiance supplémentaire avant de monter à Paris. C’est en s’enlevant toute pression négative qu’on pourra réaliser un bon match. Il faudra y aller au culot et c’est ainsi qu’on pourra réaliser de bonnes choses et pourquoi pas créer l’exploit. »

Derniers articles

Autres articles présents dans Adversaires