Adversaires

Fournier : « Nous devons tomber sur un petit Paris »

Publie le 28/02/2013 a 15:03



  • Samedi après-midi, le PSG se déplacera dans la Marne pour y affronter le stade de Reims lors de la 27ème journée de Ligue 1. Une rencontre très déséquilibrée sur le papier mais Hubert Fournier, le coach rémois, a l’espoir de voir son équipe faire un résultat face à l’ogre parisien, à l’image de ce qu’on fait les Sochaliens.

    « Nous devons tomber sur un petit Paris, et nous devons, de notre côté, réalisé le match parfait. Les Sochaliens ont joué avec leurs valeurs. Croire en ses chances donne parfois la force de renverser une montagne. Sochaux a réussi un grand match, mais a surtout été efficace, avec trois buts inscrits en quatre occasions. C’est, à mon avis, la recette pour vaincre le leader : l’efficacité maximale tant sur le plan offensif que défensif. On jouera avec nos armes. Si on reste sur l’exemple sochalien, je n’ai pas constaté que son jeu était plus défensif. Il a plutôt misé sur la volonté animant ses joueurs d’aller harceler, voire agresser l’adversaire. À quoi cela servirait-il à s’arc-bouter devant son but avec tant de talents offensifs en face ? On en a fait l’expérience au match aller : dès que nous avons reculé, calculer, on a fini par craquer. Nous devons rester bien positionnés, mais si nous parvenons à gagner des ballons haut, si nous sommes dans un bon soir, tout est possible. Paris est un match particulier, mais je pense que pour nous, la pression sera plus forte au stade de l’Aube. Tout le monde nous voit perdre samedi face à la meilleure équipe de France, alors pourquoi ne pas aborder ce rendez-vous avec envie et plaisir. On se prépare activement et tout l’effectif souhaite être sur le terrain. C’est un match de gala et on a envie d’être à la hauteur », a déclaré l’entraîneur du stade de Reims dans l’Union.

    Publie le 28/02/2013 a 15:03

    Fournier : « Nous devons tomber sur un petit Paris »

    Samedi après-midi, le PSG se déplacera dans la Marne pour y affronter le stade de Reims lors de la 27ème journée de Ligue 1. Une rencontre très déséquilibrée sur le papier mais Hubert Fournier, le coach rémois, a l’espoir de voir son équipe faire un résultat face à l’ogre parisien, à l’image de ce qu’on fait les Sochaliens.

    « Nous devons tomber sur un petit Paris, et nous devons, de notre côté, réalisé le match parfait. Les Sochaliens ont joué avec leurs valeurs. Croire en ses chances donne parfois la force de renverser une montagne. Sochaux a réussi un grand match, mais a surtout été efficace, avec trois buts inscrits en quatre occasions. C’est, à mon avis, la recette pour vaincre le leader : l’efficacité maximale tant sur le plan offensif que défensif. On jouera avec nos armes. Si on reste sur l’exemple sochalien, je n’ai pas constaté que son jeu était plus défensif. Il a plutôt misé sur la volonté animant ses joueurs d’aller harceler, voire agresser l’adversaire. À quoi cela servirait-il à s’arc-bouter devant son but avec tant de talents offensifs en face ? On en a fait l’expérience au match aller : dès que nous avons reculé, calculer, on a fini par craquer. Nous devons rester bien positionnés, mais si nous parvenons à gagner des ballons haut, si nous sommes dans un bon soir, tout est possible. Paris est un match particulier, mais je pense que pour nous, la pression sera plus forte au stade de l’Aube. Tout le monde nous voit perdre samedi face à la meilleure équipe de France, alors pourquoi ne pas aborder ce rendez-vous avec envie et plaisir. On se prépare activement et tout l’effectif souhaite être sur le terrain. C’est un match de gala et on a envie d’être à la hauteur », a déclaré l’entraîneur du stade de Reims dans l’Union.




  • Tags de l'article : , ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire

    1. soukPSG on 28 février 2013 at 16:54 said:

      à croire que les entraineurs vont visualiser le match Paris-Sochaux et analyser comment Sochaux à jouer contre nous.
      Paris-Sochaux c’est le match référence! En jouant comme Sochaux on peut etre champion de France.

    2. Le pire c’est qu’il a du potentiel ce con, mais il est … vraiment trop con

    3. Posecaca75 on 28 février 2013 at 15:08 said:

      Jordan ayew en prend pleins la gueule sur twitter ptdrrr

      http://www.football.fr/marseille/articles/jordan-ayew-cible-par-les-fans-du-psg-222629/

    Dernieres news

    Suivez-nous sur les reseaux



    Live football scores . Current table, fixtures & results.

    L'actualité européenne

    Casemiro Real Madrid

    Casemiro « Le match contre le PSG sera très important »

    Adversaires

    Le milieu de terrain du Real Madrid, Casemiro (26 ans), a évoqué a évoqué la préparation ...

    Actualité Féminine

    Quatre joueuses du PSG appelées en Equipe de France pour la SheBelievesCup

    Quatre joueuses du PSG appelées en Equipe de France pour la SheBelievesCup

    Actu Féminin

    Corinne Diacre (43 ans), la sélectionneuse de l’équipe de France Féminine a livré sa liste pour ...

    Vidéos PSG

    Fournier : « Nous devons tomber sur un petit Paris »

    <Adversaires , Interviews , Ligue 1

    Samedi après-midi, le PSG se déplacera dans la Marne pour y affronter le stade de Reims lors de la 27ème journée de Ligue 1. Une rencontre très déséquilibrée sur le papier mais Hubert Fournier, le coach rémois, a l’espoir de voir son équipe faire un résultat face à l’ogre parisien, à l’image de ce qu’on fait les Sochaliens.

    « Nous devons tomber sur un petit Paris, et nous devons, de notre côté, réalisé le match parfait. Les Sochaliens ont joué avec leurs valeurs. Croire en ses chances donne parfois la force de renverser une montagne. Sochaux a réussi un grand match, mais a surtout été efficace, avec trois buts inscrits en quatre occasions. C’est, à mon avis, la recette pour vaincre le leader : l’efficacité maximale tant sur le plan offensif que défensif. On jouera avec nos armes. Si on reste sur l’exemple sochalien, je n’ai pas constaté que son jeu était plus défensif. Il a plutôt misé sur la volonté animant ses joueurs d’aller harceler, voire agresser l’adversaire. À quoi cela servirait-il à s’arc-bouter devant son but avec tant de talents offensifs en face ? On en a fait l’expérience au match aller : dès que nous avons reculé, calculer, on a fini par craquer. Nous devons rester bien positionnés, mais si nous parvenons à gagner des ballons haut, si nous sommes dans un bon soir, tout est possible. Paris est un match particulier, mais je pense que pour nous, la pression sera plus forte au stade de l’Aube. Tout le monde nous voit perdre samedi face à la meilleure équipe de France, alors pourquoi ne pas aborder ce rendez-vous avec envie et plaisir. On se prépare activement et tout l’effectif souhaite être sur le terrain. C’est un match de gala et on a envie d’être à la hauteur », a déclaré l’entraîneur du stade de Reims dans l’Union.

    By
    @
    OTER ?>