Restez connectés avec nous

Interviews

Kombouaré : «Il fallait être calme»

Publicités

Javier Pastore a une nouvelle fois montré tout son talent sur la pelouse d’Annecy face à Evian Thonon Gaillard en inscrivant le premier but parisien.

Antoine Kombouaré, interviewé à son sujet lors de la conférence de presse, a souhaité mettre avant tout le travail collectif avant les individualités. « Il ne faut pas parler que de Pastore. On a vu du grand Ménez, Gameiro a été très entreprenant, il ne lui a manqué que l’efficacité. Il peut marquer deux buts. Avec les joueurs qu’on a, on a toujours la possibilité de marquer, ou au moins d’être dangereux. Ici, on savait que ça allait être difficile, qu’ils allaient être surmotivés. Il fallait être calme. Quand on pose le jeu, on a des joueurs capables de faire la différence. C’est pour ça qu’on ne doit jamais renoncer. »

Les concurrents directs tels que Lille, Marseille ou Montpellier, n’ont pas gagné leur match ce week-end également. Des résultats qui n’importent que peu l’entraineur parisien. « Peu importe ce que font les adversaires. Ce qui compte, c’est tout faire pour gagner nos matches. On montre qu’on ne lâche pas, c’est bien. On ne perd pas, c’est bien. Il faut valider ce point pris à l’extérieur en battant Nice mercredi. Ce ne sera pas facile, ils auront un jour de plus de récupération. Mais il faut tordre le cou à l’idée selon laquelle on va battre tout le monde 5-0. En face il y a une bonne équipe qui travaille, un entraîneur qui fait son boulot, des joueurs motivés. Si vous ne respectez pas ça, si vous êtes un peu en retard dans les duels, ça donne ça. Mais la façon dont on a réagi, c’est bien. On s’est bien comporté dans la difficulté. »

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Interviews