Restez connectés avec nous
L'Equipe s'inquiète pour le PSG et fait le point sur l'infirmerie

Autour du PSG

L’Equipe s’inquiète pour le PSG et fait le point sur l’infirmerie

Mercredi face au FC Nantes, le Paris Saint-Germain a concédé une seconde défaite de suite en Ligue 1 (au Stade de la Beaujoire, en match en retard de la 28e journée de Ligue 1). Une rencontre disputée avec une équipe décimée par les absences (9), mais qui est tout de même décevante. L’Equipe ne s’est pas gêné pour faire un constat très négatif.

« Comment expliquer les faillites individuelles de Kehrer et Kimpembe ? La défense a été trop laxiste et a concédé près d’une dizaine d’occasions, la faute à un manque d’engagement, de rigueur. Kurzawa s’est retrouvé milieu offensif sans comprendre ce que le staff lui demandait. On l’a ainsi vu faire preuve de son incompréhension. À la Beaujoire, on a aussi vu Paredes finir défenseur axial… Des choix et des faits qui dénotent d’un manque de maîtrise, d’une improvisation générale.

« Le PSG est apparu perdu à tous les étages à Nantes. »

Et plus globalement d’une perte de confiance, aussi bien de Tuchel que de ses joueurs. Elle s’explique en partie par les nombreux absents (dix hier) mais pas que… Le PSG est apparu perdu à tous les étages à Nantes. Cela n’augure rien de bon, à une grosse semaine de la finale de la Coupe de France. Et ce dernier rendez-vous majeur conditionnera le bilan de la saison parisienne. »

Avec une équipe extrêmement remaniée, on avait du mal à espérer que le PSG fasse un match immense. Mais il y avait tout de même de bons joueurs sur le terrain qui pouvaient faire quelque chose d’intéressant à Nantes. Cela a même plutôt bien commencé avec le superbe but de Dani Alves. Sauf que la suite a été bien plus pénible. Paris a retrouvé sa fragilité sur coups de pied arrêtés, comme dimanche à Lille. Et les loupés offensifs, notamment dans les passes, ont été nombreux. Le groupe est diminué et fatigué, certes. Mais il était possible de faire mieux. Le coach Thomas Tuchel l’a d’ailleurs bien souligné.

Il va être temps de relever la tête pour offrir une fin de saison un peu plus acceptable. Il faut que ce soit dès ce dimanche lors de la réception de Monaco (33e journée de Ligue 1) et ensuite en finale de Coupe de France le 27 avril contre le Stade Rennais. Par contre, il est difficile de juger les choix tactiques et les positions des joueurs tant le groupe est incomplet. Le staff bricole comme il peut avec ce qu’il a. Et on espère que le PSG sera bien mieux armé pour la suite. L’Equipe a justement évoqué les possibles retours et forfaits.

Un peu d’espoir au niveau des retours.

« Si le flou entoure la rencontre de dimanche, il est tout aussi épais pour la finale. Si Verratti, Bernat, suspendus hier, et Mbappé seront à disposition, sauf nouvelle tuile d’ici là, rien n’assure que Neymar et Cavani seront de la fête. S’ils le sont, ils ne seront évidemment pas à 100%. Tuchel peut espérer récupérer Di Maria et Marquinhos, mais ils seront aussi à court de rythme. En revanche Meunier est d’ores et déjà forfait. Quant à Thiago Silva (genou), il passera de nouveaux examens dans les prochaines heures.”

Pour le moment, il n’y a pas de certitude autour de l’évolution du groupe pour les prochains matchs, à part que Marco Verratti va revenir de suspension et Mbappé ne devrait pas encore être ménagé. Ce sont déjà deux très bons retours. Mais ce n’est pas suffisant. Espérons avoir de bonnes nouvelles dans les prochains jours, il est temps.

Publicités

Vidéos Football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG