Restez connectés avec nous

Adversaires

L’espoir fait vivre !

A la veille du dernier match de sa saison, le PSG a presque abandonné tout espoir d’être sacré champion de France. Et si le miracle se produisait tout de même dimanche soir ?

Pour soulever ce trophée qui le fuit depuis 1994, le club de la capitale doit s’imposer à Lorient dimanche soir (21h), en espérant qu’Auxerre batte Montpellier dans le même temps au Stade L’Abbé-Deschamps. Sur le papier, l’équation est simple mais anéantit quasiment tout espoir francilien. Et pourtant, ce type de scénario s’est déjà réalisé par le passé, lors de l’année 2000, en Allemagne. Le Bayer Leverkusen possédait trois points d’avance sur le Bayern Munich avant la dernière journée et n’avait besoin que d’un match nul face au modeste SpVgg Unterhaching, déjà assuré de son maintien. Pendant que les Bavarois battaient le Werder Brême, les joueurs de la Ruhr s’inclinaient. « Objectivement nous n’avons pas beaucoup de chances. Notre travail est de gagner, c’est la seule chance que nous avons. Il faut absolument battre Lorient. Nous voulons finir la saison en beauté et  ensuite nous verrons ce qu’il se passe à Auxerre », a confié Carlo Ancelotti en conférence de presse ce samedi. La dernière fois qu’un club français s’est emparé du fauteuil de leader lors de la dernière journée, c’était en 2001/2002. Lyon avait alors dépassé Lens.

Gameiro de retour dans le onze

Pour cette ultime rencontre de Ligue 1, le technicien italien devra se passer des services de l’un de ses meilleurs joueurs, Jérémy Ménez (suspendu). Pas de suspens concernant l’identité de son remplaçant : il s’agira de Kevin Gameiro, habitué par le passé à jouer sur la pelouse synthétique des Merlus. « Même si il n’a pas beaucoup marqué lorsqu’il a joué, il a réalisé de bonnes prestations avec beaucoup de bons mouvements.  Peut-être qu’à Lorient, ce sera la bonne occasion pour lui de marquer », imagine l’entraîneur des Rouge et Bleu. Hormis Ménez, tous les éléments de l’effectif francilien seront opérationnels. Longtemps incertain en raison d’une lésion musculaire à une cuisse, Blaise Matuidi est finalement apte à tenir sa place. Quant à Thiago Motta, il effectue son retour dans le groupe après avoir purgé un match de suspension à Rennes (0-3).

Gourcuff : « On joue notre avenir »

Sauf surprise, le onze de départ sera donc le suivant : Sirigu- Jallet (cap.), Camara, Alex, Maxwell- Sissoko, Thiago Motta, Matuidi- Pastore, Gameiro, Nene. L’équipe lorientaise qui devrait débuter face à Paris sera sans doute identique à celle alignée face à Bordeaux, lors de la précédente journée, si l’on se réfère à la mise en place effectuée samedi en fin d’après-midi par Christian Gourcuff. « On joue notre avenir », a confié le technicien breton. Quatorzième avec 39 points, Lorient n’a pas encore assuré mathématiquement son maintien parmi l’élite. Toutefois, il faudrait un véritable concours de circonstances pour que les joueurs au maillot rayé tango et noir soient relégués en Ligue 1, même après avoir perdu contre le PSG.

Statistiques et pronostics

En championnat, le PSG s’est déplacé sept fois à Lorient. Les résultats sont plutôt équilibrés (deux victoires, trois nuls et deux défaites). Généralement, ces matches se révèlent pauvres en termes de buts (seulement onze au total). La dernière victoire des Merlus remonte au 19 janvier 2008, avec un but de Gégory Bourillon marqué… contre son camp (1-0). Sur les différents sites de paris sportifs, Paris est donné favori (1,65 pour une victoire, 3,50 le nul et 4,50 pour un succès breton). Attention : Lorient n’a perdu que quatre de ses 18 derniers matches de Ligue 1 disputés au Moustoir. Nous vous conseillons de miser sur un but de Kevin Gameiro face à son ancienne équipe (cote : 2,25).

Derniers articles

Autres articles présents dans Adversaires