Ligue 1

Ligue 1 – Ambiance, fumigènes et tensions, Le Parisien évoque le cas des supporters en France

Ligue 1 - Ambiance, fumigènes et tensions, Le Parisien évoque le cas des supporters en France
Publie le 24/11/2017 a 15:15



  • Jeudi soir, la LFP a notamment décidé de condamner le Paris Saint-Germain à 1 match ferme de fermeture la tribune Auteuil (où se trouve le Collectif Ultra Paris) à cause de l’utilisation de fumigènes lors de la réception de l’OGC Nice (3-0, 11e journée de Ligue 1). L’occasion pour Le Parisien de faire un bref bilan de ces premiers mois de la saison, notamment en termes de fumigènes.

    « Un chiffre inquiète le football français et montre qu’il s’agit d’une vraie tendance inquiétante : selon nos informations.800 fumigènes ont été allumés lors des 13 premières journées de L 1, contre 376 la saison dernière à pareille époque. Quatre clubs (dont Bordeaux et le PSG) concentrent 75 % de ces engins pyrotechniques craqués. Mais si l’on parle de tout, il faut aussi évoquer, par exemple, la sublime ambiance ce mercredi au Parc lors de PSG-Celtic.

    Cependant, l’heure reste à la crispation et, dans ce contexte, les membres de plusieurs kops expriment leur colère. ‘Depuis plus d’un mois, les restrictions de déplacement recommencent et les sanctions par rapport à l’utilisation d’engins pyrotechniques s’aggravent : gardes à vue, interdictions de stade, amendes, inscriptions au casier judiciaire’, constate Michaël Tommasi, vice-président du CUP ».

    Il faut des efforts de toutes les parties pour avoir une vraie avancée.

    Le dossier des supporters et de leurs libertés est particulièrement complexe. Il est évident que les supporters doivent avoir le droit de suivre et encourager leur équipe. Et ils peuvent avoir envie de mettre de l’animation. Sauf que la sécurité et un certain respect des lieux sont essentiels. Voir des sièges cassés et autre dégradations ne peut pas être acceptés. Difficile de donner plus de liberté aux supporters tant que cela arrive.

    Reste le cas épineux des fumigènes. C’est très beau à voir et cela installe une certaine ambiance. Cependant, les allumer dans des foules serrées comme au stade constitue un vrai risque. Il y a certainement d’autres solutions que l’interdiction, mais il faut une vraie réflexion et un dialogue. Comme c’est le cas pour la globalité de ce dossier, on espère que cela sera mis en place.

    Publie le 24/11/2017 a 15:15

    Ligue 1 – Ambiance, fumigènes et tensions, Le Parisien évoque le cas des supporters en France

    Jeudi soir, la LFP a notamment décidé de condamner le Paris Saint-Germain à 1 match ferme de fermeture la tribune Auteuil (où se trouve le Collectif Ultra Paris) à cause de l’utilisation de fumigènes lors de la réception de l’OGC Nice (3-0, 11e journée de Ligue 1). L’occasion pour Le Parisien de faire un bref bilan de ces premiers mois de la saison, notamment en termes de fumigènes.

    « Un chiffre inquiète le football français et montre qu’il s’agit d’une vraie tendance inquiétante : selon nos informations.800 fumigènes ont été allumés lors des 13 premières journées de L 1, contre 376 la saison dernière à pareille époque. Quatre clubs (dont Bordeaux et le PSG) concentrent 75 % de ces engins pyrotechniques craqués. Mais si l’on parle de tout, il faut aussi évoquer, par exemple, la sublime ambiance ce mercredi au Parc lors de PSG-Celtic.

    Cependant, l’heure reste à la crispation et, dans ce contexte, les membres de plusieurs kops expriment leur colère. ‘Depuis plus d’un mois, les restrictions de déplacement recommencent et les sanctions par rapport à l’utilisation d’engins pyrotechniques s’aggravent : gardes à vue, interdictions de stade, amendes, inscriptions au casier judiciaire’, constate Michaël Tommasi, vice-président du CUP ».

    Il faut des efforts de toutes les parties pour avoir une vraie avancée.

    Le dossier des supporters et de leurs libertés est particulièrement complexe. Il est évident que les supporters doivent avoir le droit de suivre et encourager leur équipe. Et ils peuvent avoir envie de mettre de l’animation. Sauf que la sécurité et un certain respect des lieux sont essentiels. Voir des sièges cassés et autre dégradations ne peut pas être acceptés. Difficile de donner plus de liberté aux supporters tant que cela arrive.

    Reste le cas épineux des fumigènes. C’est très beau à voir et cela installe une certaine ambiance. Cependant, les allumer dans des foules serrées comme au stade constitue un vrai risque. Il y a certainement d’autres solutions que l’interdiction, mais il faut une vraie réflexion et un dialogue. Comme c’est le cas pour la globalité de ce dossier, on espère que cela sera mis en place.




  • Tags de l'article : , ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire

    Comments are closed.

    Dernieres news

    Suivez-nous sur les reseaux



    Live football scores . Current table, fixtures & results.

    L'actualité européenne

    LDC - Domenech "quand on voit les réactions du côté espagnol, ils ne sont pas fiers non plus

    LDC – Domenech « quand on voit les réactions du côté espagnol, ils ne sont pas fiers non plus

    Autour du PSG

    Le tirage des huitièmes de finale de Ligue des Champions n’aura pas été clément pour le ...

    Les dernières activités

    Fermer
    Activité récente
    NicolasBa publié un new post."PSG/LOSC - Amadou "On a des regrets, on les a trop respectés en première mi-temps""
    5 days ago
    NicolasBa publié un new post."PSG/LOSC - Marquinhos "On restait sur deux défaites de suite et on ne voulait pas que ça continue""
    5 days ago

    Actualité Féminine

    Le staff des féminines du PSG a presque fait grève et demande plus de moyens, annonce RMC

    Le staff des féminines du PSG a presque fait grève et demande plus de moyens, annonce RMC

    Actu Féminin

    La défaite 1-0 à Lyon lundi soir a fait du mal à la section féminine du ...

    Vidéos PSG

    Ligue 1 – Ambiance, fumigènes et tensions, Le Parisien évoque le cas des supporters en France

    Ligue 1 - Ambiance, fumigènes et tensions, Le Parisien évoque le cas des supporters en France <Ligue 1

    Jeudi soir, la LFP a notamment décidé de condamner le Paris Saint-Germain à 1 match ferme de fermeture la tribune Auteuil (où se trouve le Collectif Ultra Paris) à cause de l’utilisation de fumigènes lors de la réception de l’OGC Nice (3-0, 11e journée de Ligue 1). L’occasion pour Le Parisien de faire un bref bilan de ces premiers mois de la saison, notamment en termes de fumigènes.

    « Un chiffre inquiète le football français et montre qu’il s’agit d’une vraie tendance inquiétante : selon nos informations.800 fumigènes ont été allumés lors des 13 premières journées de L 1, contre 376 la saison dernière à pareille époque. Quatre clubs (dont Bordeaux et le PSG) concentrent 75 % de ces engins pyrotechniques craqués. Mais si l’on parle de tout, il faut aussi évoquer, par exemple, la sublime ambiance ce mercredi au Parc lors de PSG-Celtic.

    Cependant, l’heure reste à la crispation et, dans ce contexte, les membres de plusieurs kops expriment leur colère. ‘Depuis plus d’un mois, les restrictions de déplacement recommencent et les sanctions par rapport à l’utilisation d’engins pyrotechniques s’aggravent : gardes à vue, interdictions de stade, amendes, inscriptions au casier judiciaire’, constate Michaël Tommasi, vice-président du CUP ».

    Il faut des efforts de toutes les parties pour avoir une vraie avancée.

    Le dossier des supporters et de leurs libertés est particulièrement complexe. Il est évident que les supporters doivent avoir le droit de suivre et encourager leur équipe. Et ils peuvent avoir envie de mettre de l’animation. Sauf que la sécurité et un certain respect des lieux sont essentiels. Voir des sièges cassés et autre dégradations ne peut pas être acceptés. Difficile de donner plus de liberté aux supporters tant que cela arrive.

    Reste le cas épineux des fumigènes. C’est très beau à voir et cela installe une certaine ambiance. Cependant, les allumer dans des foules serrées comme au stade constitue un vrai risque. Il y a certainement d’autres solutions que l’interdiction, mais il faut une vraie réflexion et un dialogue. Comme c’est le cas pour la globalité de ce dossier, on espère que cela sera mis en place.

    By
    @https://twitter.com/BottemanneNicol
    OTER ?>