Restez connectés avec nous

Adversaires

L’OM « doit être réglo » selon Anigo

Plutôt discret ces derniers temps, José Anigo a tenu à mettre les choses au clair concernant le match de demain entre l’OM et Montpellier. Pour le directeur sportif marseillais, son équipe fera son maximum pour l’emporter et ne pas fausser le championnat, même s’il ne porte pas le PSG dans son coeur.

« Vous savez l’amour que j’ai pour le PSG… Maintenant, est-ce qu’on a le droit de lâcher ou de donner des matches ? Bien sûr que non. Ce n’est pas réalisable. Alors oui, personne n’a oublié ce qu’il s’est passé en 1999, et ce non-match au Parc entre Bordeaux et le PSG. C’était la deuxième année de Courbis à l’OM. Il méritait d’être champion mais il perd le titre sur quelque chose que l’on ne saura jamais. On peut tout imaginer, même si bien entendu on doit faire confiance aux gens. Vu de Marseille, comme on est un peu paranos, on a toujours l’impression d’avoir été blousés. C’est comme ça… Mais il ne faut pas faire aux autres ce que l’on nous a fait. Il faut essayer d’être clean. D’autant que Montpellier a les moyens de faire son match, sans que l’on ait à leur donner quoi que ce soit. Ils ont une équipe qui joue nettement mieux que le PSG, avec des joueurs de qualité. Ils n’ont pas besoin de grand-chose. Les joueurs vont tout faire pour gagner. Pour bien préparer la finale, il faut faire un bon match face à Montpellier. Il faut être réglos pour ne pas ressembler à des tricheurs. On n’en a pas envie. Qui pourrait leur expliquer qu’il faut lâcher le match ? Personne, bien entendu. Ça va être tendu, car il y a un véritable enjeu pour les deux équipes. Montpellier va vouloir rester devant avec un petit matelas en gagnant, et nous qui avons besoin de points, de retrouver de la confiance.  Si notre équipe est à son meilleur niveau je pense qu’on a les moyens de les battre. On l’a démontré. Demain, ça ne se jouera pas à grand-chose, mais si Montpellier venait à l’emporter, ça voudra dire qu’ils ont fait le meilleur match possible. Mais on ne leur aura rien donné, a longuement expliqué le dirigeant phocéen sur le site officiel de son club, avant d’avouer qu’il avait du mal à digérer la défaite face au PSG. Aujourd’hui la réussite nous fuit. Autant, on ne pouvait pas dire que l’on restait sur des matches accomplis, mais contre Paris, on ne méritait pas de perdre. C’est fou… Quand on voit le nombre de situations que l’on peut avoir… On est en perte de confiance. »

Derniers articles

Autres articles présents dans Adversaires