Restez connectés avec nous
Ligue 1 - Gonalons "le PSG a aujourd’hui un niveau économique énorme, surévalué"

Adversaires

Lyon ne regarde plus vers le PSG

C’est un très beau week-end qui vient de s’achever pour le PSG. En plus de sa victoire face à Bastia (3-1), le club de la capitale a vu l’OM perdre deux points face à Evian Thonon-Gaillard (1-1) et surtout l’OL s’incliner à domicile face au LOSC (1-3). Une défaite qui force les Lyonnais à revoir leurs ambitions à la baisse.

Evidemment déçus de leur performance, les hommes de Rémi Garde ont avoué après la rencontre qu’il ne se concentrait plus vraiment sur Paris, mais plutôt sur leurs poursuivants. « Ce n’est jamais évident de perdre chez soi. On avait envie de retrouver le chemin de la victoire. Je pensais que l’on allait faire un bon match en sachant que ce serait compliqué. Le LOSC a bien défendu, nous a contrés. Bravo à cette équipe… Payet a été énorme. On n’arrivait pas à se trouver face à ce très bon bloc. Il faut travailler en se servant de ces matches. En première période, on aurait dû plus se lâcher. On s’est exposé aux contres. La défaite à Ajaccio (1-3) nous a fait du mal. Après ce soir (dimanche), on est toujours deuxième. Il faut regarder derrière, le PSG va très vite devant. Les défaites font avancer… Il faut discuter entre nous naturellement, corriger ce qui n’a pas marché », a par exemple analysé Maxime Gonalons dimanche soir, aussitôt imité par son coéquipier Mouhamadou Dabo. « On n’a pas montré grand-chose en première période. On a essayé ensuite… Le LOSC était venu chercher quelque chose ce soir… On a perdu, mais pas se laisser abattre… Cela a été difficile ce soir… Le PSG est costaud… Nous on se focalise sur nous et regarder derrière… ».

Un discours identique à celui tenu par Clément Grenier, transparent hier soir face à Lille. « Au classement, on a longtemps regardé devant, mais maintenant il faut regarder derrière », a demandé le jeune milieu de terrain lyonnais. Seul Alexandre Lacazette tente de rester optimiste et refuse de laisser le PSG s’échapper. « Le PSG a une bonne avance mais ce n’est pas fini. Il faudra jouer jusqu’au bout », a-t-il confié.

Sauf qu’avec déjà six points de retard sur son rival parisien, l’OL devra faire très fort jusqu’à la fin de la saison pour tenir la cadence. Surtout que la prochaine journée de Ligue 1 s’annonce compliquée pour les Lyonnais, qui se déplaceront à Bordeaux. Avant de voir le PSG affronter Sochaux au stade Bonal.

Derniers articles

Autres articles présents dans Adversaires