Restez connectés avec nous
Ménès "Si au moins la grotesque affaire Chapron pouvait servir"

Ligue 1

Ménès « Si au moins la grotesque affaire Chapron pouvait servir »

Le journaliste, Pierre Ménès, est revenu sur l’affaire Tony Chapron qui a eu lieu lors de la rencontre entre le FC Nantes et le Paris Saint-Germain (0-1).

« Le plus regrettable est l’attitude générale, l’agressivité et l’absence totale de psychologie, ainsi que de dialogue, de la majeure partie des arbitres. La faute en revient en grande partie à Pascal Garibian, qui est le patron de l’arbitrage en France. Il n’était pas un grand adepte du dialogue quand il officiait. Que les arbitres soient bien préparés physiquement, c’est une chose, mais peut-être que quelques cours de psychologie adaptés ne feraient pas de mal. En Angleterre, l’arbitrage n’est pas forcément meilleur, mais la relation de confiance et la communication entre joueurs et arbitres n’est absolument pas comparable. Et par conséquent, il y a moins d’incidents, moins de contestations et un meilleur climat. Si au moins la grotesque affaire Chapron pouvait servir à cela, on ne pourrait que s’en réjouir. »

Il faut que cette affaire fasse évoluer l’arbitrage en France, même si dans les autres championnat les arbitres font aussi des erreurs, il y a semble-t-il moins de polémiques qu’en France, notamment en Angleterre. Il faut que les arbitres français arrêtent d’agir comme des gendarmes, il faut arriver à faire passer un climat moins tendu entre les joueurs et l’arbitre, ce qui réglerait pas mal de problèmes. Espérons donc que dans les saisons à venir il y ait u mieux concernant la progression de l’arbitrage français.

Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Ligue 1