Restez connectés avec nous

Adversaires

Nancy, attention à la bête noire !

Samedi soir, le PSG se déplacera à Nancy (21h), à l’occasion de la 30e journée de Ligue 1. La victoire est impérative, face à un club qui ne réussit guère aux Franciliens ces dernières saisons.

Dimanche dernier, le club de la capitale laissait filer son trône de leader de la Ligue 1 en concédant le match nul au Parc des Princes face à Bordeaux (1-1). L’opération reconquête est donc lancée, d’autant plus que Montpellier ne jouera pas ce week-end, leur match contre Marseille ayant été repoussé au 11 avril. Un match nul suffirait à Paris pour reprendre les rênes au classement, mais Carlo Ancelotti ne pourra se contenter d’un tel résultat. « J’ai été déçu parce que nous jouons pour gagner et, quand nous ne jouons pas bien, c’est à moi l’entraîneur d’expliquer aux joueurs comment améliorer la situation. C’est mon rôle (…) Nous ne sommes pas une équipe compacte. Il faut plus de continuité. Une équipe compacte, c’est la clé pour gagner un match », a déclaré le technicien italien vendredi après-midi, lors de la traditionnelle conférence de presse d’avant-match.

Nouveau dispositif tactique ?

Le PSG sera toujours privé de Clément Chantôme et de Diego Lugano, blessés. Maxwell est rétabli : le Brésilien a passé un test physique concluant, lui permettant d’intégrer le groupe qui se déplacera en Lorraine. Toutefois, sa participation au match demeure incertaine. La grande inconnue concerne le schéma tactique : un retour au 4-4-2 est envisageable. Kevin Gameiro retrouverait alors une place de titulaire, en étant associé à Guillaume Hoarau en attaque. L’ancien Merlu a l’habitude des pelouses synthétiques, sur lesquelles il a souvent joué lorsqu’il évoluait à Lorient. Même si Carlo Ancelotti a affirmé que Javier Pastore n’était « pas indispensable » et pouvait très bien « commencer sur le banc », l’Argentin devrait toutefois être titularisé. Reste à savoir à quel poste. Il n’est pas impossible que « Carletto » le teste devant la défense, aux côtés de Thiago Motta.

Nancy « tape des gros » à Marcel Picot

De son côté, Nancy poursuit une bonne dynamique. Les hommes de Jean Fernandez n’ont pas perdu lors de leurs quatre derniers matchs et restent sur deux succès de prestige à Marcel Picot, face à Lyon (2-0) et Montpellier (1-0). Actuellement 12e au classement, ils n’ont jamais été aussi bien classés depuis le début de saison. « On doit appréhender cette rencontre comme les deux autres matches. Il faut mettre en pratique le travail accompli et ne pas faire cas que le PSG est deuxième du championnat. Il faut rester tranquilles, bien travailler, prendre les points », a confié Yohan Mollo, arrivé à Nancy lors du dernier mercato en provenance du club espagnol de Grenade. Notons que Jean Calvé, auteur de l’unique but lors du match aller au Parc (0-1), n’a pas été retenu dans le groupe par le coach de l’ASNL.

Statistiques et pronostics

Il faut remonter au 17 février 2007 pour trouver la trace d’une victoire francilienne à Marcel Picot (0-3). Il s’agit de l’unique succès du PSG à Nancy depuis le début du XXIe siècle… De ses quatre derniers déplacements en Lorraine, le club de la capitale n’a ramené que deux points et inscrit un seul but. Malgré ces statistiques peu rassurantes, les Rouges et Bleus sont donnés favoris par les différents sites de paris sportifs (cotes : 1,85 pour une victoire du PSG, 3,10 le nul et 4 pour un succès lorrain). Les trois derniers déplacements de Paris chez une équipe située dans la seconde partie de tableau ont accouché d’un nul à la pause. Huit des onze dernières rencontres de Ligue 1 disputéss par l’ASNL également. Nous vous conseillons de parier sur un match nul à la mi-temps (cote : 1,80).

Derniers articles

Autres articles présents dans Adversaires