Restez connectés avec nous
OLPSG - Genesio La réponse sera collective...Siffler Neymar était un brin déplacé

Adversaires

OL/PSG – Genesio « La réponse sera collective…Siffler Neymar était un brin déplacé »

Dimanche soir, l’Olympique Lyonnais (2e) reçoit le Paris Saint-Germain (1er) en clôture de la 22e journée de Ligue 1. Une rencontre particulière évoquée par le coach lyonnais Bruno Genesio en conférence de presse. Il rappelle à tous que Paris est une équipe à part et qu’il faudra une immense performance collective, ainsi que le soutien des supporters, pour obtenir un résultat positif.

« On a envie que ça continue, mais on sait qu’il faudra faire davantage pour inquiéter le PSG. C’est l’une des quatre meilleures équipes d’Europe. On sait qu’en face ce sera très fort, mais on a tout à gagner à jouer de la même manière qu’on a fait à Guingamp. Jouer sur nos points forts face à Paris, c’est la meilleure solution pour les inquiéter. La configuration du match de dimanche sera différente. Paris ne va pas mettre le bus devant le but, ni faire de marquage individuel. Ils vont venir pour jouer et imposer leur jeu. Ce sera à nous d’être très solides quand on n’aura pas le ballon, mais aussi d’être capables d’avoir des séquences de maîtrise technique pour les faire courir.

on est chez nous donc faudra jouer à 12′

Il n’y a pas que Neymar, il y a Cavani, Mbappé, Verratti, Rabiot… Si on prend un joueur en marquage individuel, ça libérera des espaces pour d’autres joueurs forts. La réponse sera collective et pas sur du marquage individuel. On les avait forcés à jouer sur les côtés, on avait fermé l’axe. Il faudra être capable d’avoir beaucoup de densité physique, mais aussi être capable de leur poser des problèmes quand on récupérera le ballon. Et on est chez nous donc faudra jouer à 12. Notre public nous porte. Ça nous a aidés à renverser des montagnes. », propos relayés par FootMercato.

Lyon a, comme le PSG, l’habitude de rencontre des équipes souvent plutôt défensives qui cherchent à contrer. Cette fois, les 2 devront faire face à un adversaire qui a beaucoup plus l’intention de faire mal à la défense adversaire. Même s’il est probable que les Lyonnais changent un peu leurs habitudes sur cette rencontre. Toutefois, on les a déjà vu vouloir jouer haut et faire un gros pressing.

Une intensité qui serait un premier bon test en 2018 pour voir à quel point l’équipe progresse et est prête pour la Ligue des Champions. C’est un autre niveau, surtout le Real Madrid, mais l’OL a tendance à mettre une grande intensité face aux Parisiens. Surtout avec des supporters qui sont souvent très bons dans l’encouragement. Au PSG de montrer qu’il n’est plus possible de le bousculer comme on a pu voir par moment ces dernières années. Ce sera sans doute un beau match de football, Paris devra être bien concentré et déterminé pour le maîtriser et repartir avec une victoire.

‘Cavani battre la record. Même si j’espère que ce ne sera pas contre nous’.

Bruno Genesio a aussi été invité à s’exprimer sur la trop fameuse affaire du penalty du PSG contre Dijon (8-0, 21e journée de Ligue 1) mercredi, avec Neymar (attaquant 25 ans) qui n’a pas laissé Edinson Cavani (buteur de 30 ans) tirer alors qu’il ne lui manque plus qu’un but pour être le recordman du nombre de buts au PSG.

« J’ai trouvé que siffler Neymar était un brin déplacé. J’aimerais avoir un joueur comme lui qui marque quatre buts dans un match. Cavani battra le recordMême si j’espère que ça ne sera pas contre nous. »

Siffler Neymar, qui apporte beaucoup au PSG, avait 3 buts et 2 passes à son compteur avant le penalty et est loin d’avoir piqué le ballon à Cavani, c’était sans doute de trop. Des supporters ont été frustrés de ne pas voir le Matador avoir sa chance pour le record et ont réagi trop vite. Mais il n’y a rien de plus. Le Brésilien aurait pu avoir un beau geste en donnant le penalty, mais il n’avait aucune obligation puisqu’il a respecté l’ordre des tireurs. Si Cavani n’est même pas allé lui demander le penalty, c’est que ce n’est pas si important. Qu’il batte le record à domicile aurait été appréciable, mais cela aura aussi une certaine saveur s’il le fait à Lyon.

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Adversaires