Restez connectés avec nous

Ligue 1

Paris au pied du podium

Le championnat de France reprenait donc son cours ce dimanche avec cet alléchant Paris-Brest en clôture de la 5e journée. Sous les yeux d’un Parc des Princes bien rempli (40 134 spectateurs), l’objectif était de battre Brest, champion… des matchs nuls (4 en autant de journées de championnat), pour remonter sur le podium et rattraper le leader lyonnais.

Pour cela, il fallait «jouer ensemble» selon les propres termes d’Antoine Kombouaré avant le coup d’envoi. Une chose que les Parisiens n’ont pas vraiment faite en première période. Pastore, Ménez ou Nenê se sont en effet entêté à percuter individuellement. Les Brestois, eux, ont davantage joué en équipe mais ont été bien trop maladroits, à l’image de ce plat du pied à côté de Ben Basat sur un caviar de Nolan Roux (36e). Sirigu était sûrement battu sur ce coup-là, alors qu’il avait été décisif sur la frappe (20e) puis le centre (32e) de Poyet.

Pastore délivre le Parc des Princes

Parmi toutes ces occasions bretonnes, seul Pastore s’est distingué, notamment sur une frappe (23e) puis un centre en retrait que Bodmer a envoyé au-dessus (39e). Mais comme à chaque fois depuis le début de la saison, le club de la capitale est rentré aux vestiaires sans avoir pris l’avantage au tableau d’affichage. Le début de la deuxième période a été du même acabit. Paris s’est empêtré sur l’arrière-garde bretonne jusqu’à ce que Ménez tente une accélération côté gauche, passe trois défenseurs, et trouve Pastore en retrait. L’Argentin a fait le reste : d’une subtile balle piquée, il a mystifié Elana et libéré le Parc (1-0, 68e).

Les Parisiens ont alors fini le match avec l’envie d’enchaîner une cinquième victoire de suite (la troisième en L1)… et ils l’ont obtenue ! Grâce à ces trois nouveaux points, Paris est quatrième ce soir et réalise son meilleur début de saison depuis quelques années. De quoi préparer sereinement la réception de Salzbourg jeudi (19h).

Derniers articles

Autres articles présents dans Ligue 1