Ligue 1

Paris prend les commandes

Nenê
Publie le 02/10/2011 a 23:03



  • «Ce n’est pas un match à jouer, c’est un match à gagner». Antoine Kombouaré avait clairement annoncé la couleur en conférence de presse : ce PSG-OL, choc au sommet entre deux prétendants au titre, était plus qu’un simple match. L’entraîneur rhodanien, lui, s’était contenté de souligner qu’il n’y avait que «trois points en jeu», mais il savait bien que ces trois unités pouvaient compter en mai prochain.

    Rémi Garde avait donc choisi de titulariser le jeune Lacazette pour apporter de la vivacité à son attaque et déstabiliser Camara et Lugano. C’est d’ailleurs lui qui a eu la meilleure occasion lyonnaise de la première période, sur une tête plongeante au-dessus (22e). Gomis a également tenté sa chance en force mais il n’a pas non plus trouvé le cadre (23e). Contrairement au club de la capitale.

    Gameiro, bien décalé par Ménez avait en effet allumé la première mèche de ce PSG-OL (5e). Pastore, après un relai avec l’ancien Lorientais, avait trouvé le poteau de Lloris (20e). Et Lugano, d’un pointu de (très) loin, avait obligé le portier numéro 1 français à une jolie claquette (43e). De belles occasions donc, mais pas de but entre les deux meilleures équipes de France à l’heure actuelle.

    L’éclair de Pastore

    À l’orée de la deuxième mi-temps, la question était de savoir si Paris, avec 2 jours de moins de récupération que son adversaire, allait tenir le coup physiquement. Pour pallier ce défaut du calendrier, les Parisiens ont, volontairement ou pas, ralenti le rythme de cette rencontre. Et au moment où on croyait qu’il n’allait plus rien se passer dans ce match, Javier Pastore a accéléré, effacé Koné et trompé Lloris, coupable de ne pas avoir assez surveillé son premier poteau (1-0, 65e).

    Paris est tout de même resté sous la menace, de Gomis notamment, qui a incroyablement manqué deux énormes occasions de la tête (49e, 71e). Mais Paris a aussi eu les occasions pour tuer le match par Gameiro (70e, 79e). Et finalement, Paris a réussi à faire le break grâce au plat du pied sous la barre de Jallet, au deuxième poteau sur un coup franc lointain de Nenê (2-0, 91e).

    Le Parc des Princes peut exulter : Paris va régner sur le championnat pendant (au moins) deux semaines avec 3 points d’avance sur Montpellier, Lyon et Toulouse. Et même s’il est encore trop tôt pour le dire, que ça fait du bien de savoir que ce Paris-SG là à la carrure pour jouer le titre.

    Publie le 02/10/2011 a 23:03

    Paris prend les commandes

    «Ce n’est pas un match à jouer, c’est un match à gagner». Antoine Kombouaré avait clairement annoncé la couleur en conférence de presse : ce PSG-OL, choc au sommet entre deux prétendants au titre, était plus qu’un simple match. L’entraîneur rhodanien, lui, s’était contenté de souligner qu’il n’y avait que «trois points en jeu», mais il savait bien que ces trois unités pouvaient compter en mai prochain.

    Rémi Garde avait donc choisi de titulariser le jeune Lacazette pour apporter de la vivacité à son attaque et déstabiliser Camara et Lugano. C’est d’ailleurs lui qui a eu la meilleure occasion lyonnaise de la première période, sur une tête plongeante au-dessus (22e). Gomis a également tenté sa chance en force mais il n’a pas non plus trouvé le cadre (23e). Contrairement au club de la capitale.

    Gameiro, bien décalé par Ménez avait en effet allumé la première mèche de ce PSG-OL (5e). Pastore, après un relai avec l’ancien Lorientais, avait trouvé le poteau de Lloris (20e). Et Lugano, d’un pointu de (très) loin, avait obligé le portier numéro 1 français à une jolie claquette (43e). De belles occasions donc, mais pas de but entre les deux meilleures équipes de France à l’heure actuelle.

    L’éclair de Pastore

    À l’orée de la deuxième mi-temps, la question était de savoir si Paris, avec 2 jours de moins de récupération que son adversaire, allait tenir le coup physiquement. Pour pallier ce défaut du calendrier, les Parisiens ont, volontairement ou pas, ralenti le rythme de cette rencontre. Et au moment où on croyait qu’il n’allait plus rien se passer dans ce match, Javier Pastore a accéléré, effacé Koné et trompé Lloris, coupable de ne pas avoir assez surveillé son premier poteau (1-0, 65e).

    Paris est tout de même resté sous la menace, de Gomis notamment, qui a incroyablement manqué deux énormes occasions de la tête (49e, 71e). Mais Paris a aussi eu les occasions pour tuer le match par Gameiro (70e, 79e). Et finalement, Paris a réussi à faire le break grâce au plat du pied sous la barre de Jallet, au deuxième poteau sur un coup franc lointain de Nenê (2-0, 91e).

    Le Parc des Princes peut exulter : Paris va régner sur le championnat pendant (au moins) deux semaines avec 3 points d’avance sur Montpellier, Lyon et Toulouse. Et même s’il est encore trop tôt pour le dire, que ça fait du bien de savoir que ce Paris-SG là à la carrure pour jouer le titre.




  • Toute l'actualité du PSG en vidéo
    Tags de l'article : , ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire
    • paris c vraiment magique …………….PASTORE JE TAIME

    • Vavax945

      Trés bon match de Camara-Lugano trés propre !!

      • Fredericval

        en effet

    • Hibari

      Lever 5h30 du matin, obligé quand le match est diffusé en direct à 6h chez nous (nouvelle Calédonie oblige).
      Immense joie sur le premier but et orgasme sur le second, ça manque de ne plus être au parc mais même à l’autre bout du monde on vous suit, courage les gars !!

      • Hibari

        Dans la ville de naissance de AK d’ailleurs, dédicasse :D

    • j’ai pleuré de joie sur le 2 eme but :D 1er avec 3 points d’avance quel plaisir intense !
      allez pariiis 
      Pastore et consort je vous aime !

      • Paris77

        Et 12 points d avance sur les rats je reve eveiller lol

      • magic nene

        c’est que le début de saison,nous fais pas une attaque,qu’est ce ça va etre en fin de saison,calme toi garçon c’est que le début ;)

    • CHAD 75

      J’ai vu le match, ce soir, à Cotonou, au Bénin (le pays de Sessegnon !), sur Canal Horizon… Je n’étais pas à ma place habituelle dans ma tribune du Parc, et je peux vous dire que j’ai pris un super pied de vous suivre à 5000 km de distance… Merci pour cette belle victoire, pleine de promesses pour le futur… Gros match de toute l’équipe ce soir ! Et comme je le dit, depuis le début de la saison, grâce à cette saine émulation de la concurrence, chaque joueur monte son niveau personnel… On sent tout le monde concerné et ça fait plaisir ! J’étais avec un Béninois, supporter de l’O.M…. Double plaisir !! Du coup, j’ai repris une bière… ;-)

    • Senzu Shi

      Ca fait plaisir de voir tant d’engagement et de motivation  pour allez gagner chaque match ! 
      Les équipes en face ont du mal à tenir le rythme pendant 90′ alors qu’on a eu ce soir moins de fraîcheur dans la récupération. C’est une des plus grosses satisfactions pour moi !

      Et vivement que Gameiro soit parfaitement compris et sentit par ses coéquipiers et qu’il monte en puissance, car encore il aurait pu être mieux servit sur 2-3 ballons décisifs !

      • Guillaume62psg

         je tiens  egalement a saluer la defense, dont camara et tiene que j ai souvent considere comme les maillons faibles particuliereemnt tiene, mais la respect

        • Senzu Shi

          Oui bravo en effet, il faut le souligner ! Ceara un peu débordé par Bastos, mais c’est un sacré client aussi !

        • Hip-hop

          Oui c’est vrai j’ai été très dur avec camara et tiéné mais aujourd’hui faut le dire il ont très bien jouer

    • paris

      et moi je di BIEN JOUE LES SUPPORTERS .. 

      • goced

        merci pour tous ceux qui comme moi étaient la-bas. On a gueulé comme des fous. Chanter et encourager a fond. J’ai perdu l’ouie et la voix mais je m’en fou. Ce soir PARIS  est vraiment magique.

    • Pixie21

      J’espère qu’on ne perdra pas, à l’instar des saisons précédentes, des points contre les sois-disants « petit ». Méfiance, travail, acharnement et haine de la défaite seront nos meilleurs atouts. Le talent, nous l’avons.

    • paris

      jce po vs .. moi je di kon les a bien taper !! on ete de loin au dessus je trouve meme siii ya eu des temps faibles sinn a laise individuellement et osssi collectivement 

    • Nat75

      …………………………………………………………………………………………………….

    • Nat75

      ………………………………………………………….

    • Cyril

      PARIS EST MAGIQUE !!! 

    • DEERMX

      Ils nous ont fait rêver ce soir , MERCI PARIS !!!
      Ps : A mentionné qu’on joue ensuite 3 équipes de bas tableau , 2 à domicile et 1 à l’extérieur , on va y arrivé , BONNE SEMAINE et ALLEZ PARIS ! 

    • Abx

      Bien jouer QSG !!

      • LFBENTHIS

        Respectez nos 3 lettres magique P..SG le Q en trop tu le mets là où je le pense.

      • Paris77

        trou du cul pk tu viens commenter ici

      • juju

        c’est le Q de ta mere….

    • LFBENTHIS

      Premier!!!!!!!!!!!!!!!!!! Bien joué Paris.

    Dernieres news

    Classement PSG Ligue 1

    # Equipe MJ V N D Pts
    1 Angers 0 0 0 0 0
    2 Bastia 0 0 0 0 0
    3 Girondins de Bordeaux 0 0 0 0 0
    4 Caen 0 0 0 0 0
    5 Dijon 0 0 0 0 0
    6 Guingamp 0 0 0 0 0
    7 LOSC Lille Métropole 0 0 0 0 0
    8 Lorient 0 0 0 0 0
    9 Metz 0 0 0 0 0
    10 Monaco 0 0 0 0 0

    Suivez-nous sur les reseaux



    # Equipe MJ V N D Pts
    1 Angers 0 0 0 0 0
    2 Bastia 0 0 0 0 0
    3 Girondins de Bordeaux 0 0 0 0 0
    4 Caen 0 0 0 0 0
    5 Dijon 0 0 0 0 0

    L'actualité européenne

    PSG/Ludogorets - Les compositions

    PSG/Ludogorets – Les compositions: Paris en 4-2-3-1 avec Areola, Meunier et Ben Arfa

    LDC

    Ce soir (coup d’envoi à 20h45) et le Paris Saint-Germain reçoit Ludogorets pour le compte de ...

    Les dernières activités

    Fermer
    Activité récente
    Mikael Ba publié un new post."PSG/Ludogorets – Avant-match : une semaine de repos pour les Aigles qui visent la C3"
    5 hours ago
    NicolasBa publié un new post."PSG/Nice - Balotelli "Je me sens bien...Je veux gagner""
    5 hours ago

    Actualité Féminine

    Féminines – Boquete "Je veux aider au projet qui consiste à devenir la plus grande équipe d’Europe"

    Féminines – Boquete « Je veux aider au projet qui consiste à devenir la plus grande équipe d’Europe »

    Actu Féminin

    Dans une interview accordée à EFE, Veronica Boquete, milieu de terrain offensif de 29 ans du ...

    Vidéos PSG

    Paris prend les commandes

    Nenê <Ligue 1 , Une

    «Ce n’est pas un match à jouer, c’est un match à gagner». Antoine Kombouaré avait clairement annoncé la couleur en conférence de presse : ce PSG-OL, choc au sommet entre deux prétendants au titre, était plus qu’un simple match. L’entraîneur rhodanien, lui, s’était contenté de souligner qu’il n’y avait que «trois points en jeu», mais il savait bien que ces trois unités pouvaient compter en mai prochain.

    Rémi Garde avait donc choisi de titulariser le jeune Lacazette pour apporter de la vivacité à son attaque et déstabiliser Camara et Lugano. C’est d’ailleurs lui qui a eu la meilleure occasion lyonnaise de la première période, sur une tête plongeante au-dessus (22e). Gomis a également tenté sa chance en force mais il n’a pas non plus trouvé le cadre (23e). Contrairement au club de la capitale.

    Gameiro, bien décalé par Ménez avait en effet allumé la première mèche de ce PSG-OL (5e). Pastore, après un relai avec l’ancien Lorientais, avait trouvé le poteau de Lloris (20e). Et Lugano, d’un pointu de (très) loin, avait obligé le portier numéro 1 français à une jolie claquette (43e). De belles occasions donc, mais pas de but entre les deux meilleures équipes de France à l’heure actuelle.

    L’éclair de Pastore

    À l’orée de la deuxième mi-temps, la question était de savoir si Paris, avec 2 jours de moins de récupération que son adversaire, allait tenir le coup physiquement. Pour pallier ce défaut du calendrier, les Parisiens ont, volontairement ou pas, ralenti le rythme de cette rencontre. Et au moment où on croyait qu’il n’allait plus rien se passer dans ce match, Javier Pastore a accéléré, effacé Koné et trompé Lloris, coupable de ne pas avoir assez surveillé son premier poteau (1-0, 65e).

    Paris est tout de même resté sous la menace, de Gomis notamment, qui a incroyablement manqué deux énormes occasions de la tête (49e, 71e). Mais Paris a aussi eu les occasions pour tuer le match par Gameiro (70e, 79e). Et finalement, Paris a réussi à faire le break grâce au plat du pied sous la barre de Jallet, au deuxième poteau sur un coup franc lointain de Nenê (2-0, 91e).

    Le Parc des Princes peut exulter : Paris va régner sur le championnat pendant (au moins) deux semaines avec 3 points d’avance sur Montpellier, Lyon et Toulouse. Et même s’il est encore trop tôt pour le dire, que ça fait du bien de savoir que ce Paris-SG là à la carrure pour jouer le titre.

    By
    @
    OTER ?>