Restez connectés avec nous

Ligue 1

Paris rejoint Montpellier en tête

Publicités

«Une équipe capable de battre n’importe qui, mais pas à son meilleur niveau actuellement», c’est ainsi que l’entraîneur sochalien Mécha Baždarevi? décrivait le PSG avant un incertain déplacement à Sochaux, ce samedi soir. Désireux de voir ces joueurs confirmer la victoire face à Auxerre (3-2), Antoine Kombouaré devait, lui, se demander comment prendre cette équipe sochalienne si joueuse face aux gros du championnat mais si friable en défense (deuxième plus mauvaise de L1 avec 30 buts encaissés).

Le 31e but concédé par Sochaux cette saison n’a d’ailleurs pas tardé. En solitaire, Gameiro, bien lancé en profondeur, a fixé puis crocheté Poujol avant de tromper Richert (0-1, 20e), et a ainsi fait fructifier une possession de balle clairement parisienne (65 %). L’ancien Lorientais aurait même pu marquer son 9e but de la saison un peu plus tôt s’il n’avait pas tiré à côté (1e) ou s’il n’avait pas buté sur Poujol (6e).

Pastore aurait également pu ouvrir le score (17e) mais il a préféré bonifier le jeu parisien. Un jeu léché, tout en mouvement, qui s’est mis progressivement en place et a asphyxié des Sochaliens auteurs d’une seule tentative dangereuse, l’œuvre de Martin (18e). Paris a cependant rejoint les vestiaires avec un seul but d’avance. Pas vraiment révélateur de sa domination lors des 45 premières minutes.

«Enfoncer le clou» (Jallet)

Malgré les conseils de Jallet, Paris n’a pas réussi à «enfoncer le clou» rapidement en seconde période. Ménez en a pourtant eu l’occasion, trois minutes après le repos, mais il a buté sur Richert (48e), tandis que Gameiro, encore bien lancé par une talonnade de Pastore, a provoqué la colère d’Antoine Kombouaré en ne cadrant pas sa tentative (59e). Petit à petit, les Rouge et Bleu ont alors éprouvé des difficultés à tenir le ballon et à s’approcher des buts de Richert. Le club de la capitale est ainsi resté sous la menace jusqu’au bout mais il a tenu, notamment grâce aux entrées conjuguées d’Armand et Tiéné (82e).

Dominateur en première période et solide en deuxième, Paris remporte un succès mérité en terre sochalienne et rejoint Montpellier, défait à Valenciennes (1-0), tout en haut du classement. Cinq buts seulement séparent désormais le PSG du MHSC.

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Ligue 1