Ligue 1

Profiter du mauvais cru bordelais !

Publie le 17/05/2011 a 23:23



  • Une ultime chance !

    Après cette cruelle défaite en finale de coupe de France, les lyonnais avaient l’occasion de saper encore plus le moral des parisiens, qui après être allés loin dans chaque compétions, terminent finalement la saison sans le moindre titre. Lyon aurait pu avoir quatre points d’avance aujourd’hui, mais un petit miracle, venant tout droit du pied-tibia de Licka, et terminant sa course dans la lucarne de Loris, est venu au contraire, regonfler le moral, et l’ambition des troupes d’Antoine Kombouaré. Ce petit but est crucial, car il permet au PSG d’avoir son destin en main, même si ce n’est pas chose évidente (Lyon l’avait aussi, en gagnant ses trois derniers matchs), car les clubs en face n’en ont que faire du duel que se livrent les deux protagonistes. Lyon affrontait un club qui lutte pour sa survie, et ce sera aussi le cas (dans une moindre mesure) pour Paris, mercredi. C’est en tout les cas ce que déclare le nouveau coach bordelais, Eric Bedouet, qui sait que son club n’est pas mathématiquement sauvé, mais qu’il est difficile à imaginer, même en restant à 45 points, que tous les autres clubs lui passent devant. C’est surtout une manière de faire en sorte que ses joueurs restent vraiment concernés par cette fin de saison. Tout pourrait se jouer en première période, généralement, la mi-temps forte des parisiens, Paris devra livrer une grosse prestation pour tuer le suspens, et retourner le public girondin contre son équipe, chose assez aisée en ce moment… Car la fatigue pourrait se faire sentir en seconde période. Mais cela permettrait surtout d’éviter de livrer une nouvelle grosse bataille, trois jours seulement avant de recevoir à nouveau Lille, pour une revanche !

    Eviter de tirer des plans sur la comète !

    Une chose est certaine, cela ne sert à rien de se projeter sur des scénarios qui peuvent nous arranger pour ces dernières rencontres, même si l’envie et notre passion nous force à le faire. Certes, normalement, bordeaux ne joue plus grand-chose, ses joueurs pensent peut être déjà plus à leur futur club qu’à leur fin de saison en Gironde. Certes Lille pourrait se déplacer au Parc en (quasi) champion, s’ils battent Sochaux, et que dire de ce fameux dernier match, à Saint Etienne, rival historique des Lyonnais, et dont tous les supporters aimeraient que le président Aulas joue la ligue de champion « sur PlayStation » avec eux l’an prochain, lui qui a beaucoup provoqué les verts cette année… Mais arrêtons de rêver, regardez Arles-Avignon, qui bat Toulouse, pourtant loin d’être sauvé ! Aucun cadeau ne nous sera fait sur ces trois derniers matchs, à commencer par celui à Chaban Delmas, où Bordeaux entamera la première de ses trois finales comme le dit son entraîneur. Les girondins n’ont gagné qu’un seul de leurs neuf derniers matchs, mais battre le PSG serait un moyen de se racheter auprès de ses supporters après la claque reçue par Sochaux (0-4). Le moral des bordelais n’est pas au beau fixe après leur nouvelle défaite chez le relégué lensois, et s’agira absolument pour paris de ne pas raviver la flamme en évitant de concéder un but. On le sait, quand une équipe n’est pas bien dans le jeu, elle s’en remet bien souvent aux coups de pieds arrêtés, alors évitons les coups francs à l’approche de notre surface de réparation, ce sera une manière de retenir la leçon du Stade de France, samedi, ou encore, pour ceux qui s’en souviendront, celle du match aller, les bordelais avaient réalisé un joli hold up au Parc, grâce à deux buts…sur corner.

    Si ligue des champions il doit y avoir l’an prochain au Parc des princes, il va falloir aller la chercher comme des guerriers enragés ! Mais le jeu en vaut bien la chandelle ! Depuis la 23ème journée de Ligue 1, Paris n’a jamais pu remonter sur le podium, demain soir, ils en auront de nouveau l’occasion, et celle là, il ne faudra pas la rater !

    Publie le 17/05/2011 a 23:23

    Profiter du mauvais cru bordelais !

    Une ultime chance !

    Après cette cruelle défaite en finale de coupe de France, les lyonnais avaient l’occasion de saper encore plus le moral des parisiens, qui après être allés loin dans chaque compétions, terminent finalement la saison sans le moindre titre. Lyon aurait pu avoir quatre points d’avance aujourd’hui, mais un petit miracle, venant tout droit du pied-tibia de Licka, et terminant sa course dans la lucarne de Loris, est venu au contraire, regonfler le moral, et l’ambition des troupes d’Antoine Kombouaré. Ce petit but est crucial, car il permet au PSG d’avoir son destin en main, même si ce n’est pas chose évidente (Lyon l’avait aussi, en gagnant ses trois derniers matchs), car les clubs en face n’en ont que faire du duel que se livrent les deux protagonistes. Lyon affrontait un club qui lutte pour sa survie, et ce sera aussi le cas (dans une moindre mesure) pour Paris, mercredi. C’est en tout les cas ce que déclare le nouveau coach bordelais, Eric Bedouet, qui sait que son club n’est pas mathématiquement sauvé, mais qu’il est difficile à imaginer, même en restant à 45 points, que tous les autres clubs lui passent devant. C’est surtout une manière de faire en sorte que ses joueurs restent vraiment concernés par cette fin de saison. Tout pourrait se jouer en première période, généralement, la mi-temps forte des parisiens, Paris devra livrer une grosse prestation pour tuer le suspens, et retourner le public girondin contre son équipe, chose assez aisée en ce moment… Car la fatigue pourrait se faire sentir en seconde période. Mais cela permettrait surtout d’éviter de livrer une nouvelle grosse bataille, trois jours seulement avant de recevoir à nouveau Lille, pour une revanche !

    Eviter de tirer des plans sur la comète !

    Une chose est certaine, cela ne sert à rien de se projeter sur des scénarios qui peuvent nous arranger pour ces dernières rencontres, même si l’envie et notre passion nous force à le faire. Certes, normalement, bordeaux ne joue plus grand-chose, ses joueurs pensent peut être déjà plus à leur futur club qu’à leur fin de saison en Gironde. Certes Lille pourrait se déplacer au Parc en (quasi) champion, s’ils battent Sochaux, et que dire de ce fameux dernier match, à Saint Etienne, rival historique des Lyonnais, et dont tous les supporters aimeraient que le président Aulas joue la ligue de champion « sur PlayStation » avec eux l’an prochain, lui qui a beaucoup provoqué les verts cette année… Mais arrêtons de rêver, regardez Arles-Avignon, qui bat Toulouse, pourtant loin d’être sauvé ! Aucun cadeau ne nous sera fait sur ces trois derniers matchs, à commencer par celui à Chaban Delmas, où Bordeaux entamera la première de ses trois finales comme le dit son entraîneur. Les girondins n’ont gagné qu’un seul de leurs neuf derniers matchs, mais battre le PSG serait un moyen de se racheter auprès de ses supporters après la claque reçue par Sochaux (0-4). Le moral des bordelais n’est pas au beau fixe après leur nouvelle défaite chez le relégué lensois, et s’agira absolument pour paris de ne pas raviver la flamme en évitant de concéder un but. On le sait, quand une équipe n’est pas bien dans le jeu, elle s’en remet bien souvent aux coups de pieds arrêtés, alors évitons les coups francs à l’approche de notre surface de réparation, ce sera une manière de retenir la leçon du Stade de France, samedi, ou encore, pour ceux qui s’en souviendront, celle du match aller, les bordelais avaient réalisé un joli hold up au Parc, grâce à deux buts…sur corner.

    Si ligue des champions il doit y avoir l’an prochain au Parc des princes, il va falloir aller la chercher comme des guerriers enragés ! Mais le jeu en vaut bien la chandelle ! Depuis la 23ème journée de Ligue 1, Paris n’a jamais pu remonter sur le podium, demain soir, ils en auront de nouveau l’occasion, et celle là, il ne faudra pas la rater !




  • Toute l'actualité du PSG en vidéo
    Tags de l'article : ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire
    • Nat75

       il sont intêrt  à pas la rater si il gagne pas jy croiyerait plus jaimain au podium cette saison .

    Dernieres news

    Suivez-nous sur les reseaux



    L'actualité européenne

    LDC – Lukoki « ils ne communiquaient pas entre eux…ils ne jouaient pas en équipe »

    Adversaires

    Jody Lukoki, ailier droit de 24 ans de Ludogorets, a été interrogé par L’Equipe à propos du match ...

    Les dernières activités

    Fermer
    Activité récente
    Flavien Casinia publié un new post."Mercato - Lucas Alario, cible du PSG selon RMC"
    17 hours ago
    Flavien Casinia publié un new post."Dugarry: Ben Arfa "Comment on peut avoir aussi peu d’intelligence footballistique ?""
    18 hours ago

    Actualité Féminine

    Féminines - Lair "On veut gagner ce match pour jouer une petite finale face à l'Olympique Lyonnais"

    Féminines – Lair « On veut gagner ce match pour jouer une petite finale face à l’Olympique Lyonnais »

    Actu Féminin

    Ce samedi 10 décembre, l’équipe féminine du Paris Saint-Germain reçoit Juvisy à Saint-Germain-en-Laye dans le cadre ...

    Vidéos PSG

    Profiter du mauvais cru bordelais !

    <Ligue 1

    Une ultime chance !

    Après cette cruelle défaite en finale de coupe de France, les lyonnais avaient l’occasion de saper encore plus le moral des parisiens, qui après être allés loin dans chaque compétions, terminent finalement la saison sans le moindre titre. Lyon aurait pu avoir quatre points d’avance aujourd’hui, mais un petit miracle, venant tout droit du pied-tibia de Licka, et terminant sa course dans la lucarne de Loris, est venu au contraire, regonfler le moral, et l’ambition des troupes d’Antoine Kombouaré. Ce petit but est crucial, car il permet au PSG d’avoir son destin en main, même si ce n’est pas chose évidente (Lyon l’avait aussi, en gagnant ses trois derniers matchs), car les clubs en face n’en ont que faire du duel que se livrent les deux protagonistes. Lyon affrontait un club qui lutte pour sa survie, et ce sera aussi le cas (dans une moindre mesure) pour Paris, mercredi. C’est en tout les cas ce que déclare le nouveau coach bordelais, Eric Bedouet, qui sait que son club n’est pas mathématiquement sauvé, mais qu’il est difficile à imaginer, même en restant à 45 points, que tous les autres clubs lui passent devant. C’est surtout une manière de faire en sorte que ses joueurs restent vraiment concernés par cette fin de saison. Tout pourrait se jouer en première période, généralement, la mi-temps forte des parisiens, Paris devra livrer une grosse prestation pour tuer le suspens, et retourner le public girondin contre son équipe, chose assez aisée en ce moment… Car la fatigue pourrait se faire sentir en seconde période. Mais cela permettrait surtout d’éviter de livrer une nouvelle grosse bataille, trois jours seulement avant de recevoir à nouveau Lille, pour une revanche !

    Eviter de tirer des plans sur la comète !

    Une chose est certaine, cela ne sert à rien de se projeter sur des scénarios qui peuvent nous arranger pour ces dernières rencontres, même si l’envie et notre passion nous force à le faire. Certes, normalement, bordeaux ne joue plus grand-chose, ses joueurs pensent peut être déjà plus à leur futur club qu’à leur fin de saison en Gironde. Certes Lille pourrait se déplacer au Parc en (quasi) champion, s’ils battent Sochaux, et que dire de ce fameux dernier match, à Saint Etienne, rival historique des Lyonnais, et dont tous les supporters aimeraient que le président Aulas joue la ligue de champion « sur PlayStation » avec eux l’an prochain, lui qui a beaucoup provoqué les verts cette année… Mais arrêtons de rêver, regardez Arles-Avignon, qui bat Toulouse, pourtant loin d’être sauvé ! Aucun cadeau ne nous sera fait sur ces trois derniers matchs, à commencer par celui à Chaban Delmas, où Bordeaux entamera la première de ses trois finales comme le dit son entraîneur. Les girondins n’ont gagné qu’un seul de leurs neuf derniers matchs, mais battre le PSG serait un moyen de se racheter auprès de ses supporters après la claque reçue par Sochaux (0-4). Le moral des bordelais n’est pas au beau fixe après leur nouvelle défaite chez le relégué lensois, et s’agira absolument pour paris de ne pas raviver la flamme en évitant de concéder un but. On le sait, quand une équipe n’est pas bien dans le jeu, elle s’en remet bien souvent aux coups de pieds arrêtés, alors évitons les coups francs à l’approche de notre surface de réparation, ce sera une manière de retenir la leçon du Stade de France, samedi, ou encore, pour ceux qui s’en souviendront, celle du match aller, les bordelais avaient réalisé un joli hold up au Parc, grâce à deux buts…sur corner.

    Si ligue des champions il doit y avoir l’an prochain au Parc des princes, il va falloir aller la chercher comme des guerriers enragés ! Mais le jeu en vaut bien la chandelle ! Depuis la 23ème journée de Ligue 1, Paris n’a jamais pu remonter sur le podium, demain soir, ils en auront de nouveau l’occasion, et celle là, il ne faudra pas la rater !

    By
    @
    OTER ?>