Restez connectés avec nous

Ligue 1

PSG 0-1 Lille : Paris lâche sa Coupe

Le PSG n’ajoutera pas ce soir une neuvième Coupe de France dans sa vitrine. Le club de la capitale espérait pourtant revenir à une longueur de l’OM, qui en détient 10, mais le réalisme des hommes de Rudi Garcia a fait la différence.

Si souvent félicités pour leur beau jeu depuis le début de la saison, Parisiens et Lillois ont pourtant eu du mal à créer des décalages lors des 45 premières minutes. Si Coupet a dû placer deux fois son mur en 7 minutes, il n’a été inquiété qu’à la 17e sur un corner repris (au-dessus) de la tête par Rami, longtemps incertain. Ce à quoi Nenê a répondu d’un coup franc direct sur lequel Landreau s’est couché pour repousser du pied (18e). La meilleure occasion a finalement été l’œuvre de Sow, bien servi par Gervinho en contre, mais la reprise du Sénégalais est passée au-dessus des buts de Coupet (23e).

Vous l’aurez compris, malgré un bon rythme, cette première période a été pauvre en occasions de but. Pendant le dernier quart d’heure, les 22 acteurs ont même semblé avoir besoin de souffler. Le seul véritable fait de jeu qui a alerté Antoine Kombouaré a été la blessure de Makélélé peu avant la pause. Le capitaine parisien a repris après le repos mais a (trop) rapidement dû laisser sa place à Jérémy Clément (47e).

Le premier quart d’heure de la deuxième mi-temps a également vu les deux équipes se neutraliser avant qu’Hoarau, d’une frappe enroulée, et Nenê, d’un corner rentrant, ne mettent Landreau à contribution (56e). Cabaye a bien répliqué d’une frappe molle (60e) mais c’est Paris qui a petit à petit pris les choses en main. Mais comme souvent cette saison, le club de la capitale n’a pas profité de ses temps forts. Hoarau a, sans le savoir, eu la balle de match à la 74e mais il a effleuré ce centre en retrait parfait d’Erding. Et Chantôme a obligé Landreau à effectuer une nouvelle parade décisive (77e).

La gnac d’Obraniak

Alors qu’on se dirigeait tout droit vers des prolongations redoutées par les deux équipes, l’entraîneur nordiste a sorti Ludovic Obraniak du banc (79e). Sur corner, le Polonais a trouvé la tête de Debuchy au premier poteau. À côté (85e). Sur coup franc, il a lobé Coupet. Poteau rentrant (0-1, 89e). Dans la foulée, Gervinho, lancé en profondeur et fauché par Coupet, a offert à Debuchy le pénalty du 2-0… mais le gardien parisien s’est offert une dernière parade (91e).

Insuffisant. C’est bien Lille qui a offert une haie d’honneur aux joueurs parisiens sur le chemin de leur médaille de finaliste. Et c’est bien Lille qui fait le plein de confiance à l’approche du sprint (vraiment) final de cette Ligue 1 2010-2011.

Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Ligue 1