Restez connectés avec nous

Autour du PSG

PSG/Angers – Cazarre « La plupart des mecs ont des noms de 2e classe du film les Bidasses en folie, mais quel pied de les voir »

PSG/Angers - Cazarre "La plupart des mecs ont des noms de 2e classe du film les Bidasses en folie, mais quel pied de les voir"

Julien Cazarre, a dédié sa dernière chronique dans France Football au match de samedi opposant le Paris Saint-Germain (1er) au SCO Angers (2e) ce samedi dans le cadre de la 9e journée de Ligue 1 (coup d’envoi 17h30 au Parc des Princes, diffusion sur Canal+ et beIN SPORTS).

“Qui aurai misé que cette bande de zozos planqués sagement entre Tours et Nantes talonneraient le PSG après 8 journées. 8 journées, c’est beaucoup et c’est bien peu (…) Le SCO n’est pas un club de morts de faim, mais il arrive, avec un budget de 32 millions d’euros, c’est-à-dire 10 de moins que l’achat de Paredes, à titiller les grosses écuries de notre championnat en produisant du jeu…

Eh oui, c’est possible, on peut obtenir des résultats autrement qu’en bétonnant à dix derrière en attendant qu’un virevoltant feu follet parte en dribbles comme un poulet sans tête avec l’infime espoir que sa frappe en bout de course exécutée en fermant les yeux termine, par le jeu d’un ricochet de l’espace, dans la lucarne du gardien adverse.

Cazarre « une bande de bons joueurs à l’état d’esprit irréprochable. »

« On est en présence d’une bande de bons joueurs à l’état d’esprit irréprochable qui répond sans rechigner aux directives tactiques de leur grand chef. Bien sûr, Ninga, c’est pas Neymar, Bahoken, c’est pas Mbappé, Capelle, Manceau, Thomas, c’est pas Zizou… La plupart des mecs ont des noms de 2e classe du film les Bidasses en folie, mais quel pied de les voir sur un terrain de foot ! »

Cazarre met toujours sa dose d’humour et ses références particulières, mais cela ne l’empêche pas ici de souligner des points importants. Angers est une équipe difficile à battre. Il y a une belle mentalité, une défense solide et un peu plus la capacité à créer du jeu que les années précédentes. Même si les adversaires deviennent souvent plus défensifs face à Paris, on peut espérer un beau match de football.

Pour le gagner, il faudra que le PSG soit encore bien concentré et garde les bonnes choses affichées sur les deux derniers matchs (à Bordeaux et contre le Galatasaray). Ajouter un peu d’efficacité ne ferait pas de mal. Il faut pouvoir aller en trêve internationale en toute sérénité après une victoire à domicile contre une des équipes les plus intéressantes de ce début de saison. Un club qui montre d’ailleurs que le budget ne fait pas tout (même si cela aide forcément d’avoir des moyens).

Publicités

 

Articles récents

Autres articles présents dans Autour du PSG