Restez connectés avec nous
PSG - Bordeaux - Blanc évoque la préparation, l'état de son groupe, l'envie de jouer annoncée par Sagnol et le besoin de victoire

Conférence de presse

PSG – Bordeaux – Blanc évoque la préparation, l’état de son groupe, l’envie de jouer annoncée par Sagnol et le besoin de victoire

A la veille de la réception de Bordeaux pour le compte de la 5e journée de Ligue 1, l’entraîneur du Paris Saint-Germain, Laurent Blanc, s’est présenté en conférence de presse. Il a notamment évoqué l’importance de ce match et la façon dont le PSG a pu le préparer, sans oublier l’adversaire, qui a promis de jouer.

Le premier match après la trêve est difficile à préparer, dans quel état d’esprit êtes-vous?

« Si les matchs après sont difficiles, et ceux d’avant aussi, ils sont tous difficiles. La meilleure façon de se préparer c’est de la faire avec beaucoup de détermination. C’est ce qu’on fait depuis le début de saison. 

En terme de joueurs, un (Ezequiel Lavezzi) est arrivé à 5h aujourd’hui, ce n’est pas la meilleure préparation, vous vous en doutez. Il faut faire avec. On a la chance d’avoir effectif grand, avec beaucoup de qualités. Cela doit servir. La préparation a été ce que l’on a l’habitude de faire, juste un peu différent car les joueurs sont arrivés à des jours différents mais on s’adapte.

Il faut faire le maximum pour les 3 points, comme à chaque match. »

Willy Sagnol a déclaré qu’il préfère en prendre 3 et jouer plutôt que de fermer la barrage, votre réaction?

« Très bien. Quand on vient voir du football on veut du jeu, des buts. Et il faut deux équipes pour cela, sinon le spectacle est à demi réussi. S’ils ont cette intention et cela se confirme, tant mieux, nous on sera là pour jouer. Après vous savez bien que certains affirment des choses et font le contraire. Mais s’il le dit, il le pense. Après j’espère qu’il ne pourra pas le mettre en place. »

Possibilité de prendre des points rapidement: avoir un matelas en arrivant au printemps, ou risque de confort

« Attention, c’est loin encore, soyons prudents. Et alors? Qu’est-ce qu’il faut faire? Laisser passer des points pour garder le besoin de combat et avoir quelques sonnettes que vous pourrez tirer? Ou tout gagner si on peut? 

Je préfère qu’il y ait de la concurrence, vous le savez. Sinon il y a du relâchement, c’est normal, c’est humain. Mais on a joué que 4 matchs, il faut aller doucement. Tout le monde à des périodes délicates, des moments plus difficiles. On va essayer de prolonger la bonne période, et puis on verra plus tard.

Donner du temps de jeu aux doublures?

« Les choses sérieuses commencent, le rythme de match s’accélère avec la Coupe d’Europe. Le calendrier se resserre avec des matchs tous les jours. Un turn-over, c’est un grand mot, mais oui on va faire attention. On a un effectif de qualité et de quantité, donc on va s’en servir.  Par exemple, on va préserver Ibrahimovic. J’espère que l’on aura cette réflexion toute la saison, cela veut dire que l’on avance. »

Forcément, la trêve internationale n’est pas le meilleur moyen de préparer un match, surtout quand il est le vendredi. Mais c’est la vie des grands clubs, qui ont certains des meilleurs joueurs et donc des internationaux. La Ligue des Champions n’aide pas, puisqu’elle pousse le PSG a jouer si tôt plutôt que samedi ou dimanche, mais si Paris veut remporter tous les titres il faut passer par là.

Avec les joueurs présents, il y a tout de même de quoi faire une très belle équipe, même s’il n’est pas impossible que Kimpembe et Augustin jouent, ils sont des jeunes de qualité.

Quant à Bordeaux, ce n’est pas souvent qu’une équipe promet de faire du jeu face à Paris, et c’est encore plus rare qu’elle tienne parole. On verra donc demain soir comme évoluent les Girondins. Dans tous les cas, le PSG se doit de trouver les solutions pour les mettre en difficulté et gagner.

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Conférence de presse